Le génocide silencieux des requins

Les requins sont-ils de dangereux prédateurs ? Ils sont injustement mal-aimés alors qu’ils font partie des espèces en danger. Le point sur la disparition progressive des requins, ses causes et ses conséquences.

Rédigé par Nolwen, le 30 Aug 2016, à 16 h 00 min

Les requins sont trop souvent perçus comme d’effrayantes machines à dévorer, dont le seul but est de croquer nageurs et surfeurs. La vérité est que si le requin est un prédateur incroyablement affûté, qui a réussi à survivre sur Terre des millions d’années, c’est plutôt lui qui est victime de l’Homme, que l’inverse. Sans compter qu’il joue un rôle majeur dans la grande balance que constitue l’écosystème.

Requins, aussi utiles qu’effrayants

À quoi pensez-vous si l’on vous parle de requins ? Aux films Les dents de la mer, La plage ou à ces documentaires montrant le requin comme capable de renifler la moindre goutte de sang diluée dans l’eau pour finalement fondre sur sa proie et la déchiqueter avec ses multiples rangées de dents pointues aiguisées ?

La peur qui règne autour du requin est perceptible chez une grande partie de la population, ce qui lui a valu d’être surnommé le « mangeur d’hommes ». Mais le requin n’est pas cet animal tueur que nous imaginons tous inconsciemment.

D’abord, il existe plusieurs dizaines d’espèces de requins, dont la plupart ne croiseront jamais l’Homme. Certains requins se cachent dans les récifs ou dans les grandes profondeurs, et la plupart des espèces ne s’aventure pas près des rivages. Enfin, d’autres espèces sont complètement inoffensives, à l’instar du requin-baleine.

Le requin, un animal fascinant

Avec des ancêtres antérieurs aux dinosaures, les requins ont prouvé en traversant toutes les crises d’extinction, leur parfaite adaptation au milieu marin et leur rôle de super-prédateurs. Une grande diversification des espèces leur a en outre permis de conquérir la quasi-totalité des océans. Emblématiques parmi tous les poissons, ils sont paradoxalement aussi les moins bien connus.

Mais aujourd’hui, alors qu’ils sont confrontés face à l’Homme, à leur plus terrible danger et menacés de disparition, la science s’intéresse à eux de près, l’industrie aussi, qui aimerait bien copier leurs performances avec les techniques du biomimétisme.

requin-pelerin

Un requin-pèlerin, le plus gros poisson après le requin-baleine, qui se plaît bien… en Bretagne

Des requins partout dans le monde

On trouve des requins à peu près partout dans le monde, au nord comme au sud, dans les mers et dans les océans, dans les récifs coralliens ou dans les grands fonds.

Ils jouent un rôle important dans l’écosystème marin, ils tuent les poissons malades, blessés, ou faibles, maintenant les espèces saines. En tant que garants de l’équilibre des espèces marines, la disparition des requins aurait des conséquences désastreuses sur ces dernières. Les poissons faibles et malades survivant, ils pourraient infecter d’autres espèces ou ne plus se reproduire correctement.

Or les requins sont aujourd’hui en danger, victimes d’habitudes alimentaires ancestrales, de la pêche pour leur peau et leurs ailerons, du tourisme ou de croyances médicinales.

Lire page suivante : les requins, éradiqués des grandes profondeurs

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

34 commentaires Donnez votre avis
  1. Nan mais alors lui ! Fabrice pauvre petit humain qui ne peut plus faire de surf et qui doit payer son poisson plus cher ! Je crois halluciner ! Premièrement la mer ce n’est pas ton territoire ! Mais bien celui des requins ! Si il y a autant d’attaques de requins poses toi la question du pourquoi ? Pourquoi les requins ont ils si faim ? à cause d’une pêche extrêmement excessive peut être? Pour que l’assiette de Monsieur Fabrice soit bien remplie ! Les requins confondent les surfeurs en majorité avec des tortues et des otaries, leur vision est limitée et je vais même d’apprendre un truc ultra cool, ils n’aiment pas la chair humaine ! Penses tu vraiment que si le requin aimait ça, il relâcherait sa proie ??? Certes une morsure peut être mortelle mais combien s’en sorte vivant ??? Si le requin était un mangeur d’homme, non seulement personne n’en sortirait vivant et les plages seraient désertiques. Je vis au Mexique et au lieu de les tuer, on nage avec et tu vois je suis encore vivante pour te le dire ! étrange non? Ou j’ai surement eu de la chance vas tu me dire…Ignorant que tu es ! Victime de la société de consommation qui justement est la cause des attaques de requins …Ce sont les gros cons comme toi qu’il faudrait exterminer.

  2. si j ai bien compris le requin est indispensable pour l écosystème
    le gros mange le petit mais qui mange le requin.
    A l ile de la Réunion on ne peux plus pratiquer le surf sans angoise en Australie en Afrique du sud et en Amérique du sud c est la même chose
    Alors si on chasse enfin on pêche le requin il en aura moins surtout à l île de la Réunion cela veux dire qu il y aura plus de poissons pour les pêcheurs et si il y a abondance en poisson les prix seront obligés de chuter et cela fera le bonheur des consommateurs et en plus on pourras se baigner sans crainte d être bouffer par un requin
    voilà la solution VIVE LA PECHE AU REQUIN
    SI VOUS AVEZ UN DE VOS PROCHES QUI C EST FAIT BOUFFER PAR UN REQUIN VOUS CHANGEREZ CERTAINEMENT D AVIS AU BON ENTENDEUR SALUT

    • C’est pas comme ça que ça marche. Le requin est un superprédateur qui régule tout un système très complexe. Il mange du poisson. Ces poissons en général, mangent le plancton. Le plancton c’est quoi ? Ce sont des micros organismes. Eux ils vivent de quoi ? De CO2, et mieux, ils rejettent de l’oxygène. En fait, il produit 50% de l’oxygène.
      Si il n’y plus de requin, il n’y aura plus de régulation, et les poissons qui mangent le plancton deviendront trop nombreux, et ils boufferont tellement de plancton, que le taux d’oxygène sur terre sera modifié de manière inimaginable.
      J’ajouterai que moins de 50 personnes meurent de requin sur terre, par an (contre 200 millions de requins par l’homme). En comparaison, c’est 50 victimes de piqûre d’abeille, rien qu’en France. Vous allez massacrer toutes les abeilles ?
      C’est 90% des requins qui ont disparut, et on est sur le point de créer un gouffre que l’on ne pourra pas réparer.
      Tout le monde meurt un jour, aussi terrible que ça soit.
      Après, si vous avez décidez d’être stupide, tant pis pour vous.

  3. comme toujours la stupidité, l arrogance et l appat du gain des humains met en danger la survie d une espèce

Moi aussi je donne mon avis