L’ère du charbon semble enfin se terminer

Bonne nouvelle pour la planète : en 2016, la demande mondiale de charbon a enfin diminué.

Rédigé par Anton Kunin, le 14 Jun 2017, à 8 h 51 min

On ignore pour le moment si la tendance se pérennisera, mais l’année 2016 a en tout cas, été marquée par un recul du charbon quasiment partout dans le monde, révèle l’analyse annuelle des tendances énergétiques publiée par BP.

L’Europe, les États-Unis et la Chine diminuent leur consommation de charbon

En 2016, la Chine, pourtant premier consommateur mondial d’énergie, a brûlé moins de charbon qu’au cours des six années précédentes. Dans ce pays, responsable pour la moitié de la consommation mondiale de charbon, le recours à ce combustible a diminué de 1,6 % par rapport à 2015, alors qu’il avait progressé de 3,7 % par an en moyenne entre 2004 et 2015. Aux États-Unis, la consommation de charbon est tombée à des niveaux qui n’ont pas été constatés depuis les années 1970. Et à travers le monde, la demande a diminué de 1,7 % – comparez cela à une augmentation de 1,9 % par an en moyenne entre 2005 et 2015.

usine charbon

Une usine d’électricité au charbon ©Rudmer Zwerver

Cette tendance s’observe également en Europe. L’Allemagne, le plus gros consommateur européen, a brûlé 4,3 % de moins de charbon qu’en 2015. Et au Royaume-Uni, la demande a carrément chuté de 52,5 %, un record mondial. Résultat : pour la troisième année consécutive, les émissions mondiales de CO2 n’ont que très peu progressé.

Une moindre dépendance vis-à-vis du charbon se solde par un retour en grâce du pétrole

Mais tout n’est pas pour autant rose dans le paysage énergétique mondial. En 2016, la consommation de charbon a diminué sur l’ensemble des continents, sauf en Afrique. En Asie, malgré les efforts consentis par la Chine, on observe globalement une légère hausse du recours au charbon. L’Inde et l’Indonésie en sont les responsables : dans ces pays, le charbon est à la fois très peu cher et facilement disponible, des facteurs qui ne poussent aucunement les énergéticiens à se convertir au gaz naturel.

Ce moindre recours au charbon constaté en moyenne mondiale, a aussi une conséquence dont le monde se passerait bien : en 2016, la demande de pétrole a augmenté de 1,6 %. En Inde, cette augmentation a même été de 7,8 %, soit 325.000 barils par jour. La Chine a vu sa consommation de pétrole progresser de 3,3 %. Et dans les pays de l’OCDE (une organisation internationale réunissant 35 pays développés), la demande a augmenté de 0,9 % en 2016, après une diminution moyenne annuelle de 0,9 % lors de la décennie précédente.

Illustration bannière : du charbon ©J. Helgasol

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis