Éthiopie : polémique autour du nouveau barrage

Après neuf ans de travaux, le barrage le plus haut d’Afrique a été inauguré samedi 17 décembre en Éthiopie. Mais les critiques sont déjà nombreuses.

Rédigé par Maylis Choné, le 19 Dec 2016, à 11 h 25 min

Avec ses 24 mètres de haut, c’est le barrage le plus haut d’Afrique. Un bel ouvrage censé donner plus d’autonomie énergétique à l’un des pays le plus pauvre du monde. Tous ne sont pas de cet avis.

Un barrage pour booster l’Éthiopie

« Cette centrale hydroélectrique, au même titre que d’autres projets en cours, répond à notre besoin en électricité et va également fournir des marchés étrangers ». C’est par ces mots que le premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn justifie la construction du barrage Gibe III. Il souhaite voir son pays devenir auto-suffisant en électricité.

En effet, la construction bâtie sur le fleuve Omo, devrait permettre à ce pays de doubler sa capacité énergétique, de compenser les baisses de production des autres barrages causées par les fortes sécheresses de cette année. L’objectif serait d’atteindre une capacité de 1.870 mégawatts, ce qui en ferait le troisième barrage hydroélectrique d’Afrique. L’Éthiopie aurait alors un capacité énergétique de 4.200 MW.

Un ouvrage critiqué par les voisins

Mais voilà, cet énième barrage construit sur le fleuve Omo, va entraîner des dommages conséquents. Tv5 Monde explique en effet la crainte de certains écologistes kenyans de voir bouleverser « la vie de centaines de milliers de personnes vivant en aval jusqu’au lac Turkana, au Kenya voisin, faisant notamment baisser le niveau de ce lac qui tire 80 % de ses ressources du fleuve. »

En 2011, l’Unesco et l’agence des Nations unies pour la culture et l’éducation avaient réclamé l’arrêt des travaux de Gibe III. En vain. L’État est accusé d’avoir déplacé des populations pour libérer des terres et planter des étendues immenses de canne à sucre et de coton qui seront irriguées par le nouveau barrage.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. « Plus haut barrage d’Afrique », avec 24 m seulement, cela m’étonnerait… Rien que celui d’Assouan, construit il y a près de 50 ans fait 111 m de haut… Celui d’Akosombo au Ghana fait aussi plus de 100 m… A moins qu’on ne parle de l’altitude… Bref, vérifiez vos infos avant d’écrire n’importe quoi, un barrage de 24 m, c’est certes important pour l’Ethiopie, comme le mentionne votre article, mais ça reste un barrage relativement modeste, et les impacts écologiques seront à l’échelle du barrage, certainement grave localement, mais pas comparables à ceux des grands barrages d’Afrique précités, où à ceux du Brésil ou de la Chine pour n’en citer que quelques uns…

Moi aussi je donne mon avis