Vous avez de vieilles graines ? Comment savoir si elles peuvent encore germer ?

D’une année à l’autre on peut facilement oublier quelles graines il nous reste ou non, et c’est souvent au moment de se préparer pour le potager que la question se pose : de vieilles graines peuvent-elles encore germer ou non ? Pour le savoir c’est tout simple…

Rédigé par Julien Hoffmann, le 28 Apr 2020, à 16 h 15 min

Que ce soit de vieux sachets oubliés par mégarde, une enveloppe que l’arrière tante par alliance avait donné six ans plus tôt, ou votre production propre pour laquelle il n’y a pas donc de date de péremption, difficile de savoir si toutes ces graines anciennes peuvent encore germer. Pourtant vous aimeriez vous assurer qu’elles ont encore bien cette capacité afin de prévoir vos plantations. Voici comment vous y prendre ?

Comment tester ses vieilles graines point par point

L’objectif ici est en quelque sorte de sacrifier quelques-unes de vos graines pour savoir non seulement si elles peuvent encore germer, mais surtout quel pourcentage d’entre elles germent encore. Grâce à cette donnée, vous saurez si vous devez, par exemple, mettre 4 graines de haricots dans vos semis par poquets, ou plutôt 15.

germination graines anciennes

Graines anciennes : un test simple et facile à mettre en place ! © Apple_Mac

Pour les petites graines (salades, poivrons, blettes, etc.)

  1. Préparez un tableau où vous pourrez noter toutes les informations utiles pour arriver à vos fins (date de l’essai, variété, etc.).
  2. Prenez du papier essuie-tout, du buvard ou tout autre papier spongieux et placez-le au fond d’un contenant en plastique transparent type tupperware.
  3. Imbibez-le d’eau avec un pulvérisateur à main pour ne pas l’inonder ou le déchirer ce faisant.
  4. Dessus, positionnez vos graines, espacées de quelques centimètres et bien alignées pour pouvoir observer facilement les germinations.
  5. Recouvrez le tout de quelque chose de transparent pour créer un effet de serre en plaçant votre boîte sur un rebord de fenêtre plein sud par exemple.
  6. À conditions idéales, germination idéale… Notez tout (temps de germination – propre à chaque plante -, la proportion de graines fertiles et infertiles…) et vous saurez quoi faire de vos graines !

Pour les plus grosses graines (haricots, betteraves, etc.)

La démarche est exactement la même mais en replaçant votre « papier spongieux » par une couche d’un centimètre de terreau horticole très riche et léger. Il vous faudra cependant un peu plus de patiente car les grosses graines sont, pour beaucoup, plus lentes à germer que les petites.

Lire aussi : Comment bien conserver ses graines ?

Comment booster le test et la germination ?

Si les graines ont une date de péremption ce n’est pas non plus pour rien… Elles connaissent les saisons ! Et qui connait les saisons, connait l’hiver. C’est avec cette connaissance-clé que vous pourrez booster votre test et votre germination… en cassant ce que l’on appelle la dormance des graines (le fait qu’elles « s’endorment » pour l’hiver avant de mieux se réveiller).

Faites donc faire un petit tour au réfrigérateur à vos graines pendant plusieurs jours : elles vont se croire en plein hiver. Mettez-les ensuite dans les conditions citées plus haut pour les pousser à germer.

Si de petites racines apparaissent en plus, c’est que tout va très bien © New Africa

Seul inconvénient à la démarche, même les graines un peu faiblardes risquent de germer et vous donneront, pour certaines, des plantes qui ne sont pas forcément très vigoureuses. Sélectionnez bien les plantules qui vous semblent les plus énergiques et le tour est joué !

Illustration bannière : Germination graines anciennes © viki2win
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis