Patrimoine : un fossé entre les Français riches et pauvres

Les écarts de patrimoine sont un excellent témoignage des inégalités sociales en France.

Rédigé par Anton Kunin, le 9 Nov 2016, à 11 h 05 min

Si dans beaucoup de pays, on prend la mesure des inégalités sociales en regardant les écarts de revenus, en France, il est plus judicieux de s’intéresser aux écarts de patrimoine.

L’immobilier, une passion française

10 % des Français les plus pauvres ont moins de 2.000 euros de patrimoine, tandis que 10 % des plus riches disposent de 1,254 million d’euros en moyenne, selon une étude de l’INSEE. La particularité hexagonale réside dans le fait que l’essentiel du patrimoine des Français est immobilier. Alors, bien lotis, les Français ? Eh bien, pas vraiment !

Seuls 58 % des ménages sont propriétaires de leur résidence principale, d’après Eurostat. À titre de comparaison, les Espagnols et les Italiens sont plus de 70 % à être propriétaires de leur appartement, pavillon ou chalet. Le pourcentage français, peu flatteur, a de quoi inquiéter… En termes monétaires, le patrimoine médian des Français s’élève à 158.000 euros. Et si l’on exclut les bien achetés à crédit, pour avoir une idée plus précise du patrimoine net, la somme passe à 113.900 euros.

patrimoine des français, logement

France, le pays des extrêmes

Cette concentration du patrimoine dans l’immobilier cache aussi une autre réalité : bien que propriétaires de leur logement, bon nombre de ménages ne disposent pas de liquidités sur leur compte en banque. De 250 euros en 2010 en moyenne, les soldes des comptes courants sont passés à 150 euros en 2015. Les livrets d’épargne, quant à eux, ont vu les montants passer de 110 à 90 euros. En d’autres mots, la précarité financière touche de larges couches de la société, et la plupart des Français ont des fins de mois difficiles.

Et les plus riches, que font-ils de leur argent ? L’étude révèle que le patrimoine des 10 % des plus riches est constitué à moitié de l’immobilier. Un quart de leur patrimoine se trouve dans les actifs professionnels (actions, mais aussi tous types de biens liés à une activité commerciale). Fait marquant : plus on est riche, plus on détient de patrimoine professionnel et moins on a d’immobilier.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Je suis d’accord avec Nicole.

    C’est bien beau de calculer le patrimoine des gens, mais ça ne reflètent pas leur niveau de richesse. Certain dépense tout chaque mois et “ne savent pas” faire des économies ou mettre de côté, ou non tout simplement pas envie d’investir et préfère de vivre au jour le jour. Sans compter ceux qui ne font pas confiance au système pour confier son argent aux banques….

    Certe l’écart se creuse entre pauvre et riche, mais la mentalité des gens ça on peut rien y faire. Le niveau de richesse devrait se calculer plutôt selon le salaire net reçu.

  2. Bonjour,
    Je ne peux pas rester sans réagir à cet article sur “les écarts de patrimoine sont un excellent témoignage des inégalités sociales en France”.
    Comment peut-on tirer des conclusions basées sur des chiffres qui ne sont sûrement pas le reflet de la réalité.
    En ce qui nous concerne, mon mari et moi, nous avons fait bâtir notre maison en 1981 au moment où les taux d’intérets étaient les plus hauts (14% environ), sans aucun apport personnel, quand nous avons aménagé dans cette maison, les murs étaient en plâtre non peints, ni tapissés pas de carrelage, toutes les finitions restaient à faire !
    Nous arrivions avec nos 2 enfants et le 3eme arrivait bientôt…Nous n’avons pas été au cinéma, ni au concert, ni au restaurant, pendant de nombreuses années, pas de sorties , nous n’avions pas non plus de téléphone portable, ni internet. Les vacances se passaient seulement avec la famille. Pas de vacances à l’étranger, pas d’avion, ni de vacances à la neige. Notre budget était très serré, pas de gaspillage, ni de superflus…C’était notre choix !!!!
    Effectivement, aujourd’hui, nous sommes propriétaires de notre maison que nous avons bien mérité !!! Nous nous considérons pas “riches” pour autant.
    Donnez vous les moyens d’en faire autant, rien ne vous en empêche, chaque génération a son lot de problèmes, sûrement différents, tout est question de volonté et de courage….et de sacrifices.

Moi aussi je donne mon avis