Les cerisiers du Japon fleuriront-ils bientôt deux fois par an ?

C’est un peu par hasard que les scientifiques japonais ont découvert cette possibilité : en modifiant leur génome ils pourraient faire fleurir les célèbres cerisiers une deuxième fois dans l’année, à l’automne.

Rédigé par Maylis Choné, le 4 Apr 2018, à 11 h 40 min

La nature n’a qu’à bien se tenir. Les scientifiques japonais ont découvert la possibilité de faire fleurir les célèbres cerisiers une deuxième fois dans l’année : à l’automne.

Une découverte scientifique par hasard

L’équipe de scientifiques japonais travaillait sur l’augmentation de la rentabilité d’une espèce de riz. Son but : accroître la production du riz du Japon grâce à la modification génétique d’une espèce de riz vietnamienne, pour que celle-ci permette quatre récoltes par an. Si on n’y est pas encore, les chercheurs avancent peu à peu.

Sakura Tokyo

Le coeur de Tokyo durant quelques jours au début du printemps © Phattana Stock

Quel rapport avec les cerisiers ?

C’est lors de ces travaux que l’équipe a découvert une autre modification génétique possible, mais cette fois-ci elle concerne le génome des cerisiers, appelés sakura et si emblématiques de l’Empire du soleil levant.

Ils souhaitent faire fleurir ces arbres deux fois par an : la première fois, symbolique du printemps, est naturelle, et la deuxième marquerait l’automne.

Les Japonais refusent cette manipulation génétique

Les cerisiers du Japon célèbrent l’aspect éphémère de la vie et cette tradition ne va pas changer au gré des recherches scientifiques. « Ce sont des espèces mutantes, un fléau pour l’âme du Japon », a déclaré Kenji Yamato, à la tête d’un groupe de défense de l’environnement. « C’est une perversion des quatre saisons uniques de cette nation. Bientôt vous verrez, ils feront fleurir des arc-en-ciel » s’est-il indigné.

sakura ohanami

Ohanami : célébrer la floraison des cerisiers est une tradition beaucoup moins poétique qu’on l’imagine © 7maru / Shutterstock

Les scientifiques ont remarqué une hausse du nombre de touristes lors du fleurissement des 600 variétés de cerisiers. Ils souhaitent donc planter des arbres modifiés dans les régions qui souffrent du manque de touristes… Une aberration pour certaines associations de défense de l’environnement, qui ont déjà prévu de venir couper les plants mutants dès qu’ils seront en terre, dans ce pays où l’activisme est pourtant très mal perçu !

Illustration bannière : Sakura en fleurs à Himeji – © Sean Pavone
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis