Dites adieu aux fontaines à sodas en libre-service

La mesure était annoncée, elle entre en vigueur vendredi 27 janvier. La suppression des fontaines à sodas en libre-service s’inscrit dans le programme de lutte contre l’obésité.

Rédigé par Maylis Choné, le 27 Jan 2017, à 11 h 35 min

Les chiffres de l’obésité ne cessent de grimper en France. La suppression des fontaines à sodas en libre-service fait partie des mesures de lutte contre ce problème de santé publique.

Interdiction des fontaines à sodas en libre-service

Les établissements concernés par la loi entrant en vigueur aujourd’hui, le 27 janvier, sont « tous les lieux de restauration ouverts au public, les établissements scolaires et les établissements destinés à l’accueil, à la formation et l’hébergement des mineurs ».

Les boissons visées sont celles contenant des sucres ajoutés et des édulcorants. La loi cite précisément ces breuvages « toxiques ». Il s’agit des « boissons gazeuses et non gazeuses aromatisées, des concentrés comme les sirops de fruits, les boissons à base d’eau, de lait, de céréales, de légumes ou de fruits y compris les boissons pour sportifs ou les boissons énergisantes, les nectars de fruits, les nectars de légumes et produits similaires ».

Les chiffres de l’obésité en hausse en France

L’entrée en vigueur de ce texte, qui fait partie de la loi Santé de 2016, est une mesure de lutte contre l’obésité, qui fait des ravages, toutes générations confondues. En France, 15 % des plus de 18 ans souffrent d’obésité. Les plus touchés sont les seniors, avec 20,8 % chez les hommes et 18,8 % chez les femmes. Ce qui entraîne de graves problèmes de santé, comme les maladies cardiovasculaires, le diabète ou encore certains cancers. Consommer une à deux canettes de boissons sucrées par jour augmente de 26 % les risques de développer un diabète de type 2.

Or, les boissons sucrées  « contribuent au développement et au maintien d’une appétence pour la saveur sucrée », signale le rapport. Lorsque l’on boit un canette de ce type, l’organisme ingurgite une telle quantité de sucre que le pancréas doit travailler dur pour libérer beaucoup plus d’insuline que d’habitude, afin de réguler le taux de sucre et le faire passer dans le sang. Sucre qui est ensuite transformé en graisse…

Illustration bannière © monticello – Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis