Des chercheurs transforment du CO2 en éthanol

Des scientifiques américains de l’Oak Ridge National Laboratory (ORNL) ont découvert par accident une réaction électrochimique très intéressante. Celle-ci permettrait de convertir du dioxyde de carbone en un carburant, l’éthanol.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 25 Oct 2016, à 9 h 53 min

Une découverte inattendue

Les chercheurs américains ont, un peu par hasard, trouvé comment transformer un gaz à effet de serre en carburant. Cette prouesse a été réalisée alors qu’ils étudiaient un catalyseur composé de carbone, de cuivre et d’azote afin d’électrifier l’élément de façon à attirer à sa surface des particules de CO2.

Cette nouvelle réaction électrochimique permettrait d’inverser le processus de combustion du carburant, qui est aujourd’hui la source majeure des émissions de gaz à effet de serre. Ce mécanisme a d’ailleurs permis d’obtenir un rendement satisfaisant de 63 %, avec une solution de CO2 dissoute dans l’eau.

Des résultats encourageants pour l’avenir

« Nous étions seulement en train de tester la première étape d’une réaction lorsque nous avons réalisé que le catalyseur avait fait tout le travail lui-même », raconte Adam Rondinone, membre de l’équipe de recherche, dans un communiqué. Les scientifiques affirment que la réaction chimique pourrait bénéficier à terme, à des centrales thermiques à combustible fossile.

Cette découverte pourrait également être utilisée pour les nouvelles générations de véhicules, mais aussi servir pour stocker de l’énergie produite en surplus sous forme d’éthanol. « Un processus comme celui-là pourrait permettre de consommer l’électricité en excès quand il est possible d’en faire et de la stocker sous forme d’éthanol. Ceci pourrait aider à équilibrer le réseau alimenté par des sources d’énergie renouvelable intermittentes », explique Adam Rondinone dans le communiqué. Les chercheurs prévoient désormais de travailler sur leur découverte pour augmenter les rendements de la réaction afin d’étudier les propriétés et le comportement du catalyseur.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est simple, souvenez vous des premiers pas de toutes découvertes, le process industriel va suivre et la R&D trouvera des applications, les clients trouveront d’autres usages, c’est du vécu.
    Mais là où je suis inquiet, c’est est ce que l’homme ne puisera pas trop dans le dioxyde de carbone comme tout le reste, là les feux de forêts seront plus fréquents par augmentation du pourcentage de l’oxygène, de toutes les façons, les carottes sont cuites dans 35/45 ans. Colonisation de Mars pour sauver l’humanité avec 1 millions d’êtres humains.

  2. Pour le moment ça reste en laboratoire, rien n’est dit sur l’industrialisation du procédé. Peut être n’est-ce pas possible à grande échelle.

Moi aussi je donne mon avis