Chasse à courre : un cerf épuisé se réfugie en plein Compiègne

Un cerf qui fuyait une chasse à courre s’est retrouvé dans le centre-ville de Compiègne provoquant l’indignation générale de résidents et activistes.

Rédigé par consoGlobe, le 21 Sep 2020, à 10 h 08 min

La saison de la chasse ne fait que commencer et déjà un premier scandale s’est déroulé : un cerf a été contraint de se réfugier en plein centre-ville de Compiègne, dans l’Oise, pour échapper aux meutes de chiens et aux chasseurs qui avaient l’intention de l’abattre. La population et des activistes anti-chasse ont protégé l’animal complètement essoufflé dans l’attente de l’arrivée des gendarmes.

Un cerf épuisé en plein centre-ville

Les vidéos prises le 19 septembre 2020 par les habitants de Compiègne et les activistes anti-chasse ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux car la scène est surréaliste et, surtout, très violente. On y voit un cerf en plein centre-ville, essoufflé, après avoir été chassé lors d’une chasse à courre qui se déroulait dans la forêt voisine. Une pratique de plus en plus dénoncée et que certains veulent faire interdire.

Stanislas Bronieszewski, porte-parole du groupe Abolissons la vénerie aujourd’hui (AVA), n’y va pas par quatre chemins pour décrire l’épisode. Interrogé par FranceInfo, il déclare : « c’est vraiment un exemple de ce que fait la chasse à courre. Regardez ! Il y a un cerf avec la langue pendante à 10 mètres de nous. On ne sait pas s’il va faire un arrêt cardiaque. Cela n’a pas de sens au XXIe siècle d’assister à des scènes pareilles ».

Le cerf gracié par les chasseurs

La police, intervenue sur les lieux pour sécuriser l’animal et la scène, alors que des tensions étaient en train de se développer entre riverains, activistes et chasseurs, a déclaré à 11h15 que le cerf avait été gracié par l’équipage de chasse à courre.

Chasse à courre en forêt de Crécy ©  APictche

Le maître d’équipage, Alain Drach, a déclaré au Courrier Picard : « On a fait une jolie chasse pendant 1h30. Le cerf a pris la direction du chantier. J’applique les textes de loi, les chiens ont été retenus, sauf une dizaine que j’ai récupérés après. Le cerf a été gracié. La police a préféré ensuite qu’on n’essaie pas de le faire rentrer en forêt ».

Illustration bannière : Après une sortie de chasse à courre en forêt de Compiègne, un cerf repoussé par la meute à proximité des habitations @ alice_kch
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Il a été gracié…mais quel genre d’individu emploie ce genre de terme lié à la justice ?
    La chasse servait à nourrir l’homme dans notre pays elle reste un sport luxueux, élitiste où peu de personne peuvent entrer dans ce cercle moyenâgeux.Beurk.

  2. arrêtez d’écrire des mensonges cela ne sa
    ‘est pas passez en centre ville .

Moi aussi je donne mon avis