De plus en plus de contrefaçons se retrouvent sous le sapin

Pour dénicher le cadeau qui plaît tout en restant dans son budget, nombre d’entre nous optent pour les achats en ligne. Mais attention ! Parfois, une affaire en or cache une contrefaçon, et on se retrouve avec un faux…

Rédigé par Séverine Bascot, le 20 Dec 2018, à 9 h 10 min

Selon la dernière étude de MarkMonitor, leader mondial de la protection des marques d’entreprise, la tromperie sur internet (contrefaçons et fraude) ne faiblit pas, surtout pendant la période des fêtes : un consommateur sur trois reconnaît avoir déjà été abusé par un produit contrefait, et dans 68 % des cas il s’agissait de cadeaux de Noël.

Contrefaçons : un internaute sur trois avoue avoir déjà été trompé

L’étude réalisée en ligne en novembre 2018, auprès d’un échantillon de 2.600 adultes français, allemands, italiens, britanniques et américains, montre pourtant que la majorité des consommateurs ne feraient pas sciemment l’acquisition d’un faux pour leurs cadeaux de Noël(1). Au contraire, 45 % des internautes ont peur de se retrouver malgré eux avec des contrefaçons parmi leurs cadeaux, 46 % craignent d’utiliser leur carte pour acheter en ligne et 53 % n’achètent jamais sur les réseaux sociaux…

contrefaçons

Déception garantie © Nicoleta Ionescu

Pour leurs achats sur internet, les consommateurs font confiance aux places de marché (88 %), les résultats des moteurs de recherche (63 %) ou les applications mobiles (59 %). Pourtant l’étude révèle que les achats involontaires de faux ont eu lieu à 26 % sur les places de marché, 17 % via les résultats de recherche et 13 % sur les réseaux sociaux (publicité sponsorisée).

Les marques doivent protéger les consommateurs contre les achats de produits contrefaits

C’est ce que pensent 88 % des consommateurs. En effet, l’achat accidentel d’un produit imité a un impact sur l’image que se fait le client de la marque copiée.

Lire aussi : La contrefaçon alimentaire concerne de plus en plus de produits

Le baromètre 2017 laissait déjà apparaitre que parmi les sondés se trouvant dans cette situation de duperie(2) :

  • 44 % avertissent leurs proches au sujet de l’entreprise
  • 25 % arrêtent d’acheter ses produits
  • 22 % éprouvent une impression négative envers l’entreprise titulaire des droits de propriété industrielle
Les consommateurs sont de plus en plus malins lorsqu’il s’agit des comportements d’achat en ligne,
pourtant, cela reste insuffisant. Ils se font parfois duper et achètent des biens contrefaits. Ils sont
nombreux à attendre des marques qu’elles les guident et les protègent. Il est essentiel que celles-ci
s’assurent qu’elles font tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir la sécurité de leurs clients, non
seulement à Noël, mais aussi pendant le reste de l’année.
selon Chrissie Jamieson, vice-président marketing de MarkMonitor

 

Pour les internautes, c’est donc aux marques de mieux les protéger contre la vente de copies sur la toile.

Que ce soit pour profiter de l’image des marques pour s’enrichir ou pour tromper les consommateurs, les contrefaçons ne font que des déçues, et ne sont vraiment pas bienvenues sous le sapin. Le temps est venu de les détrôner avec des cadeaux éthiques et responsables, faits maison ou immatériels…

Article mis à jour et republié
Illustration bannière : Contrefaçons © Brendan Howard / Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Et de plus une majorité de produits fabriqués en chine, pour ne pas dire la totalité.

Moi aussi je donne mon avis