L’Europe veut harmoniser les bornes de recharge électrique

Rédigé par Annabelle, le 29 Jan 2013, à 16 h 07 min

L’Europe politique et institutionnelle a du mal à avancer mais l’Europe pratique continue, et en l’occurrence dans le bon sens quand il s’agit de mettre fin à la multiplicité de normes techniques qui coûtent cher au consommateur européen. La commission européenne vient d’annoncer tout un ensemble de mesures visant à développer le parc des voitures propres.

La voiture propre séduit, mais…

L’Europe et chacun des gouvernements qui la constituent tentent d’encourager les automobilistes à rouler plus propre.
voiture embouteillageDiverses mesures ont donc été mises en places, telles que le bonus écologique chez nous par exemple. En vigueur depuis 2008, il consiste à verser une prime au futur acquéreur d’un véhicule émettant le moins de CO2. Le montant est fonction des émissions de CO2/km calculées pour la voiture concernée. Pour les voitures hybrides et électriques, on bénéficie même d’un petit coup de pouce supplémentaire avec le super bonus !
Ces mesures incitatives semblent séduire les Français et les Européens, qui malgré la crise, semblent attirés par l’électrique ou l’hybride.

Si le marché n’a pas encore explosé, on s’attend à une belle percée des véhicules propres pour cette année. Ainsi, les ventes de voitures électriques pourraient passer de 5 000 en 2012, à 27 000, en 2013. L’augmentation serait liée au relèvement de l’aide qui passe de 5 000 à 7 000 euros.

Mais pour que les automobilistes européens optent en masse pour l’électrique ou l’hybride, il va falloir que l’Etat et l’Europe se mobilisent davantage. Si des mesures ont déjà porté sur les carburants ou les véhicules eux-mêmes, elles sont insuffisantes et parfois mal coordonnées.

Les bornes de recharge sont trop rares !

Moins de 12.000 bornes de recharge sont installées dans l'UE.

Moins de 12.000 bornes de recharge sont installées dans l’UE.

La semaine dernière, Bruxelles faisait l’annonce d’une stratégie ambitieuse pour encourager l’achat de véhicules propres. Pour la commission européenne, les faibles ventes de véhicules à « carburant propre » ne s’expliquent pas uniquement par leur prix élevé. Selon elle, la difficulté à trouver des bornes de recharges et de stations de ravitaillement compte tout autant.

On se retrouve donc inéluctablement dans un cercle vicieux : on ne construit pas assez de stations et bornes de recharges parce que le parc automobile est trop petit ; les ventes sont peu nombreuses donc les véhicules restent chers ; la demande est toujours faible à cause du coût élevé, donc on ne construit pas de stations…

La Commission a donc décidé de s’attaquer au problème des stations trop rares en imposant aux Etats membres un ensemble d’objectifs contraignants en matière d’infrastructures destinées aux carburants propres. Elle va ainsi établir des normes communes applicables aux équipements en électricité, hydrogène et gaz naturel dans toute l’Union européenne.

Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne chargé des transports, a déclaré à ce sujet : «Le développement de carburants innovants et de substitution est un moyen évident de rendre l’Europe plus économe en ressources, de réduire notre trop grande dépendance au pétrole et de promouvoir une industrie des transports qui soit prête à répondre aux exigences du 21e siècle. D’ici 2020, le nombre de véhicules électriques en circulation en Chine et aux États-Unis devrait atteindre plus de 6 millions au total, selon les projections de ces deux pays. C’est pour l’Europe une excellente occasion de se positionner solidement sur un marché mondial en plein essor.»

*

La suite p.2> Des quotas et des standards

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Heureux propriétaire d’une Citroën C-zéro
    J’offre l’accès libre à ma borne 10 A.
    J’ai proposé à Citroën / Renault de proposer une remorque contenant 200 ou 400 kms de batteries supplémentaires.
    Il est certain que j’utilise cette petite merveille tous les jours ouvrés ce pourquoi je l’ai acquise. Mais cette voiture est tellement bien que je l’utiliserais volontiers pour les Week End. L’idée d’une remorque portant des batteries pour 200 ou 400 kms supplémentaires m’est apparu comme simple et très facile à mettre en oeuvre. Bien sûr le poids et l’aerodynamisme de la remorque va pénaliser les performances. Et alors je ne vais plus rouler à 130 km/h… Je prendrais les nationales…
    Soit Citroën me propose d’acheter cette remorque 200 ou 400, soit je vais la louer dans une station “remorques 200/400” comme je le faisais avant à la pompe gasoil de mon village ou d’une GMS. Je dépense moins de 5€ au 1000 kms (mille kms) je veux bien payer cette location de remorque 10 ou même 50 € pour 400 kms…
    Comment contacter le bureau d’études de Citroën ou de Renault pour qu’ils réfléchissent à ma proposition ?
    Eric Girerd dit “professeur Tournesol”
    0636365025 eg0636365025@gmail.com
    Ecologiquement vôtre.

  2. Bonjour
    Espérons que cela ne restera pas un voeux pieux.
    Etant propriétaire d’un véhicule fonctionnant au GPL, j’ai de plus en plus de difficulté à trouver du carburant ailleurs que dans les grandes agglomération, ainsi que des véhicules neufs adaptés.
    Si l’on voulait tuer le système, on ne s’y prendrait pas autrement.
    Pourtant le GPL est également écologique (pas de NOx, pas de particules, très faible pollution des huiles moteur, …) et économique (faible prix de vente du carburant, faible usure des moteurs,…)
    Mais beaucoup de gens ont peur de s’assoir sur une bouteille de gaz, à mon sens plus sécu qu’un réservoir d’essence en plastique.
    Et que dire alors des batteries au lithium qui s’enflamment spontanément dès qu’elles chauffent (cf les déboires de Boeing et de son 787 DreamLiner…), l’élimination des matériaux de ces batteries, et surtout combien de centrales nucléaires faudra-t-il construire pour recharger toutes ces batteries.
    Je pense que le débat ne fait que commencer, et que malheureusement la solution idéale n’est pas pour demain, sauf à vivre en Utopie….
    See you later.

Moi aussi je donne mon avis