Eau d’iceberg en bouteille, quand le marketing dérive !

De l’eau prélevée des glaciers est proposée en bouteille, après avoir été extraite des icebergs. Une aberration écologique pour les spécialistes, d’autant que la fonte des glaces s’accélère. Le 1er août, en seulement 24 heures, onze milliards de tonnes de glace ont fondu au Groenland.

Rédigé par MEWJ79, le 6 Aug 2019, à 11 h 35 min

Un nouveau commerce a vu le jour, profitant de la fonte des glaces : l’eau d’iceberg. Un coup marketing qui a un coût pour l’environnement, mais à 12 euros la bouteille, certaines marques ferment les yeux.

Le juteux commerce de l’eau d’iceberg, une aberration écologique

Vous reprendrez bien un peu d’eau d’iceberg ? Certaines marques se sont lancées dans ce commerce juteux. Profitant de la fonte des glaces, elles surfent sur le côté « pur » de cette eau prélevée des glaciers de l’océan Atlantique Nord pour la mettre en bouteilles.

Iceberg Water par exemple, promet ainsi aux consommateurs de « capturer ce don naturel vierge avant qu’il ne soit perdu dans l’océan ». Et on peut dire que la marque en profite : ce produit de luxe se vend 12 euros la bouteille d’eau de 75 cl.

Mais pour les spécialistes de l’environnement, il s’agit d’une folie. En effet, le glaciologue Gaël Durand explique sur France Inter : « Écologiquement, c’est une aberration de transporter de l’eau sur des milliers et des milliers de kilomètres »(1). Pour prélever cette eau, sur l’île de Terre-Neuve, des chasseurs d’icebergs tirent des coups de fusil pour décrocher des morceaux de glace. Des entreprises locales n’ont plus qu’à broyer cette glace et mettre l’eau en bouteille(2).

2019, annus horribilis pour la fonte de la calotte glaciaire

Il s’agit bien de l’une des glaces les plus pures au monde. Et pour cause, elle a gelé bien avant la pollution industrielle du 20e siècle.

Mais à quel prix est-elle extraite ? Le transport de la glace, des pôles au consommateur, nécessite de dépenser de l’énergie dont l’utilité reste à prouver. Si la proportion de cette glace reste minime par rapport à la quantité d’icebergs qui est produite chaque année autour du Groenland, elle s’ajoute à la fonte naturelle qui s’accélère.

Pour rappel, le réchauffement climatique a déjà des conséquences terribles sur la fonte des glaces. Ainsi, le 1er août, en seulement 24 heures, onze milliards de tonnes de glace ont fondu au Groenland, soit l’équivalent de 4,4 millions de piscines olympiques s’est déversé dans l’océan. Et  les scientifiques n’excluent pas que 2019 soit l’une des pires années vécues par le continent blanc. La fonte de la calotte glaciaire continentale et des glaciers a un impact sur la hausse des niveaux des mers. Or, elle est trois fois plus rapide qu’en temps normal.

Illustration bannière : Mettre l’eau des icebergs en bouteille – © YevgeniyDr
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Dans le village touristique de Twillingate, Auk Island Winery fabrique de l’alcool de baies sauvages à partir de cette précieuse eau, vendu jusqu’à 60 euros la bouteille.

  2. C’est bien vrai que le monde devient de plus en plus CINGLÉ !!!!! faire du marketing pour se faire de l’argent avec une catastrophe écologique c’est complètement DÉBILE !!!!

Moi aussi je donne mon avis