Cet hiver, chauffez-vous au marc de café

Rédigé par Hugo Quinton, le 19 Oct 2015, à 16 h 37 min

Dans le Morbihan, Eric Fossard, un ancien professeur de biologie a créé son entreprise, RID Solution, à Theix près de Vannes. Son idée ? Transformer le marc de café en combustible. Le marc de café sort en bûchettes ou granulés pour les poêles à bois et ça marche. Enfin… ça chauffe !

Boire du café pour chauffer sa maison

L’idée peut paraître un peu saugrenue, mais Eric Fossard y a cru jusqu’au bout. Après deux ans de recherche, cet ancien professeur de biologie a mis au point une technique pour transformer le marc de café mélangé à de la sciure de bois, en granulés ou barres combustibles permettant d’alimenter des poêles ou des chaudières.

Le chauffage au marc du café from TIP TOP PRODUCTIONS on Vimeo.

Il semblerait que cela prenne. En effet, une tonne de marc de café séchée fournit autant de calories que cinq stères de bois. Une alternative judicieuse pour se chauffer chez soi. L’entreprise d’Eric Fossard, RID Solution, récupère plusieurs dizaines de tonnes de marc de café par mois provenant principalement des distributeurs automatiques de boissons chaudes (et ce n’est pas prêt de s’arrêter puisque les adeptes de café n’ont jamais été si nombreux).

Une demande en café qui ne cesse d’augmenter

« Jamais on a consommé autant de café dans le monde qu’au cours des 20 dernières années où le taux d’augmentation a quasiment doublé », a déclaré à l’AFP Robeiro Oliveira, à l’occasion du 8e salon du café Expo Especiales. Les chiffres dévoilés par l’Organisation Internationale du Café (OIC), dont les pays membres représentent 95 % de la production et 83 % de la consommation mondiale de café indiquent qu’en moyenne, l’augmentation de la demande de café « enregistre une tendance constante à la hausse, de 2,5 % par an », estime le directeur de l’OIC.

Ce produit original et innovant est vendu sous le nom d’Obiflam et est vendu 4 euros le sac de 15 kg. Pour l’heure, plusieurs collectivités territoriales ont soutenu financièrement le projet unique en France. A l’avenir, Eric Fossard a dans l’idée de dupliquer son usine partout en France pour rationaliser les coûts de transports et vendre plus largement. Si vous souhaitez vous en procurer, rien de plus simple, rendez-vous sur le site d’Obiflam et découvrez les différents distributeurs de ce produits.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. Dans l’ancien temps,on mettait les marcs de café dans le poele pour nettoyer la cheminée

  2. Je m’en sers déjà dans mon composte, pour me laver les mains (après séchage) après jardinage ou bricolage, pour le chauffage ce ne sera pas sur la consommation personnelle !

  3. Bonjour
    Il faudrait voir le bilan carbone global : combien faut il injecter d’énergie pour sécher le marc et le compacter en granulés, à comparer avec l’énergie dégagée par la combustion. Intéressant aussi de connaître le type de liant employé pour la granulation
    Vous comparez 1 tonne de marc de café sec à 5 stères de bois, c’est comme comparer des choux et des carottes.
    Ce genre de détail est un peu gênant, car le débat environnemental est très technique et doit reposer sur des chiffres clairs et logiques

    • Bonjour
      Selon votre article 1 tonne de marc en granulés chauffe autant que 5 stères, soit environ 2,5 à 3 tonnes de bois sec. De quelle source tirez-vous ce chiffre qui paraît assez exagéré ?

    • comme le dit Degolarson, sur le plan écologique, la première chose est de faire le bilan carbone
      sur le plan économique c’est biaisé que de comparer cette bûche avec des stères de bois,
      une cheminée à foyer ouvert , avec récupérateur ou insert est d’un rendement déplorable au mieux de l’ordre de 30%, une cheminée reste d’agrément
      pour une chaudière à bois, il faudrait voir de beaucoup plus près.
      et d’après vlmmoa les granulés (pour chaudières à bois) sont moins chers
      alors un intérêt certain, non plutôt un certain intêret
      moi je me limiterai à utiliser le marc de café ds le jardin.
      Sauf si notre rédacteur est capable de nous donner des éléments plus précis.
      Ps :le même sujet a été évoqué sur France Inter il y a qq jours et réalisé par une autre entité avec une usine en Champagne si ma mémoire est bonne, alors pas tant unique que cela.

    • Le bilan carbonne, doit etre pas trop mal, si circuit trés court, le sechage est surement le plus gros consomateur d’energie, mais ça recrache moins qu’une combustion bois…

  4. C’est quoi l’argument, sauver les arbres et le climat ?
    C’est connu, les graines de café cela poussent chez nous 😉
    C’est du greenwashing.

    • il importe pas le cafe de toute facon, les gens le consomme, c’est de la transformation de dechet

  5. 4 euros ?? quel interet avec des granules de bois qui coute moins cher ??

    vous ne faites que de la transformation , apres peut etre dans 10 ans , ca vaudra peut etre plus le coup mais en ce moment ………..

Moi aussi je donne mon avis