Si les Hommes vivaient comme des rats…

Signe de l’année 2020, le rat, cet ingénieux petit rongeur, se démarque par sa capacité à trouver des solutions astucieuses pour se sortir de l’embarras. En fait, il partage d’autres points communs avec nous… Alors, mettons-nous un moment dans leur peau et imaginons ce que serait notre vie à leur place !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 30 Apr 2020, à 13 h 00 min

Le monde des rats est fascinant, dès que l’on veut bien se donner la peine de passer au-delà des a priori. S’ils évoluent aux côtés des Hommes depuis des milliers d’années, ils n’ont pas pour autant perdu de leur ingéniosité animale. Posons-nous la question ici de savoir si nous serions capables de faire ce qu’ils font… Regardons un peu les choses dans l’autre sens comme ici en prenant leur exemple.

Si nous vivions comme eux :

En suivant le comportement des rats, nous saurions coopérer dans les situations de crise

Les rats sont des animaux hautement sociaux à n’en pas douter. Il est cependant plus étonnant de voir à quel point ils considèrent leurs congénères surtout quand les temps sont durs.

comportement des rats

Confrontés à l’eau, les rats s’entraident © Erni

Ainsi il a été démontré qu’un rat dans une situation désagréable sera aidé par un autre rat qui le trouverait ainsi en difficulté. Plus étonnant encore, les rats qui ont eux-mêmes connu l’adversité aideront d’autant plus efficacement et rapidement un congénère en détresse !
Une forme d’empathie qui se traduit par l’action directe d’aider son prochain…

Lire aussi : Les rats de plus en plus résistants

Nous serions très chatouilleux et cela aurait son importance

Les rats sont chatouilleux au point d’en « rire » … Alors non, ce ne sont pas de gros éclats de voix qu’ils auront, mais ils émettent tout de même des vocalisations ultrasoniques à une fréquence spécifique (50 kilohertz) quand on les chatouille.

Hormis le simple fait de rire quand ils ont droit à une séance de « guili-guili », cela développe chez eux une réaction positive face au stress et à la peur et moins de signaux de stress. En effet, des rats chatouillés pendant plusieurs jours consécutifs développent face aux événements négatifs, des réactions physiologiques moindres que d’autres qui n’ont pas si bien « ri ».

Si le phénomène n’est pas marqué au point d’être révolutionnaire il est tout de même avéré que les rats, d’un point de vue comportemental, se portent mieux quand ils rigolent.

Nous aimerions jouer à cache-cache

Les rats savent jouer à cache-cache ! Bon pour cela, il faut les y entraîner pendant environ deux semaines… mais ils peuvent acquérir la capacité de jouer « correctement » à cache-cache. C’est-à-dire de prendre aussi bien le rôle de celui qui cherche que de celui qui se cache.
D’un point de vue comportemental, c’est assez extraordinaire et démontre d’une capacité à interagir de manière complexe.

Mais le plus fascinant est certainement qu’ils adorent jouer à cache-cache… avec les humains. En effet les rats qui ont pris l’habitude de jouer ainsi avec les drôles de bipèdes que nous sommes, sautent littéralement de joiefreudensprung ») aux différentes étapes du jeu, ce qu’ils ne font pas jamais par ailleurs.

comportement des rats

Avec son agilité surprenante, le rat peut donner du fil à retordre pour le trouver © Rudmer Zwerver

Nous pourrions quand même conduire des voitures

La chose a été relevée après un entrainement tout de même assez spécifique pour que les rats acquièrent la capacité à comprendre les différents systèmes de guidage de « mini-voiture » dans lesquelles ils étaient embarqués.

Il n’en reste pas moins que la chose est avérée, ils sont en capacité de monté dans un petit véhicule qui leur est spécifiquement dédié et non seulement de le conduire, mais aussi de l’utiliser pour effectuer des tâches spécifiques jusqu’à la simple promenade.

Non content d’être capables d’une telle prouesse, les rats ont aussi démontré qu’ils en éprouvaient une certaine joie… Il semblerait que ce soit dû au fait d’être en capacité d’accomplir une tâche aussi complexe que la conduite.

Voila qui devrait parler à plus d’un humain pour qui le permis de conduire est parfois une aventure sans nom !

Illustration bannière – Comportement des rats : le rat est encore trop sous-estimé pour ses capacités comportementales © Raul Baena
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pas les femmes alors ? Vous auriez pu dire « Si on vivait… », « Si nous vivions… », « Si les Humains vivaient… ». Mais non, pour vous, c’est juste les hommes qui ont le droit de vivre comme… Très dommage d’exclure ainsi la moitié de l’humanité, surtout pour un média qui se prétend écolo, d’une série qui était à la base pourtant fort sympathique.

Moi aussi je donne mon avis