Granulés de bois : diminuer sa consommation de pellets avec 4 conseils judicieux

Les granulés de bois, combustibles de plus en plus prisés par les Français, voient leur prix augmenter d’année en année. Comment expliquer cette forte hausse et surtout, comment faire pour consommer moins de pellets dans pareil contexte ? Explications et conseils.

Rédigé par Cecile, le 3 Nov 2022, à 15 h 06 min
Granulés de bois : diminuer sa consommation de pellets avec 4 conseils judicieux
Précédent
Suivant

Si les prix du pellet augmentent chaque année, ces derniers mois, la courbe s’est accélérée. En effet, entre juin 2021 et juin 2022, le prix des granulés de bois a augmenté considérablement : le coût d’une tonne de pellets en vrac (hors TVA) est ainsi passé de 271 euros à 381 euros. Idem pour le prix d’une tonne de granulés de bois en sac, qui hors TVA également, est passé de 293 euros à 431 euros.

Chauffage : des granulés de bois devenus très chers

Les pellets de bois ont donc connu une hausse de près de 40 % en un an seulement. Pour quelles raisons ? Les explications sont multiples, à commencer par l’augmentation des coûts de production. Les producteurs de pellets sont ainsi impactés, comme de nombreux secteurs, par l’envolée des prix de l’énergie et du carburant, mais également des emballages contenant les granulés. Résultat : pour demeurer rentables, tous sont contraints d’augmenter les prix de vente.

Autre facteur expliquant cette hausse : la forte augmentation de la demande en granulés de bois. Les prix des énergies fossiles augmentant considérablement malgré le bouclier tarifaire, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le chauffage biomasse. Les particuliers ne sont pas les seuls à y voir un intérêt financier de même qu’écologique, puisque les collectivités sont également nombreuses à faire le choix du pellet pour se chauffer. Entre 2020 et 2021, les ventes de chaudière à granulés ont ainsi augmenté de 120 %. En 2021, 1,5 millions de foyers français se chauffaient aux pellets.

Enfin, la guerre en Ukraine et la crise énergétique qui en résulte dans toute l’Europe a un impact sur les prix du pellet, sans compter les conditions climatiques défavorables en 2021 qui ont impacté les productions forestières. Des productions déjà ralenties par la crise sanitaire liée au Covid et les confinements répétés. Résultat de cette conjoncture : les tarifs des granulés de bois s’envolent et des difficultés d’approvisionnement en pellets se font sentir. Cet hiver, surveiller sa consommation de pellets est donc une nécessité. Comment faire pour consommer moins de granulés ?

Economiser les granulés de bois

À lire aussi : Faire ses granulés de bois, est-ce aussi simple et économique ?

Comment moins consommer de pellets ?

1 – Faites attention aux réglages de votre poêle ou insert à pellets

La première des choses à faire pour diminuer sa consommation de pellets est de porter une attention particulière aux réglages de son poêle ou insert à granulés.

– Régler l’admission d’air

L’air est un facteur important, puisqu’il permet à un appareil de chauffage à pellets de maintenir la combustion nécessaire à une chaleur homogène. Pour régler le débit d’air, il faut tenir compte de la qualité de vos granulés, mais aussi du tirage de votre insert ou poêle. Si l’air rentre de manière trop importante, alors le combustible se consumera trop rapidement, ce qui entraînera une surconsommation de pellets.

A contrario, diminuer la ventilation permet d’atténuer la combustion des pellets, car l’air entre en plus faible quantité. Vous consommerez donc moins de granulés. C’est pourquoi il est important de régler l’admission d’air en observant le tirage de votre appareil et la manière dont se consument vos pellets.

– Régler la température de consigne

Autre réglage important : celui concernant la température de consigne, qui idéalement doit avoisiner les 19 °C. Passé cette température, chaque degré supplémentaire entraîne une surconsommation de pellets de l’ordre de 7 %. Alors, pour éviter de surchauffer votre maison en utilisant plus de pellets que nécessaire, mieux vaut régler au mieux la température de consigne.

– Régler l’approvisionnement en granulés

L’approvisionnement en granulés doit également être surveillé de près. Celui-ci doit être réglé de manière à être égal ou inférieur au débit d’air, afin que la juste quantité de granulés soit utilisée. De quoi économiser des pellets.

Comment réduire sa consommation de pellets ?

2 – Programmez votre poêle à granulés pour faire des économies d’énergie

Les poêles à pellets équipés d’un programmateur ont un grand avantage dont il serait dommage de se priver. Cette programmation permet en effet de planifier des plages horaires de chauffe, afin d’adapter le fonctionnement de l’appareil aux habitudes de votre foyer. En programmant avec attention votre poêle à granulés, c’est-à-dire en modulant sa température en fonction de votre présence ou non et des heures de la journée, vous pourriez réaliser une économie de l’ordre de 20 % sur votre consommation de pellets.

3 – Achetez des granulés de bois de qualité au meilleur pouvoir calorifique

Si les réglages d’un poêle ou insert à pellets sont donc importants pour diminuer sa consommation de granulés, la qualité de ces derniers est tout aussi primordiale. En effet, les pellets doivent répondre à certains critères garantissant notamment leur pouvoir calorifique. L’idéal étant de se tourner vers des granulés de bois certifié : Qualibois, DIN Plus, label Flamme Verte, EN Plus A1 et NF Haute performances.

Lors du choix de vos pellets, tenez également compte d’autres critères tels que :

  • La taille des granulés : idéalement environ 6 à 8 mm de diamètre et 2 à 3 cm de longueur.
  • Leur pouvoir calorifique (PCI) : les pellets de type résineux offrent un plus grand pouvoir calorifique et encrassent moins les poêles. Leur PCI doit être au moins de 4,6 kWh, pour les granulés certifiés.
  • Leur résistance mécanique : aussi appelée durabilité, qui selon la norme Din doit être inférieure ou égale à 0,7 %, de manière à limiter la casse des pellets qui peut contribuer à obstruer l’installation.
  • Le taux de cendres, qui doit être inférieur à 0,7 %, voire 0,5 %, afin d’assurer la bonne combustion des pellets.
  • Le taux d’humidité, qui ne doit pas dépasser 10 %, toujours dans une optique de combustion optimale des pellets. Un taux d’humidité idéal se situant entre 6 et 9 %.
  • Les additifs, dont la présence ne doit pas excéder 2 %, car ces derniers peuvent augmenter le volume de cendres et donc empêcher la bonne combustion des granulés.
  • Le taux de fines, qui correspond aux fragments de pellets, doit être inférieur à 1 %. Un taux de fines plus élevé peut endommager l’installation, mais aussi entraîner une combustion plus rapide des granulés.

Economiser les pellets dans un poêle à granulés

À lire aussi : Où trouver des granulés pas chers de bonne qualité ?

4 – Entretenez régulièrement votre insert ou poêle à granulés

Enfin, pour économiser des granulés de bois, l’entretien de l’insert ou du poêle à granulés est primordial. Un appareil mal entretenu s’encrassera rapidement en raison des cendres, poussières et autres résidus de bois générés par la combustion des pellets. Résultat : le poêle ou l’insert consommera plus de granulés pour maintenir la même température, ce qui est tout aussi valable pour une chaudière à pellets. A l’inverse, un système régulièrement nettoyé est en mesure d’offrir une combustion efficace, réduisant de fait la consommation de granulés de bois.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Moi j’ai conseils 3 pour économiser sur le budget des courses alimentaires. Mangez moins, achetez des sous-marques, arrêtez le vin et buvez l’eau du robinet. C’est bon, vous m’engagez chez Consoglobe?

Moi aussi je donne mon avis