Hypertension : un milliard de personnes concernées dans le monde

L’hypertension touche aujourd’hui 1,1 milliard de personnes dans le monde. Selon une récente étude, ce fléau en tuerait 7,5 millions chaque année.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 16 Nov 2016, à 11 h 20 min

L’hypertension, fléau des pays riches il y a quelques années, est en train d’envahir les pays en développement. Cette maladie toucherait aujourd’hui 1,1 milliard d’habitants sur la planète.

De plus en plus d’hypertendus dans le monde

L’hypertension a considérablement augmenté depuis ces 40 dernières années. C’est le constat établi par des chercheurs britanniques, qui viennent de publier une étude sur le sujet. Plus d’un milliard de personnes seraient aujourd’hui touchées par cette maladie, qui se caractérise par une pression sanguine anormalement forte et qui peut provoquer, à terme, des troubles cardiaques et vasculaires potentiellement graves.

« L’hypertension est le principal facteur de risque des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et des maladies cardiovasculaires et tue environ 7,5 millions de personnes chaque année dans le monde, principalement dans les pays en développement », souligne le Pr Majid Ezzati de l’Imperial College de Londres, principal auteur de l’étude.

hypertension, stétoscope, graphique

© umanaree Ratana-u-bol Shutterstock

L’OMS veut réduire l’hypertension de 25 % en 25 ans

Alors que l’hypertension était une maladie qui touchait principalement les pays riches, les auteurs de cette étude ont remarqué que l’hypertension était désormais plus fréquente dans les pays en voie de développement, alors que la prévalence de ce trouble dans les pays occidentaux était en baisse. L’Asie est désormais la région la plus touchée. Sur les 1,1 milliard d’hypertendus recensés sur la planète, 590 millions vivent sur le continent asiatique, dont 199 millions en Inde et 226 millions en Chine.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) prend le problème au sérieux et s’est fixé d’ambitieux objectifs, pour réduire l’hypertension dans le monde de 25 % avant 2025. Un objectif difficilement réalisable, pour le Pr Ezzati, qui estime toutefois que des campagnes d’informations et un accès à une nourriture moins salée et plus riche en fruits et légumes permettrait de réduire considérablement le nombre d’hypertendus dans ces régions.

Illustration bannière : La prise de tension – © Andrey_Popov Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis