Les insectes sont bel et bien en train de disparaître

Selon une étude tout juste publiée dans « Nature », 67% des insectes ont disparu en à peine dix ans des prairies allemandes.

Rédigé par Paul Malo, le 18 Nov 2019, à 9 h 37 min

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : jusqu’à 67 % des insectes ont disparu en Allemagne depuis 2010, confirme une nouvelle étude allemande.

Un phénomène à l’échelle mondiale

La catastrophe approche : la disparition des insectes est confirmée par une nouvelle étude d’origine allemande, parue dans la revue Nature, et relative au déclin massif de la biomasse des arthropodes. Selon cette étude, jusqu’à 67 % de ces insectes ont disparu en à peine dix ans des prairies allemandes, de même 41 % dans les forêts.

disparition insectes

La disparition des insectes est préoccupante ©Napalai Studio

Que restera-t-il de l’humanité en l’absence d’insectes ? L’extinction de la biodiversité semble bien s’accélérer. En effet, comme l’a souligné l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), si les insectes disparaissent, c’est toute l’agriculture humaine qui risque de ne plus pouvoir fonctionner. D’autres études viennent en effet confirmer ce diagnostic : outre-Atlantique, 83 % des coléoptères ont disparu en 40 ans, et 75 % des insectes volants des Pays-Bas ont fait de même en moins de 30 ans.

Des pratiques respectant la biodiversité

Cette nouvelle étude allemande vient clairement confirmer ce qu’affirmait la FAO dans son rapport de février dernier, sur « l’état de la biodiversité dans le monde pour l’alimentation et l’agriculture ». Les informations provenant des 91 pays ayant contribué à ce rapport prouvent que « les espèces alimentaires sauvages et de nombreuses espèces contribuant aux services écosystémiques essentiels à l’alimentation et à l’agriculture, notamment les pollinisateurs, les organismes du sol et les ennemis naturels des parasites, disparaissent rapidement ».

Quelles sont les causes ce cette extinction de masse des insectes, cette disparition accélérée de la biodiversité ? Avant tout, les pratiques agricoles industrielles, ayant recours à l’utilisation excessive de produits chimiques, en sus de la surexploitation des ressources naturelles. Mais l’espoir est encore possible : selon le même rapport de la FAO, 80 % des 91 pays disent avoir recours à des pratiques plus respectueuses de la biodiversité, entre gestion durable, restauration des écosystèmes, agriculture biologique ou lutte antiparasitaire intégrée.

Illustration bannière : Insecte en danger – © Miroslav Hlavko
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis