L’Île Maurice menacée par une marée noire

L’Île Maurice fait face à un risque de pollution par marée noire après l’échouage du MV Wakashio sur un récif de l’océan Indien.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 10 Aug 2020, à 10 h 05 min

Cette année 2020 est définitivement catastrophique : alors que la pandémie mondiale de Covid-19 semble loin de se terminer, que les incendies se multiplient en France et ailleurs, et qu’au niveau économique la crise va être inédite, voilà que le paradis qu’est l’Île Maurice se retrouve menacé par une marée noire à cause d’un bateau échoué.

Une fuite d’hydrocarbures sur un vraquier échoué

Le vraquier, bateau destiné au transport de marchandises en vrac (comme du sable ou des céréales), se serait échoué le 25 juillet 2020 sur un récif mauricien. Depuis, rien n’a été fait et le bateau, appelé MV Wakashio, a continué de prendre l’eau. La situation s’est précipitée jeudi 6 août 2020 lorsque, sous le poids de l’eau, ce dernier s’est affaissé(1).

Un de ces bateaux, un vraquier soit un grand cargo, se serait échoué en juillet – © Alex Stemmer

C’est alors que les autorités ont remarqué une fuite d’hydrocarbures. Si le navire était vide de marchandises lorsqu’il s’est échoué, ses réservoirs contiennent 200 tonnes de diesel et 3.800 tonnes d’huile lourde qui ont commencé à se déverser dans la mer.

Les autorités mauriciennes sont en état d’alerte maximale mais sont désemparées. « C’est la première fois que nous sommes confrontés à une catastrophe pareille et nous ne sommes pas suffisamment équipés pour traiter ce problème, » a déclaré le ministre mauricien de la Pêche, Sudheer Maudhoo.

Une mobilisation générale, mais la situation empire

ONG, autorités et habitants sont totalement mobilisés pour essayer de contenir la pollution dans le petit pays(2). Emmanuel Macron a également annoncé l’envoi de troupes et de matériel spécialisé depuis l’île de La Réunion, proche de l’Île Maurice.

Malgré cela, la situation inquiète de plus en plus. Alors que les premières nappes d’hydrocarbures ont déjà atteint certaines côtes de l’archipel mauricien, situé dans l’océan Indien et zone maritime protégée du fait de sa biodiversité, le MV Wakashio semble s’enfoncer de plus en plus. Pour les experts, il y a un risque que la coque se brise en deux ce qui libérerait encore plus d’hydrocarbures dans la mer.

Illustration bannière : Marée noire île maurice – © Salwa Ibrahim
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis