Les couteaux Laguiole coupent dans la contrefaçon

Rédigé par Annabelle, le 5 Jun 2014, à 14 h 03 min

Des copies pas du tout conformes !

Mouche (ou abeille) forgée. Photo Laguiole en Aubrac

Mouche (ou abeille) forgée. Photo Laguiole en Aubrac

L’abeille (ou mouche, on n’en est toujours pas sûr !) est effectivement un symbole très typique du couteau Laguiole. Elle est souvent présente sur les contrefaçons pour cette raison. On s’aperçoit très vite de la supercherie en regardant de près : la véritable abeille ou mouche doit être forgée avec le ressort en une seule pièce.

Regardez ensuite la lame du couteau qui doit être d’une qualité exceptionnelle. La qualité de l’acier est estampillée dessus (par exemple 12 C 27).

Le manche des couteaux Laguiole authentiques est en corne, en os, en ivoire (soumis à autorisation) ou en bois. La provenance est obligatoirement indiquée.

Bien entendu, les copies sont toujours très convaincantes ! Pour distinguer le vrai du faux, le vendeur doit fournir un certificat d’origine mentionnant le nom et l’adresse des six fabricants tous situés dans l’Aubrac à l’exception d’un seul qui fabrique à Thiers.

Si la provenance n’est pas indiquée, ou si le couteau vient du Pakistan ou de Chine comme cela arrive très fréquemment, vous avez la réponse à votre question…

Et la marque Laguiole ?

Depuis 1993, Laguiole est une marque déposée par Gilbert Szajner, un industriel qui a décidé de profiter du nom pour vendre ses couteaux fabriqués en Chine comme des petits pains. Et pas uniquement : sous cette marque dont le nom inspire le « made in France », l’artisanat et la qualité, l’homme d’affaires vend des briquets, des vêtements, de la vaisselle et même des barbecues !

fleche-nota-beneMais c’est sûr qu’à ce prix – sur le site de la marque, on trouve des couteaux à 20€ alors qu’un vrai Laguiole coûte au moins une centaine d’euros, au vu du long travail que demande sa conception ! – il ne faut pas s’attendre à obtenir la même qualité et le même savoir-faire !

Protestation des Laguiolais. CC : Metronew Toulouse

Protestation des Laguiolais. CC : Metronew Toulouse

Mais même les Laguiolais et les Laguiolaises sont impuissants face à ce qui ressemble à une blague d’un bien mauvais goût. L’histoire ne date pas d’hier et est pleine de rebondissements.

En 1997, la justice condamne Gilbert Szajner qui vendait ses couteaux sous la marque Laguiole pour contrefaçon, donnant raison au village de Laguiole. En 1999, la Cour d’appel infirme sa décision au motif que Laguiole est devenu un nom générique.

fleche-nota-beneLe village de Laguiole est depuis dépossédé de l’usage commercial de son nom, par une nouvelle décision de justice d’avril dernier. La cour d’appel de Paris a en effet débouté la commune qui souhaitait voir la justice reconnaître les pratiques de Szajner comme « une spoliation », une pratique commerciale « trompeuse » et une « atteinte à son nom, à son image et à sa renommée ».

En donnant raison à l’industriel, la justice n’interdit pas d’utiliser l’appellation Laguiole dans le cadre de son activité de coutellerie puisqu’elle est devenue un terme générique, mais elle l’interdit pour tout autre produit fabriqué dans le village de Laguiole. Une aberration révélatrice d’un vide juridique qui semble se combler. La récente loi consommation du 17 mars 2014 contient en effet une disposition qui protège désormais les entreprises employant un savoir-faire traditionnel pour fabriquer des produits présentant un lien fort avec une zone géographique déterminée. Mais cette loi n’étant pas rétroactive, elle ne s’appliquera pas au cas Laguiole.

Le Maire et ses administrés ne baissent pas les bras et s’impliquent fortement dans la défense du « Made in Laguiole »

*

Je veux témoigner

Les produits artisanaux : le vrai du faux

Retrouvez la série Produits artisanaux, le vrai du faux

Image à la Une CC : Stephane Martin

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

14 commentaires Donnez votre avis
  1. Qu’en est-il de Thiers, l’article le mentionne peu, mais le Laguiole est fabriqué à Thiers depuis plus de 100 ans ! Autant de temps qu’à Laguiole, et par des artisans qui travaillent dans le respect des traditions et avec amour de l’authenticité de l’objet, au moins aussi qualifiés sinon plus qu’à Laguiole.
    D’ailleurs, pour relancer sa fabrication à Laguiole en 1987, des artisans sont même allés se former à Thiers pour respecter l’origine et la qualité du couteau Laguiole.
    Un « vrai Laguiole », est un couteau respectant la forme Laguiole façonné et ajusté à la main avec des matériaux nobles … Point

  2. Acheté un couteau 70E chez « nature et découverte »: -Qualité digne du made in china; -en un an cassé trois fois en coupant uniquement du saucisson! -NUL! LOIN TRES LOIN DU LAGUIOLE . Bravo l’hyper productivité, bienvenue la merde payée bien cher!!!

