La Chine se lance dans la reforestation

Le gouvernement chinois a annoncé que d’ici 2020, 23 % du territoire devraient être couverts de forêt, une proportion qui devrait atteindre 26 % à l’horizon 2035.

Rédigé par Anton Kunin, le 15 Jan 2018, à 12 h 00 min

Après des décennies de déforestation suite à la construction de villes nouvelles et à l’avancée de l’agriculture, la Chine entend regagner les hectares de forêt perdus avec un ambitieux plan de reforestation.

La Chine devrait accueillir 6,66 millions d’hectares de forêt supplémentaires en 2018

La Chine, pays tristement célèbre pour sa pollution atmosphérique occasionnée par une industrialisation et une urbanisation galopantes, va se mettre à planter des arbres. Ils seront plantés en majeure partie dans la province de Hebei qui entoure l’agglomération de Pékin.  D’ici 2020, 35 % de son territoire devraient être constitués de forêts. Des plantations sont également programmées dans la province de Qinghai (au centre de la Chine).

Rien qu’en 2018, 6,66 millions d’hectares de forêt devraient être plantés en 2018, a annoncé Zhang Jianlong, président de l’Administration forestière publique. Entre 2012 et 2017, l’équivalent de 68,3 milliards d’euros ont été dépensés pour replanter des arbres dans le pays, portant la superficie totale des forêts en Chine à 208 millions d’hectares, a fait savoir le fonctionnaire.

© Mariia Goriacheva

La Chine a perdu 8 millions d’hectares de forêts en cinq ans

L’objectif de ces replantations est de faire passer la surface occupée par les forêts de 21,7 % à 23 % d’ici 2022. Selon l’observatoire Global Forest Watch, 8 millions d’hectares de forêts ont été perdus entre 2001 et 2016 en Chine. Seulement 6 % des forêts du pays sont primaires, 57 % sont d’origine naturelle et 37 % sont plantées, estime l’observatoire.

En plus des plantations de forêts proprement dites, des projets de « villes-forêts » ont également été annoncés en Chine courant 2017. Dans le cadre de ce programme devrait notamment voir le jour la « Ville forestière de Liuzhou ». Ce projet urbain doit être le premier à être articulé autour de la qualité de l’air, de la biodiversité et de l’économie d’énergie. Liuzhou pourra accueillir 35.000 habitants.

Illustration bannière : La Grande Muraille de Chine au milieu des forêts – © Vixit
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. tg

  2. tg

Moi aussi je donne mon avis