Un jardinier américain gagne un procès historique contre Monsanto

C’est une décision historique qui s’est jouée hier soir au tribunal de San Francisco : il a été établi que le Roundup de Monsanto était cancérigène.

Rédigé par Pauline Petit, le 11 Aug 2018, à 12 h 25 min

Une victoire à la saveur amère pour Dewayne Johnson. Ce jardinier de 46 ans est atteint d’un cancer du système lymphatique en phase terminale. Il vient de gagner son procès contre Monsanto, le condamnant à verser 289 millions de dollars et à reconnaître que ses produits -le Roundup et le Ranger Pro- sont responsables de sa maladie.

Le procès du Roundup a été gagné à San Francisco

C’est l’histoire de David contre Goliath, le jardinier contre la multinationale, et c’est une victoire historique. Au-delà du symbole, cette décision pourrait affaiblir de façon importante la firme Bayer-Monsanto en ouvrant un précédent judiciaire. En plus d’établir le lien entre le cancer de Mr Johnson et ces produits à base de glyphosate, le jury populaire de San Francisco reconnaît que Monsanto connaissait la dangerosité de ses produits et qu’il avait failli à en informer ses clients.

Un jury populaire condamne le glyphosate

La multinationale a décidé de faire appel :  » nous continuerons à défendre vigoureusement ce produit qui bénéficie de quarante ans d’utilisation sans danger et qui continue à être un outil essentiel pour les agriculteurs » indique Monsanto, droit dans ses bottes.

Les chiffres du Planetoscope : les ventes du pesticide Roundup de Monsanto dans le monde

Pour François Veillerette, directeur de l’ONG Générations Futures, « nous espérons que cette condamnation est la première d’une longue série, aux Etats Unis ou des milliers de procédures similaires ont été lancées, mais aussi en France- avec la famille Grataloup par exemple- et ailleurs dans le monde. » Par ailleurs, il appelle le gouvernement français à interdire au plus vite les pesticides à base de glyphosate, décision réclamée avec insistance par les citoyens et les associations environnementales.

Ce procès pourrait être en effet le premier d’une longue série, puisque 4.000 procédures similaires attendent la multinationale uniquement aux Etats-Unis. Une décision qui pourrait enfin entériner la dangerosité du glyphosate et, qui sait, sonner la fin du modèle agricole conventionnel intensif ?

Illustration bannière : Dewayne Johnson au tribunal – capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis