Comment éviter les accidents au jardin

Le jardin est un lieu familier dans lequel nous nous sentons aussi à l’aise qu’en confiance. C’est peut-être là le noeud du risque d’accident. C’est en faisant moins attention à ce que l’on fait ou en se posant moins de questions sur la pertinence de la façon dont on le fait que les accidents les plus divers surviennent. Comment éviter les accidents au jardin ?

Rédigé par Elise, le 20 Mar 2020, à 14 h 20 min

Les Français ont plus que jamais la main verte. 89 % d’entre eux disposent d’un espace de jardinage. Car à défaut de jardin, chaque petite parcelle de balcon ou de terrasse est mise à profit, pour cultiver des fleurs ou des légumes. Et, chaque année, les urgences accueillent plus de 300.000 personnes, victimes d’accidents de jardinage ou de bricolage.

Pourquoi un tel regain d’intérêt pour le jardinage ?

Outre le plaisir de jardiner et de manger des légumes cultivés soi-même, d’autres raisons expliquent l’intérêt des Français pour le jardinage.

  • Raison économique : en période de crise notamment, on aperçoit souvent un retour à l’auto-production.
  • Raison écologique : le désir de respecter la nature et de prendre soin de sa santé incite à produire ses propres légumes de qualité, de saison et sans pesticide.

C’est pourquoi, pour que le jardinage reste un moment de plaisir et de détente, il est essentiel d’adopter quelques gestes simples pour jardiner sans se blesser.

accidents au jardin

« Mais comment tu as fait ça ? » où la question réponse à un bête accident © Jan
Schneckenhaus

Les risques d’accidents au jardin

Tondre son gazon, réparer son abri de jardin, tailler ses haies, utiliser une faucille pour entretenir les bordures…… Les occasions de se blesser au jardin sont multiples.

Par exemple, les tondeuses à gazon provoquent chaque année de graves traumatismes, allant de l’électrocution aux plaies au visage ou aux mains, engendrées par le contact direct avec les lames ou par les divers objets projetés par la machine.

Une bonne part des activités de jardinage consiste à être en hauteur. Cela nous amène souvent à prendre des risques inconsidérés parce « qu’il faut bien le faire » ou qu’il y pas à disposition « d’échelle assez grande ». Il est souvent difficile d’imaginer que la simple taille du poirier puisse se terminer par 3 mois de béquilles ou pire.

accidents au jardin

Les chutes peuvent être évitées en prenant son temps et en étant accompagné © Rainer
Fuhrmann

Les gestes à adopter au jardin

Pour garder la main verte, voici quelques gestes simples à adopter, pour un jardinage en toute sécurité :

  • Portez toujours des gants de protection pour vos travaux de jardinage. Certains protègent parfaitement des coupures et des piqûres de rosiers. Achetez-les à votre taille et veillez à ce qu’ils soient bien aux normes CE ou NF.
  • Retirez vos bagues et vos bijoux avant de jardiner. Ceux-ci peuvent s’accrocher facilement à un clou ou à un grillage.
  • Habillez-vous correctement, en choisissant des vêtements protecteurs  (chaussures fermées…).
  • Choisissez des outils adaptés à l’activité. Gardez toujours un oeil sur vos outils et rangez-les soigneusement après usage.
  • Pour les travaux en hauteur, utilisez un escabeau stable ou une échelle multi-positions.
  • Tondez votre pelouse par temps sec et assurez-vous, avant de commencer à tondre, qu’aucun obstacle n’entrave votre passage (câble électrique, cailloux, branchages, jouets, outils…)
  • Ayez toujours un désinfectant avec vous et un gel hydroalcoolique (à utiliser avant
    de manger votre sandwich, etc.) car le jardin est aussi un lieu où certaines maladies
    se développent surtout si vous utilisez des fumiers d’origine animale.
  • Veillez à toujours avoir une trousse de secours à proximité et inscrivez le numéro des urgences médicales à l’intérieur (15 ou 112)
  • Assurez-vous d’être à jour de vos vaccins dans le cas où vous vous blesseriez,
    notamment pour ce qui est du vaccin contre le tétanos.

Et surtout, prenez votre temps ! Le jardinage est une activité de détente, travailler dans la précipitation réduit ses effets bénéfiques.

Article republié

Illustration bannière : Certains accidents sont plus courants que d’autres © Tap10

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Convaincue et passionnée par le développement durable, consommer responsable est une attitude que j'adopte au quotidien. J'essaye de convertir le plus de...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai un jardin de 2000m2 et j’ai remplacé la tondeuse par 3 jolis moutons d’Ouessant. J’ai clôturé le potager et ils s’occupent de tout le reste sous forme de deux enclos séparés pour laisser l’herbe pousser. Chance, ils n’aiment pas du tout les pivoines ni les hortensia, mes fleurs préférées ! Pour les arbres et les haies, c’est scie à main et gros sécateur.

  2. Je n’ai pas de tondeuse à gazon pourtant, j’ai un jardin de 800 m2, mais nous sommes plutôt tendance jardin anglais, c’est à dire très proche de la nature.
    Et lorsqu’il faut désherber, c’est à la mins, 2 fois par an environ, plus un peu tous les jours.
    Mon jeune frère (45 ans quand même) a travaillé pendant des années dans un commerce de matériel de jardin, et il me disait vendre des tondeuses auto-portées par dizaines, et découvrait souvent, lorsqu’il les livrait, que les personnes avaient un jardin ne dépassant que rarement les 500 m2 !

Moi aussi je donne mon avis