JO de Rio : des repas pour les plus démunis avec les restes du village olympique

Bien sûr, c’est une initiative généreuse. Mais il n’empêche : avec les excédents de nourriture prévus pour les 11.000 athlètes et personnels d’encadrement du village olympique, un groupe de chef parvient à préparer… 5.000 repas pour les nécessiteux du cru.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 16 Aug 2016, à 16 h 09 min

Deux chefs, un italien, Masimo Bottura, et un brésilien, David Hertz, ont créé un restaurant temporaire, le RefettoRio Gastromotiva. Ce projet consiste à préparer 5.000 repas quotidiens avec les « restes », ou les excédents (question de point de vue) du village olympique. L’objectif est de lutter contre le gaspillage alimentaire et l’exclusion sociale à Rio.

5.000 repas avec les restes de 11.000 habitants du village olympique

« Restes » n’est pas inadapté, car les règles en vigueur en matière de restauration collective, et en particulier au village olympique, sont draconiennes : tout ce qui n’est pas consommé le jour même doit être jeté.

L’idée n’est pas neuve : déjà, lors de l‘Exposition universelle de Milan, plusieurs dizaines de grands chefs italiens avaient accepté de préparer des repas pour les nécessiteux, en se servant, là encore, des excédents alimentaires des restaurants de l’Expo. L’opération Foot for food lors de l’Euro 2016 avait également permis aux banques alimentaires de récupérer les invendus de nourriture dans les stades.

Sauver des aliments qui finiraient sinon à la poubelle

RefettoRio Gastromotiva durera tout le temps des JO, ainsi que des Jeux paralympiques. Mais ses inventeurs souhaitent le pérenniser au Brésil, et l’intégrer aux projets locaux de l’économie sociale et solidaire. Lorsque les jeux seront finis, le restaurant deviendra une école de cuisine ouverte aux plus démunis tous les midis.

Photo de bannière : les acteurs du projet RefettoRio Gastromotiva
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis