Le coût de la fonte des glaces

Rédigé par Guillaume, le 13 Feb 2011, à 20 h 46 min

En janvier 2011, l’Arctique a connu sa plus faible épaisseur de glace depuis 1979. Le changement climatique commence à produire ses premiers effets et l’Arctique est aux premières loges.

Combien coûte l’Arctique qui disparait ?

La vaste et autrefois épaisse couche de glace recouvrant l’Arctique depuis 800 000 ans est en train de disparaître à un rythme préoccupant.

L’Arctique se réchauffe en effet deux fois plus vite que le restant de la planète. Si le rythme se poursuit de la sorte, dès 2030, il parait probable qu’il n’y ait plus de glace en été.

Et plus au sud, dans le nord de la Laponie, la neige sera remplacée par une vaste toundra, à l’image de la Sibérie. Mais les conséquences pourraient être plus larges que pour les ours polaires.

L’arctique est un poumon pour la planète

Il faut en effet savoir que l’Arctique agit comme un véritable conditionneur d’air pour la planète.

Le coût de la fonte des glaces

Selon une récente étude rédigée par des biologistes américains *, cela pourrait coûter des milliers de milliards de dollars.

Il faut savoir que la toundra emmagasine énormément de carbone dans son sol et un réchauffement rapide libérerait ce carbone dans l’atmosphère, essentiellement sous forme de méthane, l’un des gaz responsables du réchauffement climatique.

L’Arctique pourrait donc à l’avenir devenir la première cause de pollution de notre planète devant les principaux pays pollueurs.

Planetoscope : Quel est le coût du réchauffement climatique ?

*

Je réagis
* http://www.e3network.org/papers/Cost_of_Warming_Arctic.pdf

Sur le réchauffement climatique :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Guillaume dès la fin de ses études a eu envie d'écrire pour partager ses connaissances et ses convictions. Guillaume est notre spécialiste Habitat durable...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Il ne faut pas oublier que dans un passé relativement lointain, l’effet du soleil avait suffit à recouvrir toute l’Europe d’eau.
    A t’on bien étudié les variations de chaleur amenées par le soleil?
    Ceci dit cela ne nous dispense pas d’avoir un état d’esprit responsable et solidaire, et d’éviter de pourrir toujours un peu plus notre planète.

    • L’activité solaire est au plus bas depuis presque un an…

  2. C’est quand même dramatique d’en arriver à ce stade. Cela montre bien la destruction par l’homme de son propre environnement. Quand est-ce que les Etats vont-ils VRAIMENT réagir?
    Vivement la prise de conscience collective…

    • Je suis d accord les états doivent réagir, mais ils ne peuvent espérer de résultats positif sans la participation de nous tous, nous avons tous notre part de responsabilité dans le probleme, donc nous avons maintenant le devoir de devenir une partie de la solution. Diminuons tous nos émissions et supportons les projets REDD.
      Marc
      m.a.bourget@gmail.com

    • Les Etats : donc => NOUS !

      “Quand est-ce que les Etats vont-ils VRAIMENT réagir?”

      TARD, Surement une fois les pieds dans l’eau.
      Cdt

Moi aussi je donne mon avis