Au Groenland, la fonte des glaciers a atteint un point de non-retour

La fonte des glaciers du Groenland, qui s’est accélérée au début des années 2000, a atteint un point de non-retour, met en garde une équipe de chercheurs.

Rédigé par Anton Kunin, le 17 Aug 2020, à 11 h 34 min

Selon une étude publiée dans la revue Nature Communications Earth & Environment, au Groenland il fond chaque année plus de glace qu’il ne se forme.

Dans les glaciers du Groenland, la glace ne parvient plus à se regénérer

Pendant des décennies, les chercheurs ont sonné l’alerte : les glaciers du Groenland fondent plus rapidement qu’avant. Le phénomène s’est encore accentué au début des années 2000. Mais aujourd’hui, c’est quelque chose d’encore plus grave qui est en train de se produire : le rythme de régénération de la glace ne parvient plus à égaler celui de la fonte.

Les auteurs de l’étude rappellent que les glaciers du Groenland ont tenu pendant les 150 années qui se sont écoulées depuis le début de l’ère industrielle : la neige qui tombait parvenait toujours à compenser la fonte(1). Mais cet équilibre naturel s’est dégradé au tournant du siècle, au point qu’aujourd’hui il fond 14 % de glace de plus qu’en moyenne annuelle sur la période 1985-1999. En effet, à la fonte saisonnière (qui est un processus naturel normal en soi) s’est ajoutée la fonte liée au réchauffement climatique.

Rien ne pourra arrêter la fonte des glaciers du Groenland

De plus en plus d’icebergs se détachent – © Shchekoldin Mikhail

Depuis 1985, les glaciers du Groenland ont rétréci d’environ 3 km. Aujourd’hui, beaucoup d’entre eux ont davantage les pieds dans l’eau, ce qui accélère encore leur fonte, car de nos jours l’eau est plus chaude qu’avant. Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont analysé des images satellite prises au cours des 40 dernières années.

Selon leur estimation, une fois que l’ensemble de la glace du Groenland aura fondu, le niveau de la mer s’élèvera de 6 mètres. Certes, cela n’arrivera pas demain mais dans… 10.000 ans environ. Toujours est-il que, dans l’hypothèse où le réchauffement climatique s’arrêtait brusquement aujourd’hui, la fonte des glaciers du Groenland, elle, ne s’arrêterait pas.

Illustration bannière : Les glaciers du Groenland sont en danger – © Wirestock Images
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis