La forêt française sous-exploitée, les feuillus en danger

Dans un rapport dévoilé hier, les professionnels de la forêt tirent la sonnette d’alarme sur la sous-exploitation des forêts françaises.

Rédigé par Pauline Petit, le 13 Oct 2017, à 9 h 20 min

La France possède un trésor inexploité : sa forêt. Elle pourrait être davantage utilisée économiquement, d’après Jean-Marie Ballu, ingénieur des Ponts, Eaux et Forêts. Paradoxalement, cela met en danger les feuillus, sous-exploités au profit des résineux.

50 % du bois produit par la forêt française est récolté

Dans un rapport publié hier, l’ingénieur constate que seule la moitié de la forêt française est exploitée économiquement. Un choix viable économiquement, une ressource durable et un vecteur d’emploi local. Or nous nous sommes laissés détrôner par les pays scandinaves et l’Europe de l’est pour la vente de bois : “Faute d’une réaction, on va vers un abandon de la dimension économique de la forêt française, s’en remettant pour cela aux forêts étrangères“, déplore Jean-Marie Ballu.

Tirer davantage profit des feuillus

72 % des forêts sont composées de feuillus, qui ne comptent pourtant que pour un quart des coupes.

foret francaise

©Jean-Marie Ballu / Association française des eaux et forêts

Trois solutions pour sortir de l’impasse et exploiter cette ressource : planter davantage de résineux pour leur exploitation commerciale (pins Douglas, épicéas…) et fournir un bois à bas coût. D’autre part, moderniser les scieries pour parvenir à rattraper notre retard : “on peut structurer la filière de manière à proposer des tarifs compétitifs“, estime Jean-Marie Ballu.

Enfin, tirer davantage profit des feuillus qui peuplent nos forêts, des bois d’une excellente qualité, trop peu utilisés. En outre, leur sous-exploitation commerciale fait qu’il est difficile de replanter des arbres plus jeunes, qui “pompent” davantage de CO2. On pourrait redonner le goût des feuillus dans la construction. Bertrand Blaszcyk, courtier en bois, suggère au Parisien : Local, moins cher et aussi joli, le châtaignier remplace avantageusement le teck et les essences tropicales pour les terrasses” : et si on passait aussi au Made in France pour le bois, pour sauver la forêt française ?

Illustration bannière : Un chêne dans une forêt française – © Iurii Motov
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis