Compteur Linky : cette fonction astucieuse à connaître pour économiser de l’électricité

Le compteur Linky équipant la majorité des foyers français possède une fonctionnalité permettant de réaliser des économies d’électricité. Une fonction pratique, permettant d’utiliser intelligemment le compteur jaune d’Enedis, alors que les factures d’énergie pèsent lourdement dans le budget des ménages.

Rédigé par Cecile, le 29 Sep 2022, à 11 h 13 min
Compteur Linky : cette fonction astucieuse à connaître pour économiser de l’électricité
Précédent
Suivant

Le boîtier jaune remplaçant les anciens compteurs électriques équipe désormais plus de 90 % des foyers français. Au 20 septembre 2022, 35,4 millions de compteurs Linky étaient recensés en France par Enedis. Si le compteur intelligent demeure controversé, il permet néanmoins de réaliser des économies d’énergie via une fonction indispensable.

Cette fonctionnalité permettant de réduire sa facture électrique

Pour économiser de l’électricité, encore faut-il avoir conscience de ses dépenses énergétiques. C’est précisément là qu’intervient le compteur Linky : en offrant aux consommateurs la possibilité de suivre leur consommation électrique en temps réel.

Comment savoir si je consomme beaucoup d’électricité avec le compteur Linky ?

Le compteur intelligent d’Enedis permet ainsi d’avoir une idée précise de sa consommation d’électricité en kWh, simplement en appuyant sur la touche « + ». Vous pourrez alors visualiser votre demande d’énergie et ainsi suivre de près vos dépenses.

Linky permet aussi aux clients d’estimer leur niveau de demande énergétique en la comparant à celle des autres foyers ayant fait la même demande de puissance. Un bon moyen de savoir si sa consommation électrique est anormalement élevée et d’agir en fonction, en appliquant des écogestes pour abaisser la facture. Le but : adopter une consommation électrique responsable, alors que l’arrivée de la saison hivernale est source d’inquiétude.

« S’il fait vraiment froid cet hiver, on pourra arriver à des coupures d’électricité ciblées », prévenait ainsi la présidente de la Commission de régulation de l’énergie, le 19 septembre dernier. Suivre sa consommation électrique pour l’adapter en temps réel permet donc non seulement de réaliser des économies, mais également d’éviter de possibles coupures de courant ciblées.

Le compteur Linky d'Enedis

Le tableau de bord du compteur Linky permet aussi d’accéder à d’autres informations essentielles comme la puissance maximale atteinte pendant la journée et l’option tarifaire souscrite, par exemple l’option heures pleines/heures creuses.

Pour visualiser de manière encore plus concrète votre consommation électrique, téléchargez l’application « Enedis à mes côtés ». Disponible depuis 2015, l’application offre un suivi détaillé de sa consommation électrique, facile à visualiser grâce à des graphiques. Vous pourrez également bénéficier des recommandations d’Enedis pour réaliser des économies d’énergie et prendre part à des challenges d’écogestes entre utilisateurs !

L'application Enedis à mes côtés, pour Linky

Le compteur Linky : un boîtier jaune qui ne fait pourtant pas l’unanimité

Si le compteur Linky permet donc de réaliser des économies – de l’ordre de 5 à 10 % en moins sur le montant de la facture, rapporte Enedis -, le boîtier jaune demeure sujet à controverse. Malgré une phase de déploiement quasiment achevée dans l’Hexagone, des actions de résistance à son installation sont régulièrement relayées sur les réseaux sociaux.

Au coeur de la polémique, la question de l’installation obligatoire du compteur Linky aux domiciles des particuliers. Si Enedis revendique qu’il s’agit bien d’une obligation, la Cour d’appel de Bordeaux, invitée à trancher en 2020, ne donne pas raison au gestionnaire du réseau électrique. « On ne saurait suivre la société Enedis lorsqu’elle affirme l’existence d’une obligation légale pour le consommateur d’accepter la pose d’un compteur Linky (…) Les textes visés par Enedis, à savoir une directive européenne, une loi et un décret n’imposent en rien une telle obligation », est-il estimé dans l’arrêt.

De quoi conforter les ménages récalcitrants, qui craignent principalement l’émission d’ondes électromagnétiques néfastes, bien que les compteurs Linky soient à l’origine d’un champ électromagnétique 80 à 350 fois inférieur aux plafonds en vigueur.  Autre argument des anti-Linky : un risque d’incendie, quelques départs de feu ayant en effet été recensés suite à leur pose. Des incendies qui seraient dus, selon Enedis, à un défaut de serrage mécanique. La société s’est par ailleurs engagée à former davantage ses techniciens pour éviter ces risques.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




8 commentaires Donnez votre avis
  1. Un peu difficile à comprendre tout cela ! Le modernisme est entrain de tuer ses vieux à petit feu….Que ce soit la Poste, les banques, la consommation électrique…les appareils modernes, le « numérique » à tout va !!! Quand je pense que nus avons porté les Trente glorieuses…quelle façon de nous remercier ! Pas sympa, trop compliqué, j’y comprends rien !

