France Solar Industry : le solaire français s’exporte

Rédigé par Annabelle, le 31 Jan 2013, à 16 h 24 min

La contre-offensive française

franceSolarIndustrySi le marché français semble sous la coupe des Chinois, la solution serait peut être bien d’aller rayonner ailleurs… Les PME françaises fabriquant des panneaux solaires lorgnent donc sur des marchés où tout est encore à construire comme l’Afrique du Nord, l’Afrique Sub-Saharienne, le Moyen-Orient… « La France possède des entreprises d’excellence dans le domaine de l’énergie solaire qui méritent d’être davantage connues et reconnues sur les marchés étranger » souligne Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur. « Avec France Solar Industry, la filière s’organise, se structure et se donne les moyens de se projeter à l’international. Nous ne pouvons que saluer cette initiative car nous avons des marchés à conquérir et des emplois à gagner ».

Cette nouvelle marque ainsi que de nouvelles mesures d’urgence du gouvernement – comme celle d’accorder des tarifs de rachat préférentiels pour l’électricité produite par des panneaux fabriqués en Europe – semblent être un bon tremplin pour redynamiser la filière.

Des innovations made in France

Pergola de nuit, LED des Glasswing® allumées. Photo : SNA Solar

Pergola de nuit, LED des Glasswing® allumées. Photo : SNA Solar

Outre la conquête de nouveaux marchés, le solaire peut également compter sur les capacités d’innovation des PME françaises. Un bel exemple avec le panneau photovoltaïque éclairant, développé par la société coopérative de Tourouvre, dans l’Orne. Celle-ci a d’ailleurs été récompensée par le trophée d’or de l’innovation pour son Glasswing, un module photovoltaïque équipé d’un éclairage LED. Le Glasswing a le triple avantage de contrôler l’apport solaire, de servir de brise-soleil et d’éclairer des bâtiments éloignés des raccordements électriques, comme les abris bus en campagne par exemple.

La petite société herblinoise Systovi a elle aussi reçu les honneurs grâce à sa toiture active. D’un côté, un panneau photovoltaïque qui produit de l’électricité ; de l’autre, une gaine innovante qui collecte l’air chaud qui d’habitude est perdu. « Cette chaleur représente 60 % de l’énergie solaire reçue par le panneau, alors que seuls 20 % au mieux sont habituellement convertis en électricité », explique Vincent Arrouet, directeur commercial de l’entreprise.
Cette toiture active remplit ainsi tous les rôles : elle produit de l’électricité, du chauffage et de l’eau chaude ; en outre, elle sert de ventilation et elle rafraîchit l’air l’été… le tout avec de l’énergie propre et gratuite !

Gageons que les fabricants de solaire français n’ont pas dit leur dernier mot !

(1) Chiffre Communiqué de presse Rapid, Union Européenne
(2) Chiffre Businesscoot
Sources : l’Energeek France Solar Industry : le solaire français cible l’export
Ouest France Les panneaux solaires de l’entreprise Systovi primés. Un prix de l’innovation pour le panneau solaire lumineux de SNA

*

Je réagis

Sur le solaire :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Il faudrait aussi que la France protège ses brevets.

  2. Bonjour, quand allons nous parler a la Chine avec une Europe unis et non en baissant l’échine et avec un président Français SEUL se mettant a 4 pattes pour vendre des trains (avec les plans pour les fabriquer chez eux) ou des EPR (comme on le faisait avant mai) Les briquets BIC sont un bon exemple, on taxe les copies chinoises à 2 % et eux taxe les BIC à 20%!!! La Chine a signée les accords de l’OMC sur la semaine hebdomadaire de travail et la durée journalière du temps de travail, si on lui imposé de respecter ces accords, ces prix augmenteraient et nos produits redeviendraient peut être compétitifs. Nous avions parmi les meilleures industries dans le solaire dans les années 70 …

  3. Peut être pourrions nous faire notre B A en autorisant MM et MMES Mélanchon, Buffet, Besancenot, Larguiller à aller expliquer aux dirigeants communistes chinois que ce n’est pas gentil de mettre les ouvriers occidentaux au chômage, et qu’au Paradis des travailleurs, les syndicalistes doivent être rois, et que les ouvriers doivent travailler 35 h par semaine, avec des ATT, des RTT, des primes, des avantages, et de gros salaires.

  4. C’est aujourd’hui qu’on s’aperçoit que les gentils communistes chinois vendent la corde qui servira à pendre les méchants capitalistes occidentaux ?????

  5. Pour acheter des panneaux solaires photovoltaïques français, je pense qu’il faut s’adresser à Photowatt.

  6. Ou puis-je acheter des panneaux solaires français ( j’ veux pas du chinois) , OK.

  7. La vraie responsabilité tient aux réflexes des consommateurs.

    En effet, achetant un prix plutôt que d’acheter un produit pour sa qualité, ils se ruent majoritairement vers le meilleur marché. Ma grand-mère qui n’était pas une nantie disait avec beaucoup de bons sens : « je ne suis pas assez riche pour me payer du bon marché » !

    On sait que les panneaux chinois sont de moins bonnes qualités et que le pourcentage au départ de panneaux défectueux est plus important chez eux. Cela entrainera des coûts supérieurs ensuite : démarches à faire près de l’installateur suite à des avaries qui n’auront pas nécessairement été découvertes à temps, mais qui auront bridé la production PV !

Moi aussi je donne mon avis