Le déménagement à vélo, ça roule en France

Rédigé par Isabelle Allard, le 11 Oct 2015, à 12 h 15 min

L’idée peut sembler saugrenue, voire fantaisiste mais pourtant, et depuis qu’une entreprise canadienne, Myette, s’est lancée dans l’aventure du déménagement à vélo en 2008, l’idée a fait quelques émules en France et les initiatives se multiplient pour promouvoir ce mode de transport simple et vert, qui peut parfaitement convenir pour des déménagements peu volumineux.

De Rennes à Marseille en passant par Lyon, des initiatives originales ont déjà vu le jour et proposent des solutions de déménagement innovantes pour déplacer et transporter des objets plus ou moins volumineux en évitant les embouteillages, en limitant considérablement les émissions de CO2 et en réalisant des économies substantielles.

Le déménagement à vélo, comment ça marche ?

Un simple vélo équipé d’une remorque légère en aluminium permet d’embarquer jusqu’à 300-400 kg sur une plateforme d’une capacité maximale de 15m3 en toute sécurité. Les meubles, encombrants et cartons sont chargés et ficelés, parfois plastifiés ou protégés, pour un transport sécurisé sur une distance maximale qui varie selon la taille totale du chargement. La vitesse moyenne est d’environ 10 kms/heure et les voies empruntées garantissent la sécurité du chargement et des conducteurs alentours, une assurance est incluse systématiquement dans la prestation. Pour la plupart des entreprises qui le proposent, le service de déménagement inclut bien entendu le transport de vos biens d’un lieu à un autre mais également d’autres services d’aide qui peuvent s’ajouter au service de base : la location de caisses, le démontage/remontage de vos meubles ou encore la protection et le plastifiage de votre chargement.

Les avantages de ce mode de transport sont nombreux : facilité et fluidité du déplacement, grande capacité d’adaptation au chargement, caractère écologique du transport et bien entendu des prix défiant toute concurrence : jusqu’à 40 % moins cher qu’un déménagement classique. Le seul véritable aléea du déménagement à vélo est la météo, qu’il est préférable de consulter avant d’opter pour un tel type de transport.

De Toutenvelo aux premier collectifs vélo-porteurs

déménagement à vélo france

Dès lors que le chargement n’est pas important, il semble plutôt naturel de privilégier ce mode de transport non polluant, très économique et plutôt convivial. Rien d’étonnant donc que la Bretagne, où la petite reine fait partie de la culture régionale, soit devenue une région pionnière en matière de déménagement à vélo avec deux entreprises et deux projets de transport à vélo assez originaux.

Tout d’abord Toutenvelo, une société coopérative créée à Rennes en 2010 qui propose des services de livraison de colis à vélo et qui s’est lancée depuis quelques années également dans un service de déménagement à vélo qui remporte un franc succès notamment auprès des jeunes avec budget réduit, des étudiants nomades, et de toutes les personnes soucieuses de l’environnement. Les trois créateurs soulignent la dimension participative et humaine de l’opération, son caractère accessible et bien entendu ils souhaitent valoriser d’autres modes de déplacement plus responsables. Leur idée est bien entendu d’étendre leur projet à d’autres grandes villes françaises et de proposer d’autres services innovants à vélo.

déménagement à vélo france

En 2013, et avec la collaboration de deux coopératives d’emploi (Ouvre boîtes 44 et Coopchezvous), ils ont créé Chronovelo, un service de livraison de colis à vélo et un service de déménagement à vélo qui officie sur la ville de Nantes et ils se sont associés en 2014 avec d’autres entrepreneurs pour créer le premier collectif vélo-porteur de France : les Boîtes à vélo.

déménagement à vélo france

L’idée est de promouvoir la logistique urbaine à vélo et d’attirer de nombreux entrepreneurs pour les inciter à utiliser le vélo dans leur activité. Cette inititative originale est ouverte à tous les entrepreneurs qui le souhaitent et l’idée à terme est bien entendu de l’étendre à l’ensemble de la France.

Quelles évolutions pour demain ?

Tandis que ce mode de transport doux devrait continuer de séduire de nombreux entrepreneurs urbains conscients de la nécessité d’un engagement responsable pour limiter la pollution des villes, les designers s’interrogent sur des prototypes de véhicules à pédales mieux adaptés au déménagement et à d’autres services de transport en milieu urbain.

nomad

Voici, à titre d’exemples le projet de vélo de déménagement d’une designeuse strasbourgeoise, Iris Ancelin. Baptisé Nomad, ce vélo est défini par la créatrice comme une « carriole pour déménager à vélo, un système ludique et fonctionnel ». Nul doute que ce projet fera quelques émules, que d’autres designers se lanceront dans l’aventure, et que leurs projets apporteront assurément un peu de poésie dans la circulation urbaine et notons déjà que ce prototype de véhicule permet déjà de répondre au seul contre-argument du déménagement à vélo : la météo.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Végétarienne et contemplatrice de naissance, attirée depuis mon plus jeune âge par les lettres et les âmes de papier, j’ai assez naturellement opté...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. ça rappelle un peu les années 30-40, j’aimerais bien pouvoir transporter toutes mes affaires de la sorte mais ça fonctionne surement mieux quand on a toujours vécu en ville et qu’on est genre étudiant avec les parents ps trop loin pour entreposer le reste, sinon il est temps de faire du vide 😀
    En tout cas si on y arrive, ça semble super pratique et par là assez rassurant en fait, d’avoir cette mobilité.

Moi aussi je donne mon avis