Qu’êtes-vous prêts à changer dans votre assiette pour la planète ?

Les Français sont-ils prêts à changer leurs habitudes alimentaires au quotidien ? Un sondage réalisé à l’occasion du Salon de l’Agriculture fait le point sur le contenu de nos assiettes.

Rédigé par Paul Malo, le 24 Feb 2020, à 9 h 48 min

Alors que le Salon de l’Agriculture vient d’ouvrir ses portes à Paris, le HuffPost et Yougov ont demandé aux Français ce qu’ils étaient prêts à changer dans leur assiette.

Ne pas manger de viande tous les jours

Ce que nous mangeons est ce que produisent les agriculteurs. Si le contenu de notre assiette change, l’agriculture fera de même. Telle a été l’idée d’un sondage exclusif réalisé par l’institut Yougov pour le compte du Huffpost, ouverture du Salon de l’Agriculture oblige. Manger plus sain, modifier ses habitudes alimentaires, pour contribuer à préserver la biodiversité et lutter contre le réchauffement climatique, y sommes-nous prêts ?

Moins de viande, moins de réchauffement climatique ©Valmedia

En effet, l’alimentation représente 26 % des émissions de gaz à effet de serre à travers le monde. Selon ce sondage, au pays de la viande et des fromages, 68 % des Français disent ne pas manger de la viande tous les jours. 37 % font la même réponse au sujet des produits laitiers. Une preuve que ce que l’on appelle le flexitarisme gagne du terrain. Seuls 4 % des sondés se déclarent végétariens.

Manger moins de viande, et manger bio

Signe positif : pas moins de 83 % des sondés se disent prêts à faire des efforts afin de diminuer l’impact environnemental de leur assiette. Un tiers d’entre eux se déclarent « tout à fait prêts », quand seulement 2 % des sondés s’estiment absolument pas prêts à changer leurs habitudes alimentaires. Quand on leur demande de préciser quel effort de consommation ils pourraient faire, 60 % des sondés sont prêts à diminuer leur consommation de viande. 57 % des Français seraient par ailleurs prêts à manger moins de viande afin de manger bio.

En la matière, les hommes consommant plus de viande que les femmes au quotidien, très logiquement, ce sondage met également en lumière que 67 % des femmes sont prêtes à manger moins de viande, quand seulement 52 % des hommes sont prêts à diminuer leur consommation de viande. Pour l’instant, la viande in vitro, cultivée en laboratoire, n’attire qu’un Français sur dix. Enfin, alors que le sujet peut sembler dans l’air du temps, seuls 19 % des sondés seraient prêts à manger… des insectes !

Illustration bannière : Changer son alimentation ©smolaw
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Et manger local ?

Moi aussi je donne mon avis