Ecoconduite. Mobigreen, organisme de formation vert

Rédigé par Aurore, le 20 May 2011, à 9 h 22 min

cG : Ressentez-vous le fait qu’il existe une forte demande aujourd’hui autour de l’écoconduite ? Les personnes se sentent-elles de plus en plus concernées ?

PC : Oui, oui ! Lorsque l’on a lancé Mobigreen, les entreprises étaient intéressées, mais il fallait encore leur expliquer ce qu’était l’écoconduite.

Aujourd’hui, elles connaissent généralement bien le concept et elles sont assez preneuses d’actions concrètes de développement durable, dont les résultats peuvent être mesurés assez rapidement.

De plus, les salariés aiment bien ce genre de formation et sont contents de les suivre.

cG : Quels sont les projets de votre entreprise ?

PC : Aujourd’hui, on propose réellement un suivi de consommation aux entreprises.

Avec l’Ecogyzer,  nous proposons d’installer le boitier dans la voiture, boitier qui récolte toutes sortes d’informations, qui sont alors transmises sur une plateforme.

Nous analysons alors les résultats, afin d’être capable d’apporter de vraies informations aux entreprises.

 

Plus qu’un phénomène de mode, l’écoconduite s’impose aujourd’hui comme une véritable nécessité face au prix de l’essence qui ne cesse de grimper.

Adopter une conduite douce, en suivant quelques règles de base et de bon sens peut permettre à chacun de limiter l’usure de son véhicule, d’économiser du carburant et rejeter moins de CO2.

*

Je réagis

Ecoconduite : les fiches pratiques à télécharger et imprimer !

 

A lire sur l’écoconduite :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. La formation écoconduite sur la route avec un véhicule équipé d’un ordinateur de bord qui calcule la consommation réelle et un formateur qui donne des explications, est très efficace et très utile.
    Par contre la formation sur simulateur comme la pratique maintenant Mobigreen (ordinateur avec 3 écrans) est nulle,totalement inutile et inefficace.Tous les gens qui ne sont pas habitués aux jeux vidéos ont beaucoup de mal à rester sur la route et ne pensent pas du tout à faire des économies (il y a même des stagiaires que le simulateur rend malades)
    le seul qui fait des économies avec ce simulateur c’est Mobigreen !
    je sais de quoi je parle: j’ai suivi les 2 formations et j’ai vu la différence.

    • Aurore

      Charles,

      Mobigreen est parfaitement conscient qu’il n’y a rien de plus formateur que la formation à l’écoconduite directement sur route.

      Le simulateur n’est utilisé qu’en « piqure de rappel » ou lors de sensibilisation. Il peut s’avérer très pratique concernant quelques thématiques spécifiques comme l’appréciation des distances de freinage qu’il est dangereux de mettre en œuvre en formation réelle, au risque de créer des accidents.

      Avez vous apprécié les formations que vous avez suivi ?

    • Aurore,
      j’ai apprécié la formation sur route avec un vrai formateur mais je n’ai pas aimé celle faite sur simulateur qui n’apporte rien même en complément de la première.
      cordialement

  2. Je trouve votre initiative très adaptée aux problèmes sociaux et environnementaux, à suivre et à faire connaître aux entreprises concernées dont celle qui m’embauche.

    • Aurore

      Bonjour Martine,

      Si votre entreprise dispose d’une flotte de véhicules importante qu’elle utilise régulièrement, la formation à l’écoconduite peut lui être très efficace !

Moi aussi je donne mon avis