Changement climatique : des petits Portugais veulent saisir la Justice européenne

Attaquer en Justice des États parce qu’ils ne respectent pas leurs engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, c’est le pari de six petits Portugais, soutenus par une ONG.

Rédigé par Jean-Baptiste Giraud, le 26 Sep 2017, à 11 h 35 min

Si leur initiative arrive à son terme, ces petits Portugais, âgés de 5 à 14 ans, pourraient bien devenir des stars dans leur pays. Pour l’instant, ils sont six, six enfants et adolescents originaires de la région de Leiria, durement touchée l’été dernier par les incendies, qui ont fait des ravages colossaux et des dizaines de victimes.

Il leur faut au moins 400.000 euros pour saisir le Conseil de l’Europe

Soutenus par l’ONG Global Legal Action Network, ils ont posté leur cause sur la plateforme de financement participatif dédiée aux causes judiciaires CrowdJustice. Et, ils ont déjà collecté plus de 9.000 euros, en quelques jours seulement.

Avec 25.000 euros, les avocats qui ont étudié leur demande et l’estiment recevable, seront disposés à établir un dossier et préparer une plainte. Mais on estime déjà qu’il leur faudra plusieurs centaines de milliers d’euros pour pouvoir plaider leur cause devant la Cour de Justice Européenne de Strasbourg.

Lire aussi : Pour les enfants, les adultes ne font pas assez d’efforts pour protéger l’environnement

Tout ces efforts, qui paraissent démesurés vu l’âge des demandeurs, pour poursuivre qui ? Ni plus ni moins 47 pays : les 47 pays dont la part de responsabilité est la plus grande dans le changement climatique, selon les experts. Les demandeurs espèrent obtenir de la Justice européenne qu’elle contraigne les pays attaqués à réduire effectivement leurs émissions de gaz à effet de serre, mais aussi à renoncer à exploiter leurs réserves naturelles d’hydrocarbures.

Incendies de l’été 2017 au Portugal © Paulo M. F. Pires

Changement climatique : les poursuites contre les États se multiplient

Tout cela peut paraître utopique, mais il y a pourtant déjà plusieurs précédents. Aux États-Unis, un groupe d’enfants, là encore, a engagé une procédure contre l’État de Washington, qu’ils accusent de ne pas les protéger des conséquences du changement climatique. Aux Pays-Bas, ce sont pas moins de 800 citoyens qui ont réussi à faire condamner l’État, accusé de ne pas avoir respecté ses engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, engagements fixés par des traités internationaux, dont l’Accord de Paris dont le pays est signataire.

Pour en savoir plus et les aider dans leur démarche, rendez-vous sur www.crowdjustice.com/case/climate-change-echr

En revanche, si la démarche de ces jeunes Portugais, qui pour l’instant ressemble surtout à un coup médiatique de l’ONG qui les accompagne, devait aboutir, ce serait la première fois que plusieurs pays seraient poursuivis simultanément…

Illustration bannière : Enfant étonné et dubitatif – © Elizaveta Galitckaia
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Petit correctif : la cour installée à Strasbourg et auprès de laquelle la requête est envisagée, n’est pas la Cour de Justice Européenne (non-concernée au vu de ses compétences, et située au Luxembourg), mais la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH).

  2. les avocats se frotent les mains, energie gratuite.

  3. De petits Portugais dont certains sont probablement équipés de smartphones fabriqués entièrement à base de fibres naturelles.

Moi aussi je donne mon avis