Do Black – La nouvelle carte bancaire suédoise plafonnée pour les écolo !

La start-up suédoise Doconomy vient de lancer ‘Do Black’, la première carte de crédit qui plafonne les dépenses en fonction de émissions de CO2 générés par les achats.

Rédigé par Paul Malo, le 13 Jul 2019, à 8 h 10 min

La start-up suédoise Doconomy propose avec Mastercard une toute nouvelle carte de crédit nommée Do Black, permettant de calculer, et de limiter l’empreinte carbone de ses achats.

Une nouvelle carte de crédit qui plafonne vos dépenses : Do Black

Acheter, consommer à tout va, c’est aussi polluer. Consommer moins, ou plus raisonnablement, au plus près de ses besoins réels, c’est également une façon efficace de réduire son empreinte carbone (voire son découvert bancaire…) !

C’est dans cet objectif que la start-up suédoise Doconomy s’est associé avec Mastercard pour lancer une carte de crédit qui plafonne les dépenses en fonction des émissions de CO2 des achats(1).

Le principe : prendre conscience que chacun de nos achats a un impact environnemental.

Vidéo de présentation de l’initiative (en anglais)

« Avec Doconomy, nous pouvons engager les consommateurs, les détaillants et les entreprises dans la lutte contre le changement climatique », a expliqué Mark Barnett, président de division Mastercard Royaume-Uni, dans un communiqué.

Cette carte, nommée DO Black est donc associée à « un service bancaire mobile gratuit et facile à utiliser qui permet de suivre, comprendre et réduire son empreinte carbone ». Dit autrement, elle permet carrément de bloquer les paiements lorsque le plafond de l’empreinte carbone fixé par l’utilisateur est dépassé.

Favoriser la prise de conscience

« L’objectif principal est d’être capable de mesurer l’impact de votre consommation, mais aussi de la stopper directement. Do Black est un outil concret et radical pour faire face à la crise climatique en favorisant la prise de conscience », explique Doconomy.

Cette carte bloque les paiements quand les achats dépassent un certain seuil d’empreinte carbone. ©Doconomy

Mais comment peut-on estimer les rejets de CO2 liés à ses achats ? La start-up a recours à l’ « Aland Index», un projet finlandais permettant de calculer la quantité de CO2 nécessaire d’émettre pour produire quoi que ce soit, grâce à une analyse statistique des marchés et des partenaires locaux.

Un compte épargne et des compensations carbone

Toutefois, cet algorithme ne propose qu’une estimation basée sur une moyenne. Doconomy offre également  d’alimenter un compte d’épargne climatique, lié à des fonds certifiés par l’ONU, et alimenté par exemple à l’aide de remises de commerçants affiliés.

Doconomy permet ainsi de compenser son empreinte carbone en investissant dans le développement durable. Elle liste ainsi l’ensemble des projets disponibles sur le site de l’agence des Nations Unies en termes de compensation carbone : parc éolien, hydroélectricité, chauffage solaire…

Une initiative à retenir et encourager pour celles et ceux qui préfèrent consommer moins et mieux ne serait-ce qu’à ler échelle…

Illustration bannière : Femme utilisant sa carte de crédit – © Kite_rin Goodluz
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis