La corrida, bientôt interdite aux enfants ?

Le 17 octobre 2019, la députée Samantha Cazebonne (LREM) organise un colloque consacré à la protection de l’enfance, qui devrait déboucher sur une proposition de loi.

Rédigé par Anton Kunin, le 3 Oct 2019, à 10 h 10 min

Parmi les tables rondes de cette journée : « Protéger les enfants de l’exposition à la violence exercée sur les animaux », à savoir la corrida et les combats de coqs.

Des militants anti-corrida montent au créneau

Les enfants, devraient-ils être interdits de corrida ? La députée Samantha Cazebonne (LREM) le pense. Pour elle, éloigner les enfants de la violence faite aux animaux va surtout dans l’intérêt des enfants et constitue un moyen de les protéger. Elle organise une table ronde intitulée « Protéger les enfants de l’exposition à la violence exercée sur les animaux ». Prendront la parole à cette occasion, entre autres, Roger Lahana, président de No Corrida et secrétaire fédéral de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC) et Jean-Paul Richier, fondateur du collectif Protégeons les enfants des corridas (PROTEC). Pendant une autre table ronde, intitulée « Favoriser une culture de la paix et de la non-violence », prendra la parole Sara Oviedo, ex vice-présidente du Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU, à qui on doit les recommandations visant à interdire l’accès à la tauromachie pour les mineurs.

Selon les informations de RMC, ce colloque devrait déboucher sur une proposition de loi . Celle-ci viserait à interdire la corrida et les combats de coqs aux moins de 16 ans. Les moins de 16 ans ne pourraient pas non plus s’inscrire dans une école de tauromachie.

corrida enfants

Corrida : des enfants prennent part à certains combats, ici à Pamplona en Espagne – © Alberto Loyo / Shutterstock

Samantha Cazebonne, une députée engagée pour le bien-être animal

Samantha Cazebonne est une députée qui agit régulièrement en faveur de la condition animale. Elle est actuellement membre du groupe d’études Condition animale à l’Assemblée nationale. Par le passé elle avait signé le manifeste de la FLAC pour interdire l’accès des arènes aux moins de 16 ans. Précédemment, elle avait demandé au gouvernement de mettre fin à la castration à vif des porcelets.

Elle avait également agir pour interdire la reproduction des cétacés en captivité et d’abolir la détention des animaux sauvages dans les cirques. La députée avait aussi déposé des amendements visant à développer des alternatives au broyage des poussins, interdire l’élevage en cage des lapins et des poules pondeuses. Des actions, enfin, pour sanctionner les atteintes aux animaux par une amende forfaitaire.

Déjà plus de 350.000 signatures à la pétition de 30 millions d’amis : pour l’abolition définitive de la corrida en France

Le colloque sera parrainé par Claire Brisset, première Défenseure des enfants et par Laurence Parisot, marraine d’honneur. 500 places sont à prendre. Les inscriptions sont ouvertes sur le site de Samantha Cazebonne jusqu’au 5 octobre 2019.

Illustration bannière : Des enfants courent devant un taureau à Pamplona en Espagne – © imagestockdesign / Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis