Au Kenya, des sculptures colorées pour lutter contre la pollution des océans

Les déchets envahissent un grand nombre de plages et notamment celles du Kenya. Mais des artistes locaux détournent les tongs abandonnées dans la nature en oeuvres d’art et moyen d’éducation populaire.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 16 Aug 2017, à 9 h 45 min

Pour sensibiliser les vacanciers, une entreprise de recyclage nommée Ocean Sole et basée à Nairobi a décidé de collecter les déchets présents sur les plages pour les transformer en jouets, bijoux ou encore en oeuvres d’art. Plus de huit millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans chaque année. Sur les plages du Kenya, ce sont essentiellement les tongs que les touristes oublient. Julie Church a mis en place un système de recyclage original pour valoriser ces objets.

Ocean Sole Kenya ©Jaymi Heimbuch http://www.jaymiheimbuch.com

Ocean Sole Kenya © Jaymi Heimbuch

Les tongs laissées sur les plages, véritable menace pour les animaux marins

Les plages au Kenya sont envahies par un nombre important de déchets laissés par les touristes, en raison notamment du manque de nettoyage. Parmi toutes ces ordures, il y a essentiellement des tongs qui, lorsqu’elles sont oubliées sur la plage, terminent bien souvent dans l’océan. Ces dernières se décomposent en petites particules pouvant être ingérées par les animaux marins, ce qui peut finir par les tuer.

kenya tongs

Ocean Sole Kenya © Jaymi Heimbuch

Pour remédier à ce problème, Julie Church, une biologiste kenyane, a eu l’idée de valoriser ces objets pour les transformer en sculptures colorées en forme d’animaux, en bijoux ou en jouets pour enfants. Elle a ainsi créé Ocean Sole, une entreprise chargée de recycler les vieilles sandales délaissées sur les plages, surtout au niveau de la baie et du parc de Watamu, une zone dans laquelle se trouvent de nombreuses tortues marines.

kenya art tongs

Ocean Sole Kenya © Jaymi Heimbuch

Protéger l’environnement et soutenir les communautés locales

L’entreprise Ocean Sole travaille avec des associations partenaires, qui collectent les tongs avant de lui vendre. Ce système permet avant tout à ces associations de protection de l’environnement de faire prendre conscience à la population de l’importance du nettoyage des plages. L’achat de sacs de tongs par Ocean Sole leur permet également de percevoir de l’argent pouvant être utilisé pour développer des projets environnementaux, ou rémunérer les personnes chargées des collectes.

Ocean Sole Kenya © Jaymi Heimbuch

Chaque année, plus de 400.000 tongs sont récupérées sur les plages au Kenya. Ces chaussures sont ensuite transformées dans un atelier de création à Nairobi pour être vendues en ville, sur des marchés ou à l’étranger. En à peine quelques années, Ocean Sole a déjà créé plus d’une centaine d’emplois. En juin 2017, l’entreprise a également participé à des actions de sensibilisation à la pollution des océans en partenariat avec l’UNESCO.

kenya ocean sole

Ocean Sole Kenya © Jaymi Heimbuch

Illustration bannière : Oeuvre de Ocean Sole © Jaymi Heimbuch
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Reste à savoir si le moyen de transformation n’est pas plus polluant que les tongs elles-mêmes… s’il y a des rejets de diluants ou autres produits chimiques (rarement recyclés dans les pays pauvres…), les animaux (marins ou terrestres) sont automatiquement impactés !…

Moi aussi je donne mon avis