Glyphosate : l’Autriche réalise une première en Europe !

Le parlement autrichien a voté l’interdiction sur l’ensemble du territoire national du glyphosate. L’Autriche devient ainsi le premier pays d’Europe à avoir banni le célèbre herbicide.

Rédigé par Anton Kunin, le 4 Jul 2019, à 11 h 35 min

Les agriculteurs autrichiens devront apprendre à se passer du glyphosate. La molécule, qui entre dans la composition de nombreux herbicides disponibles sur le marché, est réputée provoquer des cancers.

L’Autriche, un pays à l’avant-garde de l’agriculture biologique

« Les preuves scientifiques en faveur de l’effet cancérogène du glyphosate s’accumulent. Il en va de notre responsabilité de le bannir de notre environnement ». C’est par ces mots que Pamela Rendi-Wagner, la présidente du groupe socio-démocrate au sein du parlement autrichien, a appelé l’ensemble des députés à voter l’interdiction du célèbre herbicide dans le pays.

La façade du parlement autrichien © Lisa S

Message reçu 5 sur 5 : la délibération a en effet été votée avec succès. L’Autriche devient ainsi le premier pays d’Europe à avoir interdit l’utilisation du glyphosate(1).

Il faut savoir que l’Autriche est un pays où les pesticides ont mauvaise presse, et où le marché des fruits et légumes bio est particulièrement développé. En effet, 23 % des surfaces agricoles correspondent à de l’agriculture biologique, une part très supérieure à la moyenne européenne (7 %).

Sauf dérogations, le glyphosate devrait disparaître des champs français d’ici fin 2020

Rappelons qu’en 2015, le glyphosate a été déclaré cancérogène probable par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une institution dépendant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Quant à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), elle a choisi de ne pas le classer comme tel, un argument souvent mis en oeuvre par les lobbys pro-glyphosate.

Cette différence de classification est en réalité due à une différence de méthode. Car dans une formulation, l’EFSA évalue uniquement la toxicité des ingrédients actifs, tandis que le CIRC examine la formulation entière.

Un rayonnage du célèbre RoundUp  ©  Shutterstock

L’herbicide est même soupçonné par des chercheurs d’être un perturbateur endocrinien.

Le glyphosate, inventé par Monsanto, est commercialisé depuis 1974. Depuis qu’il est tombé dans le domaine public en 2000, des herbicides à base de glyphosate sont produits par une douzaine d’entreprises différentes, chacune le commercialisant sous un nom différent (Roundup, Total, Polysect…).

En France, le glyphosate est interdit dans les espaces publics depuis 2017, et devrait l’être progressivement en agriculture (l’échéance de fin 2020 suppose tout de même des dérogations).

Illustration bannière : Tracteur répandant des pesticides – © Fotokostic
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis