Cosmétique. Un parfum de honte

Rédigé par Elwina, le 24 Jun 2009, à 17 h 21 min

L’industrie du parfum prospère depuis 50 ans. Un succès commercial qui ne serait rien sans…la chimie ! En effet, la majorité des produits de synthèse utilisés en parfumerie sont fabriqués à partir du pétrole… Quelles conséquences sur la santé et la planète ?

Nos parfums, ces poisons

Les parfums contiennent des substances potentiellement dangereuses pour la santé. Ils contiennent des phtalates et des muscs synthétiques, des produits chimiques aux effets très préoccupants.

le parfum est nocif pour la santé et l'environnement

  • Les symptômes varient des maux de tête à l’apoplexie, mais aussi nausée, étourdissement, troubles de concentration, changements d’humeur, dépression, léthargie, agitation, irritabilité, allergies

Des listes qui font peur

Greenpeace a établi un guide pratique afin d’ informer le public sur la composition des parfums et cosmétiques :

Dans la liste verte, les entreprises ayant garanti ne pas utiliser dans la composition de leurs produits les substances toxiques ciblées par Greenpeace (Logona, Weleda, Melvita, Parfums de Rosine…)

Parfum de scandale

Dans la liste orange, les entreprises de cosmétologie et de parfumerie admettant la présence de ces toxiques mais qui sont engagées dans une démarche de substitution (Leclerc, Lever Fabergé, L’Occitane..).

Dans la liste rouge, les entreprises ne garantissant pas l’absence de ces substances toxiques (L’Oréal, Daniel Hechter, Palmolive, Laboratoires Vendôme, Garnier…).

  • Sur 3 000 produits chimiques environ utilisés par l’industrie des parfums, 884 peuvent causer le cancer et autres désordres du système nerveux central.
  • Un seul parfum peut contenir jusqu’à 600 ingrédients.
  • La plupart des firmes qui travaillent sur les parfums de luxe sont les mêmes qui créent les parfums pour lessives et détergents…

L’intérêt des parfums de synthèse pour les industriels réside dans leur faible coût et dans leur stabilité. Les parfums commercialisés n’ont pas besoin d’indiquer leur composition, aucune transparence et impossible de savoir ce qu’on a mis dans votre fragrance préféré !

Parfums, l’environnement agressé

Les parfums contiennent des composés organiques volatils (COV) qui se dispersent immédiatement dans l’air. Ils contribuent alors à la pollution à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments, en participant à la formation du smog photochimique et à la formation d’ozone troposphérique.

Les parfums bio voient le jour

Évidemment, ils ne représentent qu’une toute petite partie du marché de la parfumerie, mais les parfums bio se développent doucement. Ils sont constitués d’alcool dénaturé auquel on ajoute des huiles essentielles bio.

Les nouveaux parfums bio

parfums bio farfallaLa marque australienne Aesop propose notamment des cocktails d’huiles de patchouli, cardamome, ylang-ylang, santal, clou de girofle, néroli et rose…

L’Artisan Parfumeur, de son côté, a lancé une nouvelle fragrance bio, labellisée « green ».

Quant à la marque suisse Farfalla propose plusieurs fragrances « vertes » pour homme ou femme. Enfin, Kibio dont le partenaire n’est autre que Clarins a mis au point son Eau de Parfum à bases d’huiles essentielles et d’eaux florales.

*

Lire également

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

7 commentaires Donnez votre avis
  1. BOnjour, bien aise de lire enfin la raison de mes ‘allergies’ aux parfums et autres cosmétiques, depuis environ 4 ans que cela a empiré. Je vis en région parisienne et prend les transports en commun dans la torture. Malgré mon mouchoir sur le nez, la gorge me brûle, la langue me pique et mes bronches sont irrités. J’ai repéré que cela venait des produits extrêmement volatils que les personnes se mettent et qui persistent longtemps après qu’elles soient parties. Ils se posent partout sur les habits, les cheveux, sur le pain, dans les boulangeries!!! Maintenant, même les lieux publics sont contaminés et même la rue! Je ne suis pourtant loin d’être allergique de nature et je suis sûre aujourd’hui de la toxicité de ces produits. Je trompe mes irritations avec de l’essence naturelle de menthe sur le mouchoir…et suis malheureuse en société.

