Comment profiter de la prime pour le kit d’autoconsommation électrique ?

Vous pouvez bénéficier d’une prime pour l’installation d’un kit d’autoconsommation de 400 euros par kWh installé depuis la publication d’un arrêté le 10 mai 2017. Comment en profiter ?

Rédigé par Julien Chardon, le 7 Jun 2017, à 7 h 45 min

L’autoconsommation“, c’est la part de production qui est consommée dans le bâtiment où elle est produite. Elle est de plus en plus répandue en France. C’est donc le circuit le plus court qui puisse exister entre un producteur et un consommateur, pour le coup réunis. L’autoconsommation peut profiter à des sites industriels avec de grandes installations solaires, mais aussi à des sites de plus petite taille, tels que votre logement résidentiel, habitation individuelle ou collective.

L’autoconsommation est encouragée depuis l’adoption en mai – c’était l’une des dernières mesures prises par Ségolène Royal, alors ministre de l’environnement – d’un décret octroyant une aide financière.

Ne tardez pas ! Profitez du nouvel arrêté qui favorise l’autoconsommation photovoltaïque en France pour un retour sur investissement rapide

Publié le 10 mai 2017 au journal officiel, un nouvel arrêté permet aux particuliers de bénéficier d’une aide financière pour l’installation de panneaux photovoltaïques qui alimentent directement la consommation de leur logement. Cette prime est de 400 euros / kWc installé, ce qui correspond à 7m2 de panneaux solaires.

Sachant qu’un projet d’autoconsommation pour une maison nécessite l’installation d’un kit de panneaux de 3 kWc, la prime versée sera de 1.200 euros et pourra se cumuler au crédit d’impôt et  à une TVA réduite déjà octroyée pour le kit de pilotage de consommation d’un appareil de chauffage.

Ces trois mécanismes vont pouvoir financer jusqu’à 3.000 euros pour l’installation d’un kit autoconsommation et permettre in fine de bénéficier d’un retour sur investissement en moins 8 ans.

Attention toutefois ! L’arrêté précise que cette prime à l’investissement sera réduite tous les trimestres. Seuls les premiers servis auront donc la garantie de bénéficier d’une prime de 400 euros/kWc.

L’autoconsommation, comment ça marche ?

Quand vous produisez de l’électricité solaire sur votre toit, la production d’électricité est prioritairement injectée dans votre logement. Elle permet ainsi d’alimenter les appareils qui sont en fonctionnement au même moment que vous générez l’électricité. Le surplus de consommation est, quant à lui, injecté dans le réseau. Et quand, le reste du temps, votre production propre est insuffisante pour alimenter vos besoins, le logement reste connecté au réseau public d’électricité pour répondre à vos besoins.

L’autoconsommation, ce n’est donc pas l’autarcie. Néanmoins, certains logements arrivent à obtenir des taux d’autoconsommation supérieurs à 70 % avec un équipement 100 % électrique.(1).

Plus généralement, la grande majorité des installations permet de garantir de 30 % à 50 % d’autoconsommation sur un logement consommant 9.000 kWh. L’autoconsommation permet donc d’obtenir une réelle autonomie, qui sera fonction de la capacité de production et du profil de consommation du logement.

Comment évaluer son potentiel d’autoconsommation ?

Est-ce que l’autoconsommation, c’est pour mon logement ? Pour évaluer votre potentiel d’autoconsommation, il faut combiner le capacité de production de votre logement (lieu géographique, surface et orientation du toit) avec votre consommation (consommation annuelle et équipements électriques du logement).

Une offre qui apporte le soleil dans votre maison

L’énergéticien Ilek, spécialiste de l’offre locale d’énergies renouvelables, vous permet d’étudier ainsi la faisabilité de votre projet sur son site dédié à l’autoconsommation.

Après avoir lancé en 2016, la vente d’énergie en circuit court provenant de grandes installations hydrauliques, solaires ou éoliennes, ilek raccourcit encore plus le circuit de l’énergie en permettant à des particuliers de produire eux-mêmes leur énergie. L’offre d’autoconsommation ilek va permettre aux consommateurs de compléter leur fourniture d’électricité verte avec leur propre production.

Comment optimiser mon pourcentage d’autoconsommation ?

Pour profiter au mieux de votre autoconsommation, décalez au maximum les consommations électriques en journée pendant que votre installation produit le plus : cumulus, chauffage, appareils électriques (lave vaisselle, lave linge, sèche linge…), piscine, branchement de véhicule électrique…  Il faut donc changer d’habitude par rapport aux heures creuses du réseau central !

Pour optimiser au mieux l’installation, il existe des kits qui permettent de piloter votre consommation. L’acteur français le plus connu reste la société française Comwatt qui a développé une solution performante sur le secteur.

Illustration bannière © Diyana Dimitrova – Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



fermetacentrale est un mouvement soutenu par des associations, groupements et producteurs d'énergies renouvelables qui veulent faire bouger les lignes et...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pouvez-vous donner les details de cette aide + credit d’impôts pour une installation en autoconsommation avec les modalities à respecter pour bénéficier de cette offre.

Moi aussi je donne mon avis