Défi Recylum : recycler des lampes usagées pour aider les pays défavorisés

Si vous êtes enseignant, il est encore temps d’inscrire votre classe à la 5e édition du Défi Recylum. Un projet pédagogique et solidaire qui éveille les consciences !

Rédigé par Marie Mourot, le 22 Jan 2018, à 16 h 00 min

Lors de sa précédente édition, 2.500 écoles avaient participé au Défi Recylum avec au total 48.000 élèves impliqués dans le projet. Pour continuer à sensibiliser les enfants à l’importance de recycler les lampes usagées, plusieurs défis vous sont proposés jusqu’au 31 mai !

Le Défi Recylum : éclairer des écoles au bout du monde

Le Défi Recylum a été créé par l’éco-organisme Recylum, en partenariat avec Électriciens sans frontières. La mission principale de Recylum est de collecter et recycler les lampes à économie d’énergie en France. Avec la création de ce défi, il y a 5 ans, l’objectif était de sensibiliser le grand public aux enjeux du recyclage. Un pari réussi pour Recylum d’après leur dernière enquête…

Un projet pédagogique et solidaire du CP à la 6e

Le Défi Recylum s’adresse aux élèves du CP à la 6e. L’objectif ? Les sensibiliser à la préservation des ressources naturelles et à la réutilisation des matières premières. Comment ? En les faisant agir concrètement à travers un projet solidaire qui a du sens. Ainsi, les enfants vont devoir réaliser au moins trois défis afin de s’informer tout en s’amusant.

Chaque défi validé fait grimper le compteur des défis. Tous les 1000 défis, Électricité sans frontières finance une mission d’électrification dans une école d’un pays défavorisé. En recyclant en France, les élèves contribuent ainsi à apporter la lumière dans des écoles qui n’en ont pas. Un kit pédagogique sur le thème du recyclage des lampes à économie d’énergie est également disponible pour les enseignants et les animateurs.

3 défis à réaliser pour éclairer 32 écoles

Chaque classe ou établissement qui s’inscrit s’engage à réaliser au moins 3 défis durant l’année scolaire ou à défaut durant le temps qu’il lui reste avant la clôture des défis ! Parmi les 8 défis proposés : Lumi’Collect (rechercher et identifier les points de collecte), Lumi’Ville (enquêter auprès de la municipalité) ou encore Lumi’Art (développer sa créativité sur le thème du recyclage).

Défi Recylum

© Donskaya Olga

Dès 3 défis réalisés, un défi bonus est enclenché : Lum’Invit dont l’objectif est de participer à un moment d’échange avec un bénévole. Chaque défi est à valider sur le site internet. En se mobilisant cette année, les élèves permettront à 32 écoles à travers le monde d’obtenir l’électricité : une au Bénin, une au Sénégal et trente en Haïti.

Le Défi Recylum permet aussi de faire évoluer les pratiques

Depuis que le Défi Recylum a été mis en place en 2013, 44 écoles partout dans le monde ont pu bénéficier de l’électricité. Au delà de cette belle réussite, l’opération permet aussi de faire évoluer les pratiques en matière de recyclage.

En effet, Recylum a mené une étude dans les classes inscrites au défi et il semblerait bien que les parents soient désormais davantage sensibilisés au recyclage. Avant le défi, 59 % d’entre eux déclaraient avoir correctement déposé une lampe usagée dans un bac de recyclage en magasin ou en déchetterie. Après le défi, ils sont 73 % à avoir fait le bon geste ! « Une preuve que les enfants sont de réels ambassadeurs de bonnes pratiques et que des projets scolaires de ce type peuvent avoir des impacts sociétaux. » s’est félicité Recylum.

Il est encore temps d’inscrire votre classe au Défi Recyclum afin de sensibiliser vos élèves aux enjeux du recyclage des lampes usagées tout en les impliquant dans une belle aventure solidaire !

Illustration bannière : Mains d’enfants tenant des ampoules © lovelyday12
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de deux enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Dommage d’illustrer votre article avec une photo d’ampoules qui justement ne se recyclent pas.

Moi aussi je donne mon avis