Eviter l’eau qui dort pour éviter les moustiques

Rédigé par Kathy, le 26 Jul 2013, à 13 h 34 min

On apparent souvent les moustiques et leurs piqûres désagréables. Mais les moustiques ne sont pas qu’un sujet de confort : ils sont responsables de bien des morts et des maladies.

Moustiques – le danger de l’eau dormante

Les maladies véhiculées par les moustiques

  • Le paludisme est la première maladie parasitaire dans le monde : 1 million de personnes meurent chaque année du paludisme, surtout des enfants. 1 tiers de la population mondiale dans 109 pays est exposé au risque de contracter le paludisme. Une moustiquaire est la meilleure protection contre le virus responsable de la maladie (plasmodium falcipaum)
  • Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 50 millions de personnes sont infectées, chaque année, par la dengue. Deux cinquièmes de la population mondiale sont exposés à ce risque.
  • La leishmaniose viscérale est une forme sévère de maladie parasitaire (transmise par des insectes) qui affecte les organes vitaux sur lesquels elle provoque des lésions irréversibles. 50.000 nouveaux cas sont enregistrés dans le monde chaque année.
  • Transmise par des insectes, la maladie de Chagas (ou trypanosomiase américaine) est une maladie parasitaire des zones tropicales d’Amérique centrale et du Sud. Selon l’OMS, 300.000 nouveaux cas se déclarent chaque année, 13.000 personnes en meurent.

moustique-piqures-lampe-ultaviolet

Eviter l’eau qui dort pour éviter les moustiques

Pour éviter la prolifération des moustiques, faites la chasse à tous les endroits où l’eau stagne et éliminez tous les lieux de reproduction des moustiques.

Il vaut mieux vider toutes les réserves d’eau stagnante car les larves de moustiques peuvent s’y développer (vieux pneus, sacs plastiques, …).

Fermez les robinets, car les flaques d’eau peuvent, elles aussi, abriter des larves de moustiques. Ne mettez donc pas trop d’eau dans vos plantes de maison.

L’eau est indispensable à l’éclosion de la larve et à son développement du moustique car les larves de moustique ont un mode de vie exclusivement aquatique.

Lire page suivante : Un piège à moustique

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Kathy a rejoint consoGlobe en 2012 alors qu'elle cherchait des informations pratiques pour rendre sa maison plus durable et l'entretenir naturellement....

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, j’avais justement l’idée de faire un piège à larve, mais pourquoi attendre 7 à 8 jours ? pourquoi ne pas les supprimer de suite ? je n’aime pas tuer d’animaux, alors autant ne pas attendre que l’animal soit sur le point de naitre non ?
    Pierre Fabre, une piscine dispose d’une filtration qui met l’eau en mouvement, je ne pense pas que les moustiques puissent y pondre.

    • Les moustiques ne vont pondre que dans une eau “stagnante”. Si vous la changez trop fréquemment (à tous les jours), ils n’y pondront pas. Ce sont des œufs ou des larves, ils sont loin d’être sur le point d’éclore.

      On peut simplement laisser quelques pots vides dehors, ils se remplissent quand il pleut, on attend 5 à 7 jours puis on utilise cette eau pour arroser nos plantes. C’est la meilleure eau qui soit pour les plantes!

  2. j’ai besoin de connaitre la façon d’éradiquer les larves de moustique d’une manière bio et préserver ainsi mon lavoir transformé en réservoir d’eau d’arrosage.Ce lavoir est commun et n’ai pas la possibilité de le rendre hermétique.Merci aux vrais solutions drastique.

    • Si c’est faisable, recouvrez-le d’un moustiquaire.

  3. Les points d’eau ne servent-ils pourtant pas à d’autres animaux ou insectes qui ne nous sont pas nuisibles ?

  4. Les points d’eau dormantes deviennent de plus en plus nombreux et consistants; lacs collinaires, piscines, mares rénovées…

    Je ne pense pas avoir de solutions à proposer mais, plutôt, une question à poser. Ces étendues d’eau que tant de personnes multiplient seraient-elles à l’abri des moustiques si elles étaient “animées” par un système solaire, donc écologique, d’agitation superficielle de l’eau.

    Autre question ; les moustiques qui nous irritent ne sont-ils pas nécessaire à l’équilibre de la nature, un peu comme les crocodiles dans les fleuves tropicaux ou équatoriaux?

Moi aussi je donne mon avis