Noël : les grandes marques s’invitent dans les jouets des enfants

Si les jeux d’imitation permettent à l’enfant de développer son imagination, les jouets reprennent souvent les logos de grandes marques afin d’attirer la clientèle. C’est ce que révèle le magazine 60 millions de consommateurs.

Rédigé par Anne-Flore Renard, le 10 Dec 2018, à 11 h 40 min

Dyson, Miele, Bosch, Renault… Ces marques bien connues du consommateur adulte, s’invitent communément au rayon des jouets et remportent un grand succès à la veille de Noël.

Des jeux d’imitation reprennent les grandes marques

Les grandes marques investissent les rayons jouets © Bosch

Le magazine 60 millions de consommateurs rapporte que parmi une dizaine de catalogues de Noël, les jouets dotés de logos d’industriels constituent la majorité des produits proposés(2). Que ce soit la cuisinière Miele, l’aspirateur Dyson, les caisses à outils Bosch, jouets de marques ont la cote, attirant à la fois parents et enfants.

Dans les catalogues de Noël, les véhicules miniatures ou télécommandés figurent en tête de liste, comme la marque Falk. Sous le sapin, on retrouvera ainsi le tracteur et le tractopelle, achetés par les parents soit par l’évocation d’un souvenir lié à la marque, soit désiré par l’enfant l’ayant déjà aperçu en grandeur nature dans son environnement, selon le manager marketing chez Falk.

Lire aussi : Jouets de Noël : des catalogues encore trop sexistes ?

Logo sur les jouets : stratégie de familiarisation et de fidélité

Si beaucoup des jouets proposés sont sous licence, permettant ainsi à l’entreprise de récupérer un pourcentage, 60 millions de consommateurs explique que la stratégie développée parie sur l’avenir.

© Miele

Les industriels partent à l’assaut du marché des jouets, espérant d’une part valoriser leur image de marque auprès des parents et d’autre part, marquer les esprits des enfants.

C’est la thèse défendue par Susan Linn, la fondatrice du mouvement Commercial-free Childhood, qui parle de fidélisation : « Les entreprises adultes qui touchent des cibles jeunes ont, selon moi, deux objectifs. Créer une fidélité envers la marque et impliquer les enfants dans l’achat de produits destinés aux adultes, une voiture par exemple ».

En familiarisant l’enfant avec une marque, ses achats à l’âge adulte seront inconsciemment façonnés par ce qu’il a connu enfant. Selon Valérie-Inès de La Ville, professeure des universités et directrice du Centre européen des produits de l’enfant, « 75 % des marques auxquelles un enfant est exposé au cours de son enfance feront partie de son répertoire une fois devenu adulte ».

Illustration bannière : Des outils qui ressemblent pas assez à ceux de papa © noophoto
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai d'abord travaillé chez Total en communication/relations publiques puis je suis partie 2 ans en Inde. J'ai été professeur à l'école internationale...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis