Couverts en plastique jetables – Comment les fabricants contournent l’interdiction

Par quelle magie des touillettes et couverts en plastique qui, jusque-là, étaient considérés comme des produits jetables se métamorphosent soudain en produits réutilisables ?

Rédigé par Paul Malo, le 14 Feb 2020, à 10 h 20 min

Les fabricants de couverts en plastique essaient de contourner la loi d’une manière assez honteuse. Jusqu’à quand leur nouveau stratagème va-t-il fonctionner ?

Couverts en plastiques à usage unique – Une question de définition

À compter du 1er janvier 2021, certains produits « en plastique à usage unique » seront interdits par la loi. Adieu, donc, les couverts en plastique et autres bâtonnets pour mélanger sa boisson chaude. Pourtant, dans les rayons des grandes surfaces, on trouve désormais des couverts en plastique marqués « réutilisables ». Par quelle magie ?

En fait, les industriels jouent sur la notion de plastique à usage unique pour contourner la loi. En effet, selon un décret, est considéré comme réutilisable tout ce qui peut résister à vingt passages au lave-vaisselle. Il suffit donc aux fabricants de prétendre avoir légèrement modifié la formule pour que ces produits résistent à des lavages multiples, d’apposer « réutilisable » sur les emballages et le tour est joué !

Contourner l’esprit de la loi

Mais dans la réalité, lorsque l’on achète un paquet de couverts en plastique, qui va réellement les laver pour les réutiliser ? Ils n’ont bel et bien pas été conçus pour cela, ils se cassent et s’abîment très rapidement – et ne sont pas en plastique recyclable. Il ne viendrait donc pas à l’idée de la majorité des consommateurs – qui plus est habituée depuis des décennies à la vaisselle en plastique jetable – de s’en servir à nouveau. Le secrétariat d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire estime qu’il s’agit là d’un « contournement manifeste de l’esprit de la loi ».

couverts plastique jetables

Le 1er janvier 2021, la loi interdisant certains produits en plastique à usage unique entrera en vigueur © marcinm111

N’assisterait-on pas là encore, à un combat d’arrière-garde dans lequel certains industriels de mauvaise foi préfèrent encore consacrer leur énergie à faire subsister un système écologiquement nuisible, plutôt qu’à chercher de réelles solutions pour leur propre transition ? Même si, pour une entreprise, devoir changer d’activité à l’horizon 2040, celui de l’interdiction de tous les emballages en plastique à usage unique, est tout sauf simple.

Dans un communiqué de presse adressé aux rédaction, la Fédération  de la Plasturgie et des Composites dénonce une telle pratique et souligne de qu’elle s’en désolidarise. Dans un manifeste, elle déclare prendre des engagements clairs et volontaristes, soit autant de contributions à la construction d’une Société bas carbone et une remise en cause maîtrisée des produits à usage unique.

« D’évidence, les industriels et/ou distributeurs agissant de la sorte, prennent le risque de discréditer injustement l’ensemble de la profession. Celle-ci, à l’inverse, a pour objectif de promouvoir les produits en plastique utiles, défendables et qui, par leurs qualités intrinsèques, rendent un vrai service à l’ensemble des consommateurs, en particulier dans le domaine de la réduction du gaspillage alimentaire et de la diminution de l’empreinte carbone ».

Illustration bannière : Les consommateurs vont-ils vraiment laver plus de 20 fois des couverts en plastique jetables ? – © Africa Studio

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Et nous humains que fessons nous pour arrêter notre consommation de plastiques !! !!!!

  2. les industriels sont pourris. Ils vont nous dire que çà va faire du chômage, mais le plastique finira par nous tuer, on choisit quoi ?
    Mais que font ceux pour qui on a voté pour protéger notre terre ?

  3. Les industriels seraient – ils des champions de l’entourloupe ? S’en blague…

Moi aussi je donne mon avis