Exposition aux écrans : un impact à nuancer sur la santé des ados

Une récente étude jette le pavé dans la mare en affirmant que les écrans n’entraîneraient pas les conséquences aussi négatives sur nos adolescents que ce que nous pensions jusqu’à présent.

Rédigé par Maylis Choné, le 17 Jan 2019, à 11 h 41 min

Est-il raisonnable de penser que les écrans et le temps que les adolescents passent dessus, seraient sans conséquence sur leur santé mentale ? C’est la question soulevée par une nouvelle étude.

Une étude remet en cause la dangerosité des écrans sur la santé des adolescents

Pas facile, lorsque l’on est parent, de trouver le bon équilibre pour limiter le temps d’exposition aux écrans de son adolescent. Smartphone, télévision, ordinateur ou tablette, donnent du fil à retordre dans de nombreuses familles. Et voilà qu’une nouvelle étude vient relativiser les effets négatifs des écrans sur la santé mentale de nos jeunes.

Des écrans pas si nocifs que ça. ©Sabphotos

Selon les scientifiques de l’université d’Oxford, dont l’étude vient d’être publiée dans la revue Nature Human Behavior(1), la réponse au temps idéal passé devant un écran n’est pas si simple : « Ainsi, si les jeunes qui déclarent utiliser davantage les écrans sont aussi plus susceptibles d’être déprimés, c’est peut-être parce que l’utilisation des écrans a tendance à causer la dépression ou parce que les jeunes qui sont déprimés, de toute façon, ont tendance à passer plus de temps sur les écrans », explique Kévin McConway, professeur de statistiques.

Impossible de quantifier les limites de temps passé devant un écran

D’après ces recherches, les écrans auraient des effets beaucoup moins nocifs sur la santé mentale que la marijuana, l’alcool ou même, le port de lunettes. Plutôt que de se concentrer sur le temps idéal à ne pas dépasser, les chercheurs conseillent aux parents de veiller au bon équilibre de leur éducation en gardant toujours de la place pour la socialisation, l’exercice physique ou le temps de sommeil.

De leur côté, les chercheurs de l’université de l’État de San Diego affirmaient dans Preventive Medicine Reports, il y a quelques jours, qu’à partir de seulement une heure d’exposition aux écrans par jour, « les enfants et les adolescents peuvent commencer à faire montre de moins de curiosité, moins de maîtrise de soi, moins de stabilité émotionnelle et d’une plus grande difficulté à terminer les tâches ».

Illustration bannière : ados devant une tablette – © Syda Productions
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Et encore un impact !!! Ils n’ont pas eu trop mal, ces ados ?
    Purée, mais arrêtez avec ce mot dénué de sens !
    Si vous manquez de vocabulaire faites vous offrir un dictionnaire !!!
    Il aurait été plus juste de dire: « …des conséquences à nuancer sur la santé des ados »

Moi aussi je donne mon avis