Monaco veut marcher sur les eaux

Rédigé par Eva Souto, le 26 Jan 2014, à 15 h 20 min

Extension monégasque sur la mer : 4 candidats pour l’appel à projet

L’appel à candidature a été officiellement lancé le 9 mai 2013, par voie de presse dans le Journal officiel de Monaco. La proposition faite : une extension d’environ six hectares pour la construction d’ici à 2024 d’une surface habitable de 60 000 mètres carrés.

Se sont positionnés, 4 compétiteurs :

– Le français VINCI,
– L’italien Fincantieri,
– Le franco-monégasque Groupement de l’Anse du Portier-Bouygues TP,
– Le monégasque Terraforma Monaco Gildo Pastor Pallanca.

Bouygues logoUn appel à candidature qui a été clôturé en juillet 2013. Le 14 janvier, Monaco-Matin a annoncé que l’État monégasque a décidé de choisir le franco-monégasque Groupement de l’Anse du Portier-Bouygues TP, pour réaliser l’extension.

A partir de ce jour, des négociations vont donc s’engager autour du projet d’aménagement dans la baie de Monaco. Ces négociations porteront sur les caractéristiques techniques, économiques et financières du projet. Cette négociation devrait durer 12 mois, mais pourra être prolongée de 6 mois supplémentaires. Si elle aboutit, le contrat de réalisation du projet sera signé. Le cas échéant, l’État monégasque devra entrer en négociation à nouveau avec le candidat classé en second. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que les négociations aboutissent et que le candidat idéal soit sélectionné.

Les critères de la sélection

Pour apparaître en tête du classement fait par l’État monégasque, le candidat choisi devra répondre favorablement aux critères de sélection suivants :

écologie– Critères de compétences,
– Garanties financières, techniques,
– Garanties en matière de qualité architecturale et d’aménagement urbain,
– Garanties en matière de développement durable, de pérennité du projet,
– Garanties en matière d’implication des acteurs économiques monégasques dans le projet.

Il est évident que le côté « impact écologique » aura une importante capitale. Non seulement, c’est un des aspects qui avait posé problème lors du projet d’extension porté en 2008 mais plus encore, elle est un des combats qui tient particulièrement à coeur au Prince Albert.

*

Que pensez-vous de ce projet ? Albert de Monaco, bien connu pour son attachement à l’environnement, est-il suffisamment prudent ? Trouvez-vous son projet enthousiasmant ?

Je réagis

 

   Habitat durable : 5 enseignements pour le futur
Habitat durable : 5 enseignements pour le futur

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. Bravo super article je vais m’en servir pour un exposé.Moi je trouve ça fascinant qu’on arrive à prendre autant de terrain sur la mer en plus ils en ont besoin mais je suis d’accord avec Alexandra pourquoi faire un port alors qu’ils ont besoin de logements?Je suis en 6ème et l’article est très compréhensible!bravo

  2. pourquoi faire un port sur ces 5 à 6 hectares, si, soi-disant, ils sont en manque de logements !!!

  3. 2 000 000 m² avec 16 000 hab/m² faites le calcul

  4. merci de votre réponse
    mais ils ont corrigés
    hier il était écrit « Avec plus de 16 000 habitants au m2 »
    ce qui est impossible !!

  5. plus peuplé que la terre même → 32000000000 habitants

  6. Good bye environnement et réserves naturelles !!!

  7. Monaco est donc plus peuplée que la France avec 16000 habitants au m2
    Bravo

    • Quand on ne connait pas sa langue on s’abstient de commentaires:il n’est pas écrit que Monaco est plus peuplée que la France mais qu’elle a la DENSITE de population la plus forte du monde. Nuance.

Moi aussi je donne mon avis