Changement climatique : devenez habitant virtuel de l’île de Hans

Rédigé par Annabelle, le 25 Feb 2014, à 11 h 45 min

L’île de Hans est un territoire inhabitable et sans ressources ; elle est pourtant convoitée pour sa seule position stratégique

L’île de Hans, un territoire disputé

Pourquoi une petite île inhabitée de l’Arctique fait-elle autant de vagues ?

île de HansSituée à égale distance entre les côtes danoises et canadiennes, l’île de Hans bénéficie d’un emplacement stratégique.

A seulement 1 000 km du pôle Nord, elle deviendra, d’ici 2050 lorsque la banquise de l’océan Arctique aura terminé de fondre, le point de passage obligé sur la route maritime qui mène aux gisement pétroliers tant convoités.

île de HansLe pays qui possédera l’île sera celui qui contrôlera l’accès aux derniers grands champs pétroliers de la planète. D’où la dispute entre le Danemark et le Canada qui voient en l’île de Hans une véritable mine d’or.

Un lieu d’observation privilégié

Si d’aucuns ne voient en l’île de Hans que son intérêt économique, d’autres sont conscients qu’elle est bien plus que cela. En effet, cet îlot polaire inhabitable est aussi un site de premier plan pour observer l’évolution des banquises et anticiper l’impact du réchauffement climatique.

île de hans

île de HansL’île de Hans revêt ainsi un symbole fort : elle est le substratum d’une prise de conscience écologique.

Les grands rendez-vous mondiaux sur le changement climatique, la pollution, l’épuisement des ressources, la disparition des espèces se soldent systématiquement par un échec. Le dernier en date, le Sommet de Varsovie en est un bel exemple :

Si nous nous retrouvons toujours dans l’impasse, c’est bien qu’il faut remettre en question le système dans son intégralité. Ces catastrophes écologiques nous indiquent qu’ils nous faut avant tout compter sur nous-mêmes et rejoindre des initiatives concrètes et locales.

*

> suite : un statut Terra Nullius pour l’île de Hans

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. La première idée et le véritable objectif de la création de la CONFÉDÉRATION DU CANADA est qu’il savais à l’époque que le territoire de l’Amérique du Nord septentrionale que son sol, sous-sol,et etc. regorgeait d’énormes ressources naturelles des richesses pouvent concrétise a la naissance d’un EMPIRE.
    La Nation la plus riche au monde y découlerait de ces richesses et pourrais financé la plus grand Armée au monde sa serait L’EMPIRE CANADIEN.
    Et plus le Danemark doit ce conté chanceux de possaidé le Groenland qui est plus énorme que cet péninsule du Jutland et de qu’elle que îles. Car si le Groenland aurait une colonie de la Grande-Bretagne il y à de très forte chance qu’elle soit Canadienne aujourd’hui comme le 4em Térritoires.

  2. Bonjour.

    Cet article est on ne peut plus explicite sur les enjeux associés à l’économie internationale et à la protection nécessaire et urgente pour l’environnement.

    Ce projet est d’une créativité exceptionnelle et par-là même porteur d’un réel espoir pour un changement sincère des citoyens de l’humanité.

    Le message que je passerai est tout simplement la nécessité de saisir une chance que l’auteur de ce projet nous offre. Le temps n’est plus au défaitisme et ce projet ressemble enfin à la possible création d’une force bénéfique et universelle.

    Qui sait, si nous relayons largement son message afin de rassembler d’autres personnes qui désirent participer à changement plein de sens pour notre bien-être, tout est encore possible. L’être humain n’a pas fini d’étonner par ses capacités à combattre les causes vitales et ce projet peut aboutir à une réussite, notre réussite à tous.

  3. sauver ce qui peut encore être sauvé de notre planète…

  4. Et oui encore le pouvoir pour le pétrole qui veut tout détruire

  5. Je me permets ce petit commentaire pour exprimer le manque d’informations autour des actions en faveur de la planète , pour cette île comme pour d’autres endroits sur Terre (Sites classés “patrimoine” de l’humanité , réserves nationales ou mondiales) .Il faut , je crois , que chaque processus de “sanctuarisation” d’endroits fragilisés par l’homme ou en vue d’en interdire l’accès à ce dernier , si c’est en but à une exploitation industrielle et mercantile , soit beaucoup plus versé à la connaissance des gens ; Les médias traditionnels étant financés par des intervenants financiers puissants , il faudrait je crois , éviter la case “publicité” et faire en sorte que ces actions protectrices soient traitées comme sujets majeurs d’information , de façon à ce que chaque média se sente obligé d’en parler …

  6. Une fois de plus, ce sont les lobbies du pétrole qui veulent s’approprier les territoires qui les intéressent. On ne doit pas lâcher, ces destructeurs terrestres avides de fortune sur notre dos feront que nous allons très vite prouver que nous pouvons nous passer du pétrole. J’ai une voiture mais cela va me motiver encore plus pour l’utiliser le moins possible et un jour l’abandonner. Un jour, ces lobbystes de toutes tendances s’apercevront que l’argent ne se mange pas.Les terres appartiennent aux animaux qui vivent dessus et si aucun homme ne les occupent, elles pourraient devenir propriété mondiale avec Grenpeace comme POLICE MONDIALE !

Moi aussi je donne mon avis