Growroom : un jardin d’intérieur sphérique à faire soi-même

Vous habitez en appartement et vous aimeriez faire pousser vos tomates ? Vous n’avez même pas une petite terrasse ou un balconnet, ce qui est le cas pour un bon nombre d’habitants des villes ? Aucun souci ! IKEA et SPACE10 ont la solution : la Growroom. Mais il ne s’agit pas de vous rendre dans un magasin IKEA pour l’acheter : cette solution est à faire soi-même, à la maison, avec de la bonne vieille huile de coude.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 28 Feb 2017, à 11 h 35 min

Vous habitez en appartement et vous aimeriez faire pousser vos tomates ? Vous n’avez même pas une petite terrasse ou un balconnet, ce qui est le cas pour un bon nombre d’habitants des villes ? Aucun souci ! IKEA et SPACE10 ont la solution : la Growroom. Mais il ne s’agit pas de vous rendre dans un magasin IKEA pour l’acheter : cette solution est à faire soi-même, à la maison, avec un peu d’huile de coude.

growroom

La Growroom en action ! © Space10

Le studio SPACE10 et IKEA lancent la Growroom

La Growroom, littéralement « pièce à faire pousser », est une innovation sortie tout droit de l’imagination du studio danois SPACE10 spécialisé dans le design. Le studio a bénéficié de l’aide du laboratoire d’IKEA afin de créer un objet beau mais également utile et, surtout, facile à fabriquer. Car il n’est pas question de créer quelque chose qui ne puisse pas être mis dans les mains de tout le monde.

Construisez vous-même votre Growroom

Si l’idée d’avoir un jardin d’intérieur est bonne, surtout pour la qualité de l’air des appartements beaucoup trop polluée, le problème pourrait venir du prix : un objet trop cher car beau et utile ne serait pas accessible au plus grand nombre. La Growroom répond à cette question avec simplicité : elle n’est pas en vente. Mais ça ne signifie pas que vous ne pouvez pas en avoir une.

growroom, Ike, Space10

Les blueprints de la Growroom sont en open-source © space10

La Growroom est une superposition d’étages, comme un immeuble, qui permet de faire pousser des plantes en intérieur. Le fait que les étages soient superposés et que la structure ait une forme sphérique permet de gagner de la place et de multiplier les cultures. Bien évidemment la Growroom se destine à un usage intérieur, mais ses dimensions sont assez grandes, par conséquent il faut avoir un salon conséquent.

Il vous suffit de quelques planches de contreplaqué, d’une scie, de clous… Bref, de tout l’attirail du parfait bricoleur. Ensuite, il faut télécharger les plans mis à disposition gratuitement par IKEA et SPACE10 et le tour est joué. Du moins, il manque encore l’huile de coude.

Illustration bannière : construction de la Growroom © Space10
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Oui c’est magnifique et ingénieux, mais … ça s’achète où, l’huile de coude ? J’en ai pô trouvé chez le roi Merlin :-)))

  2. Hello,

    c’est sympa au premier abord, mais en allant voir les plans, ils précisent bien qu’il est recommandé d’avoir une machine à commande numérique pour faire les découpes avec le plus de précision possible. Ca ressemble davantage à un démonstrateur à mettre dans un hall pour faire bien que d’un réel objet pour particuliers. En outre, allez faire pousser des tomates sur des étagères qui ont à peine 30 cm de haut…

Moi aussi je donne mon avis