Vrai ou faux ? 4 idées reçues sur la lessive

Si on adore nos vêtements, on ne les entretient pas toujours de la meilleure façon. Des mythes persistants sur la façon de bien se servir de sa machine à laver le linge sont encore courants. Avec ConsoGlobe, on fait le point entretien pour éradiquer les idées reçues sur la lessive, et tirer le vrai ou faux !

Rédigé par Vincent, le 18 Jan 2019, à 14 h 19 min

Après s’être penché sur le cas des idées reçues sur la vaisselle et les lave-vaisselle, passons à celui de la lessive et des lave-linge.

Les idées reçues que l’on a couramment sur la lessive

Qui y a-t-il de plus écologique au moment de faire la lessive ? Faut-il choisir un gros lave-linge ? Mettre beaucoup de lessive ? Les boules de lavage sont-elles l’alternative la plus écologique aux détergents classiques ? On fait le point avec vous pour chasser les mauvaises habitudes !

#1 – Avoir un gros lave-linge permet de faire moins de lessives

Faux.

En effet, il est rare de remplir totalement le tambour de ces appareils. Il vaut mieux acquérir un appareil adapté aux besoins du domicile. À titre indicatif, une personne seule lave en moyenne 5 kg de linge par semaine (chiffres en kg de coton sec) et la majorité des Français fait 2 à 3 lessives par semaine(1) .

idées reçues lessive

Quelle est la meilleure manière de faire sa lessive ? © Rocksweeper

Pour un foyer de 4 personnes, une capacité de 6 ou 7 kg sera donc amplement suffisante.ceci correspond à environ 22 tee-shirts en coton ou l’équivalent de deux jeans pour adulte, un jean pour enfant, trois tee-shirts, deux draps de lit, trois taies d’oreiller, quatre torchons, quatre petites serviettes(2).

Bien entendu, un principe d’utilisation simple permettant d’optimiser le rendement de l’appareil consiste à ne l’utiliser que lorsque le tambour est plein. Cela représente des économies de 45 % d’énergie en comparaison à deux machines à moitié chargées(3).

À noter que les lave-linge modernes sont souvent dotés d’un système de pesée électronique et de dosage de lessive automatique qui permettent d’utiliser une machine à grande capacité pour faire une petite lessive tout en évitant de gaspiller de l’eau, de l’énergie et du détergent !

Les cycles courts sont les plus économiques

Faux.

Plus le cycle sera programmé pour être court, plus l’appareil devra appeler de grande quantités d’énergie et d’eau pour faire monter la température et rincer ensuite rapidement le linge.

Dans tous les cas, il vaut mieux lancer un cycle, qui soit court ou long, durant les tranches d’heures creuses définies avec votre fournisseur d’électricité.

Plus de lessive dans l’appareil pour un linge mieux lavé

Faux.

Un surdosage de lessive fera consommer plus d’énergie à l’appareil, qui rincera le linge tant qu’il détectera de la mousse… Le surplus de lessive aura tendance à rendre les vêtements collants, pourra laisser des traces blanches voire même provoquer des allergies.

idées reçues lessive

Inutile de mettre trop de lessive © s-ts

De plus, trop charger le compartiment en lessive aura un impact très néfaste sur l’environnement, car les tensio-actifs présents dans les lessives se retrouvent ensuite dans les stations d’épuration des eaux usées, et sont difficiles à diluer.

La lessive liquide se rince bien mieux qu’une poudre. Pour optimiser le rendement du lave-linge, on peut diviser par deux la dose de lessive préconisée par la plupart des marques.

Dans tous les cas, laver à l’eau plutôt froide est une méthode qui fonctionne et permet la réalisation d’économies en énergie les plus probantes. Il faut pour cela simplement utiliser une lessive efficace pour les lavage à froid (20°C).

Les boules de lavage sont une des méthodes les plus écologiques pour laver le linge

Vrai.

On trouve des alternatives écologiques aux lessives classiques, comme les boules constituées de céramiques naturelles, ou les noix de lavage qui contiennent naturellement de la saponine. Il existe également des balles de lavage, qui permettent d’assouplir le linge.

Les deux premières ont les mêmes caractéristiques et le même effet sur le linge. Non chimiques, elles sont tout à fait efficace pour nettoyer du linge « normalement sale ». Pour les lessives très sales, il vaudra mieux rajouter un peu de lessive en petite quantité.

Article republié
Illustration bannière : Faire la lessive – © RossHelen
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Animateur du blog consommerdurable, j'aime rédiger des articles plus informatifs et pour cela, je suis ravi de pouvoir contribuer sur consoGlobe. Cela me...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. On m’a dit que ces boules ne remplacent pas vraiment la lessive = le linge ne sent pas particulièrement bon après le lavage.

    • Bonjour Sophie

      J’utilise une boule de lavage depuis 5 ans; j’ajoute à chaque machine un cuillère à soupe de savon de marseille en paillettes et ressort un linge parfaitement propre; pour le plaisir vous pouvez ajouer quelques gouttes d’huile essentielle au cycle de rinça ge de votre lava linge. S’il y a des taches sur mon linge, je frotte avec un savon au fiel de boeuf juste avant le lavage; ça s’avère beaucoup plus efficace que tous les detachants que j’ai utilisés avant ! je précise que je suis enseignante en maternelle et que les taches, ça me connait ^^ Bonne journée.

  2. J’utilise les noix de lavages et à part pour le linge très sale mais sinon c’est aussi efficace que les lessives classiques

  3. Les noix de lavages ne sont pas si écologiques que ça, déjà elles viennent d’assez loin géographiquement (Inde ou Népal), et dans les pays de production, elles engendrent un appauvrissement des populations locales.
    Dans ces pays, les arbres non ligneux (qui ne sont pas exploités pour leur potentiel de production de bois) et dont l’arbre à savon (Sapindus mukorossi) fait partie, sont utilisés avant tout pour améliorer l’état nutritionnel et sanitaire des populations locales. La commercialisation locale apporte des produits de première nécessité pour les ménages mais ces arbres apportent également du fourrage, de l’ombre, permettent la conservation et l’amélioration des sols etc.

    La cueillette des produits forestiers est pratiquée par tous les habitants des villages environnants. C’est une activité pratiquée particulièrement par les femmes et les enfants. Les noix sont donc utilisées par les populations locales. La production dépend de la conjonction des facteurs climatiques et anthropiques, qui peuvent être aussi défavorables (déplacement des populations, croissance des besoins en terres agricoles, exploitation abusive du bois-énergie), dont l’ensemble peut, dans certains cas, entraîner une dégradation continue des ressources forestières.

    Alors pourquoi ne pas préférer un bon savon de marseille sans glycérine de chez nous? Rapé ou liquide…!

  4. Les noix de lavage sont certes écologiques mais dispersent de la saponine qui est dangereuse pour les poissons puisqu’en amazonie les indiens l’utilisent pour leur pëche .

  5. Les balles et boules de lavage font le bonheur des réparateurs de machines à laver ! A force de cogner dans le tambour elles usent davantage le lave-linge. Il parait que les aimants de lavage sont préférables mais je n’ai pas essayé.
    Les noix de lavage ne lavent pas très très bien le linge et ne le dégraissent pas. A éviter quand on traite sa peau avec des huiles végétales, à la longue le linge reste poisseux et prend une allure « cartonnée » avec une éventuelle odeur désagréable et c’est pire quand on le repasse. J’ai bousillé des vêtements comme ça.

    • Sans vouloir contester votre propre expérience des boules et balles de lavage, je livre la mienne qui est beaucoup plus favorable, en ce qu’après de nombreuses années d’usage, le tambour de ma machine n’en semble pas affecté.

    • le tambour de mon lave linge après 5 ans d’utilisation de boule de lavage ne semble pas du tout abimé; si vous placez la boule au milieu du linge la boule ne cogne pas; en revanche, il faut veiller bien sur à avoir une quantité de linge suffisante (normale en somme) et ne pas faire tourner votre lave linge au trois quart vide sinon, en effet, ça tape; mais ça aussi c’est une mesure écolo et économe que de ne pas lancer un cycle pour deux mouchoirs et trois T shirts :o)

Moi aussi je donne mon avis