  3. je rejoins , M; VYSSERIAT bernard en grande partie , et j’ajoute :
    Il est noble et juste de défendre à l’internationale le Couteau LAGUIOLE , mais lorsqu’une  » Commune ou région  » à pour but de s’approprier à son seul profit le couteau LAGUIOLE au detriment d’Artisan ou Maître Artisan Français établis en France mettant ainsi leur production faite avec des produits émanent des dites régions les mettant ainsi chez eux au niveau d’une production étrangére (car il n’y a pas qu’en Asie que le Laguiole est plagié ) est un acte illégitime et scandaleux du même niveau que celui qu’il dénonce . !

  4. Il n’y a qu’en France que l’on peut rencontrer ce genre de chose. On permet à un industriel, pour le moins indélicat, de spolier une entreprise française au profit d’une production asiatique sans rapport de qualité avec notre production d’origine plus que centenaire. Quelle honte. Et on s’étonne que nos entreprises soient en difficulte !! Nos fonctionnaires décideurs sont des irresponsables bien trop considérés et assurément trop payés pour les services rendus à la collectivité.

  5. Imaginons ce biznessman protégeant par exemple les mots  » charcuterie Corse » et faisant valoir son droit habilement acquis sur ces articles , brimant ainsi les Artisans de l’ile .
    Qu’adviendrait il ?
    Etes vous persuadés que seul le Droit de Justice serait appliqué ?
    Au fait il a peut ètre beaucoup de fric a faire , qu’il trouve ici cette idée intéréssante et la mette en application……chiche msieur ?

  6. ce message de soutien au Made in france

  7. Article incomplet et trompeur , selon :
    *L’immense majorité des Laguiole traditionnels sont réalisés à THIERS…
    *De 1959 à 1987 le plus connu des Couteliers de L ne réalisait qu 1/3 de ses couteaux et depuis AUCUN!!!!!!!!!!!
    *100€ un couteau = de beaux couteaux peuvent être moins couteux
    *Abeille forgée = c’est 1 plus MAIS pas du tout un signe de fabrication en Aveyron …tout comme des objets en cuir – résine -métal sont de beaux objets parfois fabriqués à Laguiole!
    *Reconnaitre 1 article « fabriqués en France » il est oublié : Exigez le nom de l atelier sur la lame – les mots France ou Made in etc -les rivets du manche s’il y en a doivent représentés 1 ligne droite afin de pouvoir établir la CROIX DU BERGER au centre même de ce manche .PAS sur les cotés .et puis bien sur un prix décent..
    Les miracles n’existent pas dans le petit monde de la coutellerie ,monde de passionnés fiers de leur activité
    D’autre part il me semble -au conditionnel – qu’un nom de commune qui n’a jamais été un patronyme ne peut -en Droit Français – ètre protégé pour 1 article manufacturé ??
    Quand à la fabrication exclusive en Aveyron ,si c’eut été le cas ce bel objet serait aux oubliettes comme d autres Yssingeaux Chatellerault etc

  8. voila PETAIN a dans son temps vendu la FRANCE aujourd’hui d’autre on pris la relève sur de l’impunité puisque l’on ne la pas pendu ni lui ni ceux qui l’on aidé et que la peine de mort a été aboli et étonnez vous de cela aujourd’hui, il y a quarante ans que cela dure !!

    • rapport au sujet? fort intéressant d’ailleurs…

  9. Comme vous le dites, tout est bon pour détruire notre pays, son artisanat son agriculture son industrie etc… Pourquoi les artisans de Laguiole ne proposeraient-ils pas une nouvelle appellation « Village Laguiole » ou » Laguiole Thiers » ou autre pour tout ce qui est fait selon leur coutumes et uniquement dans leur village, avec Certification d’origine contrôlée.La destruction massive de notre si beau pays n’inquiétè même pas la justice!!! La seule justice est celle des loubards quand cela s’arrêtera t-il???

  10. Je suis outrée de voir comment la justice protège les créateurs et le savoir-faire de nos artisans, en laissant un usurpateur profiter d’une valeur ancestrale pour faire de l’argent et, en plus, à l’étranger.!!!!!
    J’espère que les habitants de LAGUIOLE vont pouvoir se faire entendre de notre gouvernement.

  11. On sait depuis longtemps que les magistrats français sont fous, libérant des criminels et des escrocs, refusant de poursuivre les hommes politiques….En voici une nouvelle preuve, et encore on ne nous dit pas que les plaignants, non seulement n’ont pas été entendus, mais ont dû payer une lourde indemnité…Cela s’appelle ajouter l’infamie à l’outrage…La seule réaction : boycotter les produits de cet escroc, et les magasins qui les vendent….

  12. un Laguiole doit être fabriqué uniquement à Laguiole.

  13. Pas très sympa ce M. Sznajer, juste un profiteur qui ne pense qu’à se faire du fric en profitant d’honnêtes gens et de véritables artisans.

Moi aussi je donne mon avis