  2. c’est un risque bien connu de certaines esthéticiennes qui ont des céphalées avec les produits utilisés dans les huiles essentielles, parfums qui sont très volatils. Les vapeurs restent longtemps en suspension dans l’air.
    Tout cela peut aussi déclencher des allergies au niveau des voies respiratoires : rhinite, asthme. Les sprays peuvent aggraver les symptômes d’hyperréactivité bronchique ou d’asthme.
    Des irritations oculaires (picotements des yeux) peuvent survenir et s’aggraver en conjonctivites tenaces.
    source : La prévention des risques professionnels des esthéticiennes : officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=396

  3. bonjour merci pour l’article alors une question simple et précise :
    qu’en est-il du parfum « bio » sur la peau directement? est ce sans risque?
    j’ai lu que des produits contenant des parfums même « naturels » sils pénètrent dans la peau sont nocifs, est ce vrai?

    merci!!
    cordialement.

  4. Le discours rassurant et précis…
    Vous avez comme toutes les grosses industries des réponses toute faites sur les questions qui peuvent vous êtres posées, de rectifications « rassurantes ». Un peu comme les politiques qui sont là pour nous rassurer alors que tout va mal.
    Ancien MCS, je continue à être sensible aux parfums, mais arrive malgré tout à en tolérer maintenant la présence, même si je préfère éviter les parfums. Pour moi, un nettoyant comme Ajax ou un grand parfum à la mode ont le même ressentis olfactif, si bien que parfois j’oublie avoir ce problème de rejet, et il m’arrive même de pester contre une personne qui semble s’être parfumé à la poudre à récurer… Je crois d’ailleurs qu’il y a des ingrédients communs à ces produits.
    Bref si le corps réagit c’est qu’il cherche à se protéger, peut être certaines personnes ont des récepteurs que d’autres n’ont plus car ils ont été détruit par vos produits chimiques…
    Je conseille à tout le monde d’éviter le plus possible tout ce qui est chimique, même si ça nuit à l’emploi, privilégiez les parfums naturels…

  5. Chre Elwina,

    Jai lu avec intrt votre article sur lindustrie de la parfumerie et en tant que personne qui travaille dans cette industrie jai ressenti le besoin de vous crire pour clarifier certaines affirmations que vous avez faites et dexpliquer vos lecteurs qui pourraient ne pas en tre compltement informs le programme de scurit de cette industrie.
    Lindustrie de la parfumerie est beaucoup plus ancienne que 50 ans. Lindustrie moderne de la parfumerie date dau moins 200 ans et lutilisation ou le ngoce de matires parfumantes remonte plus de 2000 ans.
    En ce qui concerne vos commentaires sur les phtalates, de rcents rapports portant confusion sur lutilisation des phtalates comme ingrdients de parfumerie, ont soulev des questions concernant leur scurit dans les produits de consommation. Tous les phtalates ne sont pas identiques; les profils chimiques changent de manire significative; un des phtalates le diethyl phtalate (ou DEP) est utilis en parfumerie pour aider au mlange des ingrdients et comme fixateur pour permettre aux parfums de durer plus longtemps. En dpit dun long historique dune utilisation sre, certains points ont t soulevs sur les effets possibles vis–vis de la sant humaine de certains phtalates et ceci a conduit considrer tous les phtalates comme tant, tort, des perturbateurs endocriniens.
    Des gnralisations du danger ou du risque peuvent conduire en erreur et causer des proccupations infondes chez le public; par exemple personne ne considre que toutes les baies ou tous les champignons sont nocifs bien que certains dentre eux ont une toxicit reconnue.
    Le DEP est sr pour son utilisation en parfumerie et figure parmi les substances qui ont t les plus testes dans la classe des phtalates; le DEP a t examin par de trs nombreux organismes gouvernementaux, par exemple le Comit Scientifique pour les Produits de Consommation (SCCP) de lUnion Europenne, et lAgence de Protection de lEnvironnement amricaine (EPA), qui ont toutes reconnues que son utilisation est sre aux doses courantes demploi. Rcemment le Congrs amricain na pas inclus le DEP dans la liste des phtalates qui suscitent des proccupations. De plus le DEP nest prsent dans les produits de consommation quen quantit extrmement faible.
    Le DEP ne prsente aucun problme dinnocuit dans son utilisation en parfumerie. Pour plus dinformation visiter le site :
    http://www.americanchemistry.com/s_phthalate/index.asp

    Vous dites aussi que les parfums contiennent des muscs qui sont toxiques. Ce nest pas exact. Musc synthtique est un terme trs gnral qui couvre de nombreuses molcules diffrentes avec des proprits galement diffrentes ; la seule chose commune entre elles tant davoir une odeur musque . Les ingrdients muscs utiliss dans les parfums sont srs. Les ingrdients spcifiques pour lesquels des donnes dfavorables sont devenues disponibles ont t immdiatement interdits ou restreints pour leur utilisation en parfumerie.

