Le minuscule archipel des îles Cook crée le plus grand sanctuaire marin du monde

Trois fois la France, c’est la taille du nouveau sanctuaire marin, crée le 13 juillet aux Îles Cook, en plein coeur du Pacifique.

Rédigé par Séverine Bascot, le 17 Jul 2017, à 7 h 35 min

À mi-chemin entre la Nouvelle-Zélande et Hawaï, en Polynésie occidentale, les Îles Cook, un archipel de 15 îles couvrant une surface totale cumulée d’un peu moins de 240 km2 pour 10.000 habitants, possèdent une Zone Économique Exclusive (ZEE) immense dans le Pacifique (2 millions de km2, soit la taille du Mexique). Par une loi adoptée le 13 juillet 2017, elles se dotent d’une réserve naturelle marine de près de 1,9 million de kilomètres carrés. De quoi “montrer la voie au monde entier pour ce qui est de la gestion des océans“.

Marae Moana, l’immense sanctuaire marin des Îles Cook

Exploit massif pour un si petit pays  ! Pêche et activité minière ne seront pas interdites dans le sanctuaire marin Marae Moana, mais elles devront être menées de façon durable. Toutefois, sur une zone de 320.000 km2, la pêche sera rigoureusement interdite.

La flore et faune marine préservée aux Îles Cook © Aleksei Kornev

Ça bouge dans le Pacifique

Pour Kevin Iro, militant écologiste à l’initiative du projet de création de la réserve Marae Moana il y a plus de cinq ans,  et à présent coprésident du Comité directeur du parc marin, a déclaré que le projet de loi représentait “le caractère sacré” que les habitants des îles donnent à leur espace océanique. “Il nous lie à nos ancêtres – c’est plus que l’océan“. Pour lui, “c’est un moment historique, notamment parce que tout le monde a soutenu la proposition, y compris les leaders traditionnels qui ont été à la pointe de cette initiative“.

Le Cook Islands News rapporte aussi que le Premier ministre des îles, Henry Puna, a quant à lui, espéré que ce sanctuaire marin puisse montrer la voie au monde entier pour ce qui est de la gestion des océans. “Non seulement, nous reconnaissons que nous tirons profit de l’océan en terme de pêche, de tourisme et de richesse des fonds marins, mais il nous apporte aussi un air pur, de l’eau propre et de la nourriture“.  En remerciant chaleureusement au micro du Parlement Kevin Iro pour son engagement, il a ajouté : “Nous avons eu ensemble la vision consistant à faire de notre petit pays la destination touristique la plus propre et la plus verte au monde“.

Pêcheurs à Rarotonga – © ChameleonsEye Shutterstock

Un gouvernement qui a voulu porter la voix de son peuple

Marae Moana va donc s’étendre sur l’ensemble de la ZEE et fera que les aires marines autour de chaque île seront protégées : aucune pêche commerciale ou aucune exploitation minière n’y sera autorisée. Les zones d’exclusion s’étendent à 50 milles marins de chaque île (soit un peu plus de 90 km) qui seront réservés spécifiquement pour la jouissance de la population locale.

Ainsi la création de la réserve vise à soutenir les moyens de subsistance tout en protégeant les espèces et les écosystèmes, ainsi que le patrimoine culturel à transmettre aux générations futures : “un cadre pour promouvoir le développement durable dans les Îles Cook, en équilibrant les intérêts de la croissance économique avec la conservation de la biodiversité fondamentale et des ressources naturelles de l’océan, des récifs et des îles“.

Illustration bannière : Une plage aux îles Cook – © wallix

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis