La fin de l’aluminium, l’extinction d’une ressource infinie

On poursuit la série sur l’épuisement des ressources naturelle en se penchant aujourd’hui sur la fin de l’alumium. Ce n’est pas pour demain mais l’occasion de découvrir un métal présent dans notre vie quotidienne mais pas inépuisable.

Rédigé par Jean-Marie, le 10 May 2012, à 17 h 57 min

La fin de l’aluminium : quel avenir ?

La fin de l’aluminium dépend de la fin du bauxite et de son taux de recyclage dans le monde, car l’alu est théoriquement recyclable à l’infini et produit à partir de bauxite.

Les réserves connues sont surtout en Guinée (30 %), en Australie (23 %) et à Cuba et en Jamaïque (8 % chaque).

aluminium-metalLe groupe ALCOA publie régulièrement ses pronostics sur la demande d’aluminium dans le monde : il prévoit une production d’aluminium métallique autour de 80 millions de tonnes vers 2020.  Cela correspondrait à une croissance annuelle moyenne des consommations de + 6,7 % entre 2011 et 2020 et à un doublement de la demande d’ici à 2020 soit la même tendance que ces dernières années (FIG.).

Cette demande pour l’aluminium sera tirée par la confection de turbines électriques performantes, la consommation croissante dans l’aéronautique, le nécessaire allègement des voitures et des poids lourds, l’urbanisation de l’Asie et la substitution du cuivre par l’alu dans les câbles électriques.

Aluminium

Le recyclage de l’aluminium

Théoriquement, l’aluminium est recyclable à l’infini ; c’est pourquoi on l’a appelé « ressource infinie » dans le titre. Et donc l’a fin de l’aluminium ne devrait pas être pour demain.

  • L’aluminium, une fois produit, est recyclable et recyclé indéfiniment et cette opération ne consomme que 5 % de l’énergie initialement nécessaire.Autrement dit, la récupération et le recyclage de l’alu permet d’économiser 95 % de l’énergie nécessaire à sa fabrication à partir de métal vierge.
  • A chaque rénovation ou déconstruction, le métal est intégralement récupéré pour être refondu et engendrer ainsi une nouvelle matière première possédant les mêmes qualités d’origine. L’aluminium a ainsi un cycle de vie de la naissance… à la naissance.
  • Plus de 80 % des pièces de voitures en alu sont recyclées.
  • Les emballages constituent, du fait des difficultés de collecte, un gisement d’aluminium usagé plus difficile à atteindre que dans le transport ou le bâtiment : il est l’un des emballages ménagers le moins bien recyclé en France, avec un taux de 32 % seulement en 2012. Alors que la moyenne grimpe à 67 % tous matériaux confondus (verre, papier-carton, plastique et métal). Il est vrai qu’il ne représente qu’environ 60 000 tonnes annuelles, parmi 4,7 millions de tonnes d’emballages déclarés auprès d’Eco-emballages.
  • Pourtant le taux de recyclage global de l’aluminium est estimé à 49 %(1) ; ce qui signifie que si on ne le recycle pas à 100 %, on va tout de même finir par épuiser la ressource.

2014, le « projet métal » pour recycler l’alu en France

Un partenariat tripartite a été signé aujourd’hui entre le CELAA (Club de l’emballage léger en aluminium et en acier), Eco-emballages et l’AMF (Association des maires de France). Ce projet signé pour 3 ans est nommé « Projet métal ». Son but est de soutenir et améliorer la collecte, le tri et le recyclage des petits emballages et objets en aluminium.

Un espoir pour l’avenir  : A noter que la composition chimique des nodules polymétalliques des fonds océaniques est de 3 % d’aluminium

*

Je réagis

Retrouvez le sommaire de la grande série sur la disparition des ressources naturelles et la fin des matières premières non renouvelables.