    Vous listez une srie de symptmes causs par les parfums qui sont vraiment dramatiques et malheureux sans nul doute pour les personnes qui en souffrent.
    Toutefois il est dloyal de blmer les parfums pour cet effet. Ces personnes souffrent dun syndrome appel Hypersensibilit Chimique Multiple ou MCS (Multi Chemical Sensitivity).
    Il est certain que le petit segment de la population qui dit tre sensible de nombreux produits chimiques dans la vie de tous les jours souffre de ces symptmes trs perturbants. Jexprime ces personnes toute ma sympathie et reconnat quelles ncessitent un traitement. Mais la question est de savoir de quoi elles souffrent rellement et sil ya un traitement utile ? Il ya un nombre croissant dvidences que beaucoup de ces symptmes du phnomne MCS sont lis des dsordres du type anxit et crises dangoisse. Ceci ne minimise en aucun cas que ces personnes sont dans une vraie dtresse et ont besoin daide. Mais ceci a des implications importantes pour un traitement efficace du phnomne.
    Le problme de fond est que la communaut mdicale ne sait simplement pas ce que le MCS est rellement. Mme des cliniciens spcialiss dans le traitement des MCS reconnaissent que leurs procdures de diagnostics et leurs mthodes de traitement sont exprimentales. Certaines autorits mdicales les questionnent mme. tant donn le fort taux dincertitude sur le sujet, il est trs important que la socit et les professions mdicales procdent prudemment afin dviter des ractions exagres des indications de maladies qui ne vont pas dans lintrt du public.

    Il napparat pas suffisamment prouv que des stratgies dvitement amliorent la sant de ces personnes. Au contraire quelque soit la substance particulire enleve de lenvironnement du consommateur la sensibilit se dveloppe de nouvelles substances. tant donn la multiplicit des substances qui peuvent dclencher ces symptmes chez les patients il ny a aucune raison de penser que le retrait de quelque substance que ce soit puisse faire une diffrence.

    Vous mentionnez aussi quil ya 3000 ingrdients de parfumerie. En fait le nombre est plus proche de 2400 et un parfum peut contenir entre 20 et 200 ingrdients. Cest pourquoi il nest pas possible en pratique de tous les lister sur le produit. Toutefois les allergnes potentiels sont lists individuellement sur les produits pour permettre aux personnes sensibilises ces substances de les viter.

    Afin dassurer linnocuit de ses produits lindustrie de la parfumerie a un programme de scurit tendu. Le RIFM (Research Institute for Fragrance Materials ou Institut de Recherche sur les ingrdients de parfumerie), un organisme scientifique internationalement reconnu, value les voies dexposition pertinentes (comme respiratoire ou cutane) et les effets potentiels des ingrdients de parfumerie qui sont utiliss dans les produits de consommation. Les rsultats des travaux du RIFM sont disponibles publiquement (consommateurs, scientifiques, et agences gouvernementales), car ils sont publis dans des revues scientifiques values par des pairs. Les rsultats des travaux du RIFM sont valus par un Panel dExperts, groupe international et indpendant de dermatologues, pathologistes, toxicologues, environnementalistes, scientifiques spcialistes dans le domaine du respiratoire et de la reproduction, et qui nont pas de lien avec lindustrie de la parfumerie.

    Les rsultats du panel dexperts sont leur tour utiliss par lIFRA (International Fragrance Association) pour dvelopper les Standards dutilisation des ingrdients de parfumerie pour ses membres. Les Standards de lIFRA forment la base dun systme internationalement accept et reconnu de management du risque pour une utilisation sre des ingrdients de parfumerie et font partie dun programme exhaustif qui est contenu dans lIFRA Code of Practice (Code de Bons Usages de lIFRA). En fait beaucoup de Standards IFRA ont t incorpors dans des rglementations gouvernementales.
    Le Code of Practice, que tous les membres de lIFRA doivent respecter, se focalise sur la scurit demploi des produits de consommation parfums en assurant que ses membres dont la production reprsente environ 90 % du volume mondial des ingrdients de parfumerie, sont en complte conformit avec lui.
    Le Code porte sur environ 150 ingrdients de parfumerie soit pour les interdire soit pour limiter leur niveau dutilisation. Comment lIFRA sait que ses membres respectent le code ? Chaque anne un organisme danalyse indpendant slectionne au hasard travers la plante diffrents produits parmi les catgories parfums, produits cosmtiques, produits de toilette, produits mnagers et dtergents et testent la prsence des 150 ingrdients. Les tests sont raliss par Eurofins Scientific, un laboratoire leader international qui suit de strictes procdures pour assurer confidentialit et impartialit.

    Finalement vous mentionnez que les parfums contiennent des composs organiques volatils ou COV. La ralit est que tout en contient ! La question concernant la sant humaine est quel niveau sont les COV ? Cest la dose dune substance toxique qui est importante non le simple fait de sa prsence.
    Les ingrdients qui semblent dangereux quand ils sont lists par leur nom chimique sont des substances qui sont prsentes naturellement dans les produits de tous les jours, souvent en quantit plus importante que ce qui peut tre utilis dans les produits de parfumerie. Quelques exemples : lalpha-pinne (forts de pins) actone (fromage cheddar, jus de pomme, fraises), 2-butanone (caf, citrus, raisins), benzaldehyde (pain blanc avec plus de 40 000 ppm (parties par million ou mg/kg), caf torrfi plus de 2000 ppm, jus de pomme environ 300 ppm), thanol (mure, chou-fleur, cerises, concombres), actate dthyle (miel, tomates, vinaigre).
    Il serait une folie de dclarer toxiques les forts de pins ou simplement dangereuses parce quelles mettent le COV alpha pinne. Encore plus fou dapposer un danger davertissement sur les tomates parce quelles contiennent naturellement 8501 parties sur un million de benzaldehyde. Ou mme de rclamer que les forts et les tomates soient tiquetes avec leurs constituants chimiques.

    Jespre que vous pourrez publier cette rponse car je pense que votre article original aux commentaires quelque peu gnraux, mis dans le contexte et analyss avec attention, donne une image dforme de ce que sont les parfums et lindustrie de la parfumerie.

    Cordialement,

    Stephen Weller
    Directeur de la Communication
    International Fragrance Association

    • Merci, monsieur, pour ces précisions. Je suis une personne pas du tout compétente dans ce domaine des parfums et j’ai apprécié de trouver un discours raisonnable. En effet, bien que très « branchée » écologie etc. je trouve qu’actuellement on dramatise énormément et moi-même je me rends compte que je commence à avoir peur de tout ce que j’achète. Je n’ai pas la possibilité de trouver mon alimentation dans des produits absolument « purs » et je reconnais que pour les parfums je préfère vraiment les « classiques » de la haute parfumerie aux eaux de plantes fournies à l’état brut d’huiles essentielles par exemple. Je n’aime pas la caricature écolo = s’éclaire à la bougie Mais je déteste « écolo = refus des déodorants par ex. !!!
      Donc, merci beaucoup d’avoir mis du calme dans ce débat.
      Je ne désapprouve pas les alertes actuelles sur les dangers à continuer à consommer sans frein mais je vous redis qu’on en arrive à nous rendre très anxieux et totalement perdus devant les achats à faire.
      Bonne continuation à la belle parfumerie dont le rôle est si important dans la vie d’une personne et qui ne va peut-être quand même pas tous nous tuer !!! Cordialement.

    • il faut expliquer à certaines personnes que si on doit actuellement avoir peur de tout car c’est l’industrie chimique qui domine le monde. Ils veulent absolument nous forcer à employer et surtout ACHETER leurs saletés, car seuls leurs profits comptent. Bien sûr ils essayent de nous convaincre du contraire. Mails il suffit de regarder l’état de la terre et de l’humanité (chômage, apuvreté…) pour comprendre. Il ne faut pas utiliser ces produits, ce sont des poisons !

Moi aussi je donne mon avis