Ecoconduite. Mobigreen, organisme de formation vert

Rédigé par Aurore, le 20 May 2011, à 9 h 22 min

La Présidente de Mobigreen vous répond

Pascale Cozon est la présidente de Mobigreen. Face aux questions de consoGlobe sur l’écoconduite, elle a décidé de nous apporter son point de vue.

consoGlobe : Mobigreen a vu le jour suite à la formation de plusieurs milliers de collaborateurs de La Poste il y a quelques années, comment ont-ils accueilli la formation ?

Pascale Cozon : Dans le cadre de la politique de développement durable de la Poste et notamment concernant l’activité Courrier, nous souhaitions mettre en place plusieurs actions ayant notamment des résultats sur le court terme, des résultats mesurables avec un impact immédiat.

J’ai alors recherché les différentes actions que l’on pouvait éventuellement mettre en place, alors que l’on ne parlait pas autant qu’aujourd’hui  de l’écoconduite dont le concept était surtout développé dans les pays nordiques ou la Suisse notamment.

On a donc commencé la formation à l’écoconduite en 2007 et il nous a fallu deux ans pour former 60.000 collaborateurs. Ces derniers ont très bien accueilli la formation car cela se jouait sur plusieurs tableaux : la réduction des coûts de carburant, de CO2, d’entretien du véhicule, associés à une baisse des accidents à une amélioration du confort de conduite.

cG : Selon-vous et d’après les retours que vous avez pu avoir, est-il difficile de changer ses habitudes de conduite pour passer à l’écoconduite ?

PC : Un petit mélange des deux ! Appréhender l’écoconduite n’est pas vraiment difficile mais on travaille là sur un changement comportemental.

Les gestes sont très simples à comprendre mais contraires à ce que l’on a pu apprendre auparavant ou par rapport à nos habitudes.

Il faut alors s’exercer et afin que les mauvaises habitudes ne reviennent pas de suite, nous organisons des « piqûres de rappel », que nous commençons d’ailleurs en ce moment pour les facteurs qui ont été formés à l’écoconduite il y a quelques années.

cG : L’écoconduite propose des économies de carburant et de CO2, quel est l’argument qui pèse le plus ?

PC  : Les deux et c’est la vérité ! La plupart de nos clients sont intéressés par les économies de carburant, mais il y aussi une véritable prise de conscience de leur part et une véritable volonté de limiter leur impact sur l’environnement.

*

La suite p.3> Suite de l’interview

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. La formation écoconduite sur la route avec un véhicule équipé d’un ordinateur de bord qui calcule la consommation réelle et un formateur qui donne des explications, est très efficace et très utile.
    Par contre la formation sur simulateur comme la pratique maintenant Mobigreen (ordinateur avec 3 écrans) est nulle,totalement inutile et inefficace.Tous les gens qui ne sont pas habitués aux jeux vidéos ont beaucoup de mal à rester sur la route et ne pensent pas du tout à faire des économies (il y a même des stagiaires que le simulateur rend malades)
    le seul qui fait des économies avec ce simulateur c’est Mobigreen !
    je sais de quoi je parle: j’ai suivi les 2 formations et j’ai vu la différence.

    • Aurore

      Charles,

      Mobigreen est parfaitement conscient qu’il n’y a rien de plus formateur que la formation à l’écoconduite directement sur route.

      Le simulateur n’est utilisé qu’en « piqure de rappel » ou lors de sensibilisation. Il peut s’avérer très pratique concernant quelques thématiques spécifiques comme l’appréciation des distances de freinage qu’il est dangereux de mettre en œuvre en formation réelle, au risque de créer des accidents.

      Avez vous apprécié les formations que vous avez suivi ?

    • Aurore,
      j’ai apprécié la formation sur route avec un vrai formateur mais je n’ai pas aimé celle faite sur simulateur qui n’apporte rien même en complément de la première.
      cordialement

  2. Je trouve votre initiative très adaptée aux problèmes sociaux et environnementaux, à suivre et à faire connaître aux entreprises concernées dont celle qui m’embauche.

    • Aurore

      Bonjour Martine,

      Si votre entreprise dispose d’une flotte de véhicules importante qu’elle utilise régulièrement, la formation à l’écoconduite peut lui être très efficace !

Moi aussi je donne mon avis