(1) par  A. RELLER, University of Augsburg, T. Graedel, Yale University)

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. En Sardaigne, j’ai remarqué que les conteneurs « métaux » ne prenaient QUE l’aluminium (cannettes). On doit jeter (pictogramme dans ce sens) les boîtes non alu à la poubelle !!! Y a aussi du progrès à faire chez eux (avec un aimant, on les sépare très facilement).
    Le papier alu des nombreuses tablettes de chocolat, je le met avec le carton, dans le conteneur « emballages ». Ça fait peu de masse, pas facile à gérer. A la cafetéria d’un Restaurant Universitaire en Allemagne, ai remarqué une grande poubelle qui ne servait qu’à collecter les opercules des desserts (et autres) consommés par les étudiants. Effet de masse, gramme par gramme.
    Argiles aluminosilicates donc y a du stock terrestre, sauf que pour faire l’électrolyse avec un sel fondant, ça n’irait pas. Pour l’instant, y a qu’un seul minerai dédié/utilisable à la production d’aluminium métal.

    • Il existe des procédés industriels pour fabriquer de l’aluminium à partir du silicate mais c’est plus simple à partir de la bauxite qui est de l’oxyde .
      Parler de pénurie et par contre inexact.

  2. Article approfondi et très intéressant…
    « le taux de recyclage dans l’emballage n’est que d’environ 30% » : il est sûr qu’il y a des gros efforts à faire.

  3. Et moi qui pensais être écolo avec ma table de jardin en alu et verre…décidément, on ne s’en sortira jamais si l’on doit prendre tout en compte.
    Quant à ma batterie de cuisine, cela fait un lustre que j’ai adopté l’inox.
    Les feuilles d’alu…Je les trouve autour de mon pêché mignon,le chocolat en tablette !
    Alors,les spécialistes du packaging, qu’est-ce que vous attendez ?

  4. C’est comique comme article, l’aluminium est le métal le plus abondant dans la croûte terrestre, l’argile les tuiles les briques etc, c’est du silicate d’aluminium et j’en passe.

  5. Il est clair qu’il ne faut pas oublier les dangers de l’alu pour la santé… ce n’est pas pour rien que tous les contenants alu sont filmés de plastique ! En tous cas, passez à l’inox pour vos contenants, dès que vous le pouvez !

  6. Pourquoi n’est-il question nulle-part dans votre article des ALLERGIES SEVERES DUES à l’ALUMINIUM ?

    • Jean-Marie

      Bonjour Contini
      Parce que on a choisi dans cette série de ne parler que de l’aspect industriel / ressources naturelles. Par ailleurs, on a fait pas mal d’articles sur le sujet de l’aluminium et la santé, l’aluminium dans les déodorants, etc. car vous avez raison, quand on parle d’aluminium dans la vie quotidienne, cet aspect doit être connu

  7. L’article n’évoque pas que l’aluminium (ou des poudres d’aluminium) rentre aussi dans les recettes de certains groupe agro-alimentaire comme Harrys avec son pain de mie et tout ça, seulement pour donner l’aspect très blanc à son produit
    On marche sur la tête !!!

  8. Une canette de soda, dans la poubelle jaune avec les emballages (carton, papier). Sera facilement (je pense) séparée du reste.

    Mais une feuille d’aluminium ménager (rouleau), utilisée pour chauffer un plat, pour protéger des denrées alimentaire. Dans la poubelle jaune aussi ?

    • Chaque ville, en France, semble-t-il, recycle différemment les différents matériaux.

      A Paris, lors d’une exposition sur le recyclage, il m’a été dit que l’on ne pouvait recycler que l’aluminium d’une certaine épaisseur : cannettes, boites de conserves (sardines, boites à chat, etc..). Par contre les opercules de bouteilles de lait, l’aluminium du chocolat, etc… ne serait pas recyclable, car trop fin, et l’aluminium partirait en fumée.

      A Nemours (en région parisienne), le trie serait fait à partir de roulots distant d’un certain nombre de cm, et ne serait recyclé, que ce qui ne passerait pas entre les roulots.

      Photo 73, ci-dessus, dit qu’en Sardaigne on ne recycle que les canettes, alors que dans un restaurant universitaires allemands, il y a une poubelle pour les opercules de desserts.

      Donc, chacun à sa façon, avec ses vérités. !!!!????

      Si quelqu’un en connait plus sur le sujet, je suis intéressée.

Moi aussi je donne mon avis