  2. c’est bien ça venir chez vous par l’intermédiaire du compteur linky vous suspendre pendant le fameuses coupures prévues, ou heures pleines heures creuses, je trouve ça totalement anormal !! voilà comment je le vois. Et Hub40 ou dois-je dire Mr ENEDIS qui lui a des avantages pas sa boite, n’ira jamais critiquer la main qui le nourrit !!

  3. Je me demande en quoi, c’est un compteur intelligent!?
    Ne fait aucunement du proactif, ne sait pas quel appareil est plus gourmand qu’un autre, ne donne aucun conseil personnalisé…
    Il ne fait que récupérer plus d’informations (pics, conso instantanée…) et encore, n’est pas capable en local/wifi de vous communiquer un historique ou même de traiter ces données. Il faut alors passer par l’infâme site/appli d’Enedis ou alors par une clé externe sur une box domotique ou un Ecojoko au prix fort.
    Les moyennes et les comparaisons données sur le site se basent toujours des moyennes nationales, ne tenant aucunement compte de vos équipements (voiture hybride, de la surface à chauffer, panneaux solaire…), c’est du chiffre brut.
    On nous avait vendu du rêve, là-dessus, je suis déçu.
    EDF compte éteindre à distance les chauffes eau entre 12h00 et 14h00. Je me demande encore comment il va faire la différence entre une voiture électrique qui recharge, une résistance de radiateur électrique et un ballon électrique. Why not, on verra bien.

    • C’est très simple, en supprimant les heures creuses de cette tranche horaire. Ainsi, les chauffe-eaux qui sont branchés pour fonctionner au clic heure creuse ne s’allumeront pas. La voiture electrique, la cafetière, ou le fer à repasser eux, pourront fonctionner…
      Si le contrat souscrit n’est pas un contrat heures pleins/heures creuses et que ce créneau n’est pas en fonction sur votre commune, ben aucun changement et il sera toujours possible de mettre le chauffe-eau en marche forcée…

  4. Concernant l’émission d’ondes électromagnétiques néfastes, il faut rétablir la vérité :
    1/ Les compteurs électromagnétiques émettaient plus de champs électromagnétiques que les Linky…
    2/ Les compteurs Linky n’utilisent pas de WIFI pour transmettre leurs infos, mais ils utilisent la technique CPL qui n’émet pas d’ondes (même technologie que celle utilisée pour les changements HP / HC des anciens compteurs).
    Par contre, dans toutes les maisons, il y a des téléphones « fixes sans fils », des Smartphones, des box, et tout ça génère des ondes!

    • Le courant porteur en ligne CPL (non sinusoidale) est injecté dans le réseau électrique à des fréquences entre 30 et 90 Khz (en gros)…. Ces signaux sont des radio-fréquences qui se propagent hors des fils conducteurs et inondent l’entourage. L’ancienne fréquence pilote de 175 Hz n’était qu’une impulsion. Le champ électro magnétique du CPL rayonne en permanence, en provenance des tous les câblages à proximité (dont ceux des voisins pour les immeubles collectifs). Ajoutez à cela toutes les WI-FI et autres ondes (téléphonie, etc) et le « client final » est certain de baigner dans un flux néfaste pour la santé, avec ou sans linky puisque le CPL arrive par le réseau…. Les possesseurs du boîtier vert ont en bonus le « breaker », contact interne du linky qui permet au distributeur de couper ou rétablir le courant à distance (ce qui est interdit par la norme). Problème: ce contact unipolaire ne répond pas aux normes des contacts de puissance et des disjoncteurs et à une fameuse tendance à créer des feux d’artifices électriques.

  5. La consommation instantanée comme sur les précédents compteurs numérique !

    • Les compteurs électromagnétiques dont on disposait avant les Linky ne donnaient pas les pics de consommation (puissance maxi atteinte dans la journée). Cette info est intéressante, car pourquoi avoir un abonnement de 9k9kVA si on ne dépasse jamais 5 à 6 kVA, sans compter que le Linky autorise des dépassements occasionnels de l’ordre de 30% (soit atteindre 7,8 kVA avec un abonnement de 6kVA).
      On peut aussi consulter tout son historique en créant un compte client (gratuit) sur le site ENEDIS.

Moi aussi je donne mon avis